Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 21:01

Malandain Ballet Biarritz… de la danse sur du velours !

 

malandain-ballet.jpgDans le cadre des Maimorables, le Malandain Ballet Biarritz nous offre un très beau spectacle de ballets, dont une « première » dans notre région avec La dernière chanson, créée le 14 avril dernier à l’Opéra de Reims et coproduit par la Scène Nationale Bayonne Sud Aquitain. Précéderont le Boléro de Ravel et La Mort du Cygne de Saint Saëns. Un étonnant spectacle pour tous et qui sera gratuit, à l’Esplanade de l’Espace Socio Culturel, les Hauts de Bayonne, samedi 26 mai à 21h. Implanté à Biarritz depuis 1998, le chorégraphe Thierry Malandain a pour mission de porter la danse aux quatre coins de la France et sur le sol étranger. Sa popularité est impressionnante car il sait aller droit au cœur du public. Il s’est toujours inscrit dans la recherche du raffinement du mouvement pour approcher le propos universel. Après avoir reçu l’enseignement de Monique Le Dily son premier professeur, et successivement pensionnaire à l’Opéra de Paris, au Ballet du Rhin et au Ballet Théâtre Français de Nancy, le talentueux chorégraphe mène sa carrière de plein front avec près de 70 chorégraphies. Il cultive une philosophie du rassemblement qui vise à l’unité, dans le respect de la diversité et la personnalité de chacun. C’est la recherche de la convergence de ses 25 danseurs permanents dans une écriture lisible qui fait le cachet de sa compagnie. Son travail est basé sur l’émotion de l’être axé sur le ressenti de ses danseurs. Depuis, il s’est forgé un style, constitué son vocabulaire de pas, de formes corporelles, de gestuelles, allant jusqu’aux limites des ressources du corps. Créer est ce à quoi il aspire, mais selon lui, difficile d’aller « hors de soi ». De la danse contemporaine, il a appris qu’on pouvait donner de la chair et du sang à la danse. Ses chorégraphies sont des poèmes de liberté et de joie, entre vitalité et enthousiasme. La Dernière Chanson est un ballet d’une richesse et d’une bonne humeur inouïes. Une chanson à l’enfance et à la jeunesse retrouvées, exprimant la liberté, le bonheur et la joie de vivre qui insufflent le chorégraphe. Faisant fi des règles d’usage, il s’est laissé aller dans des déplacements du corps élaborés au fond de son cœur, des gestuelles de fraîcheur et de naturel, d’élégance et de raffinement, servis par un florilège de complaintes de la France d’autrefois. Sa chorégraphie est du plus bel effet ! Deux autres œuvres au programme : le célèbre Boléro de Ravel revu et corrigé d’une manière fort originale où douze danseurs sont prisonniés par les rythmes obsédants de la musique et d’une immense cage de tulle, puis s’en libèrent progressivement avant que n’éclatent les dernières mesures de la partition orchestrale. La Mort du Cygne, où tout est moment de grâce pure, un monologue qui évoque la puissance et la majesté d’un oiseau chargé de maints symboles, la lumière, la blancheur immaculée ou du bel oiseau tombé du ciel. Trois cygnes, trois femmes venues sur la terre rendre leur dernier souffle avant de s’incarner dans un nouvel envol. Avec Thierry Malandain, la danse s’interprète sur du velours, et toujours le public s’y rend confiant, car il sait qu’il ne sera jamais déçu !

 

Malandain Ballet Biarritz – Esplanade de l’Espace Socio Culturel municipal – Quartier Sainte-Croix – 21h 2012-05-21_210456_cr.jpg

Tarif : gratuit

Coproduit par la Scène Nationale de Bayonne Sud Aquitain

Informations : 05 59 59 07 27 et www.snbsa.fr

Report le dimanche 27 mai à 21h en cas de mauvais temps.

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 18 au 24 mai 2012.2D7D2AC6-531E-45BD-B225-48AA9717A9CC[3]

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans DANSE
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories