Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 19:41

Jokoz Kanpo… les spectacles sont dans la rue !

 

L’association PinPulKa propose pour sa deuxième édition le « Jokoz Kanpo » une journée dédiée aux spectacles de rue dans le charmant village d’Espelette, samedi 4 juin de 15h à minuit. L’idée de ce festival est de présenter des formes artitiques de rue que ce soit théâtre, fanfare, cirque, numéros de clowns, jonglerie, magie. Je suis allé à la rencontre de son organisateur Patxi Belly pour en savoir plus.

 

APP : Bonjour Patxi. Présentez-nous votre association PinPulKa.

PB : Notre association est née il y a trois ans à Itxassou avec pour objectif d’organiser des événements culturels seule ou en co-réalisation. Elle propose ses services aux comités des fêtes, municipalités, associations et entreprises par le biais de son catalogue des arts de la rue, qui se compose de 35 scéances de théâtre, cirque et fanfares. Elle assure bien évidemment tout ce qui concerne la technique, l’accueil et les lieux. L’association a coopéré avec le Festival EHZ, le comité des fêtes de Cambo, le festival Arnaga, le gaztetxe de Louhossoa.

APP : C’est la deuxième édition du Jokoz Kanpo. Comment vous est venue l’idée de cette manifestation ?

PB : Son idée est toute simple : celle de proposer une journée dédiée aux spectacles de rue sur un territoire où il n’y a pas ce genre de proposition à l’inverse de la Côte basque ou de la Soule avec Mai en Scène à Mauléon.

jokoz-kanpo.jpgAPP : Comment va-t-elle se dérouler ? Quels sont les spectacles phares ? Ces spectacles sont-ils gratuits ?

PB : La journée débutera à 15h avec un choix de représentations gratuites jusqu’à 21h30, l’heure où se produira celle de la clôture sur le fronton d’Espelette. Le tarif sera de 5€ pour les adultes et gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Difficile de parler de divertissements phares tant les disciplines artistiques sont variées, allant de la fanfare métal, au nouveau cirque, en passant par la magie, la jonglerie, la roue allemande… Si je devais en choisir un, ce serait « InExtremist » par la Cie As Pa de Maioun où l’on découvre le burlesque autour d’un trempoline et d’un personnage énigmatique.

APP : Quel essor a connu cette manifestation depuis l’année dernière ?

PB : Un partenariat plus étoffé avec la salle de spectacle Harri Xuri à Louhossoa. En effet, cette structure a intégré un réseau de spectacle de rue pyrénéen autour du nouveau cirque. Carte blanche leur a été donnée sous quatre formes de cirque venant de la Catalogne et de Midi-Pyrénées. Au menu : trapèze, roue allemande, acrobates et clowns.

APP : Comment les habitants se sont-ils impliqués dans cette joyeuse aventure ?

PB : De différentes façons, certains se sont intégrés dans l’équipe de bénévoles pour travailler sur la journée ou bien ils sont devenus mécènes de l’association. De nombreux commerçants d’Espelette et ses alentours n’ont pas hésité à faire un don pour que cet évènement ait lieu. Et nous les en remercions vivement. Et puis ceux qui sont de simples spectateurs pour toute la journée.

APP : Que promettez-vous à ceux qui viendront en simples visiteurs ?

PB : De vivre des moments d’intense émotion, des découvertes artistiques dans une ambiance conviviale autour d’un village qu’on ne présente plus tant il est célèbre par ses piments.

APP : Quel serait votre rêve, vous l’organisateur ?

PB : Que ce festival soit perpétué sur un long terme avant d’accueillir en exclusivité mondiale la dernière création de la Cie nantaise Royal de Luxe avec ses personnages gigantesques et cette reconquête de l’espace urbain par l’art et le merveilleux !

 

L’Association PinPulKa présente Jokoz Kanpo 2011 Spectacles de rue à Espelette samedi 4 juin de 15h à minuit

Programme complet de la journée sur www.pinpulka.org

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 3 au 9 juin 2011.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories