Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 22:35

Jazz entre amis : remarquables jazzmen de notre temps.

 

Gerard-et-son-big-band.jpegPlace ici à nos deux pianistes jazzmen les plus colorés que sont Gérard Daguerre et Arnaud Labastie. Ca va swinguer, taper dans les mains, bouger des pieds, dodeliner de la tête, bref ça va balancer et secouer avec eux et l’Alexander Big Band au Théâtre de Bayonne le 20 septembre à 20h30. Un moment rare et privilégié proche des musiciens, un pur plaisir pour les amateurs de vrai jazz. Et quand le jazz est là, on oublie la java !

Entretien.

 

APP : Arnaud et Gérard, comment vous est venue la passion pour le piano et la musique de jazz ?

AL : J’ai été initié au piano par ma mère professeur de musique. Entré au Conservatoire de Bayonne à l’âge de sept ans, j’ai obtenu une médaille d’or quelques années plus tard dans la classe de Suzanne Gaillard. C’est à 19ans, grâce à un atelier dirigé par Jacques Ballu et Antoine Gastinel que j’ai découvert le jazz. Je me souviendrai toujours du choc que j’ai ressenti en jouant mes premiers accords, accompagné par une contrebasse et une batterie. Ma passion pour cette musique ne m’a jamais quitté.

GD : C’est à l’âge de treize ans que ma passion pour le piano est née. J’ai eu la chance de rencontrer un excellent pianiste de jazz algérois au Casino d’Hossegor qui m’a beaucoup appris. Je remercie à cette occasion M. Paul Barrière, qui hélas nous a quitté récemment. J’ai pour cet homme une reconnaissance à vie.

APP : Quel sera le programme du 20 septembre au Théâtre de Bayonne ? Est-ce la première fois ce duo pianistique ?

AL : Quelques grands standards du jazz, comme Bye bye blackbird, Autumn leaves. Oui, c’est la première fois que nous jouons en duo. Mais également en ce qui me concerne, la première fois que je joue à deux pianos. J’ai un peu le trac, je dois l’avouer. Mais je suis en confiance avec Gérard qui est non seulement un musicien fabuleux, mais aussi une personnalité humaine.

GD : La première mais pas la dernière fois, ça c’est sûr ! (rires).

APP : Comment décririez-vous le style de jazz que vous interpréterez ? Vous arrive-t-il également de composer ?

AL : J’aime le jazz qui swingue, celui qui donne envie de danser, de claquer des doigts. Je n’ai jamais composé, mais peut-^être qu’un jour cela viendra.

GD : Un jazz qui est la fête entre musiciens. L’époque d’Art Blakey et le Jazz Messengers, Miles Davis, Cannonball Adderley… Il m’arrive de composer, mais pas uniquement pour de la musique de jazz.

APP : Parlez-moi de l’Alexander Big Band qui assurera la seconde partie …

AL : Je dirige cet Ensemble depuis dix ans. Il se compose de vingt musiciens amateurs et d’une chanteuse, tous issus de la région et liés par une passion commune : le jazz. Nous nous produisons régulièrement dans le Pays basque et les environs. Depuis un an, l’orchestre travaille sur un projet musical élaboré et écrit par Gérard, autour de sept grands standards du jazz et qui seront dévoilés à l’occasion de la soirée. Une très belle aventure en perspective !

GD : C’est avant tout la réunion de copains qui ont la passion pour le jazz. Des musiciens très motivés, dont l’un que je connais particulièrement, Robert Castagné, premier trompette avec lequel j’ai partagé la scène au Palais des Congrès de Paris avec Sylvie Vartan. Un excellent orchestre avec lequel j’aurai l’immense plaisir de partager la scène au Théâtre de Bayonne. Il y a aussi Arnaud Labastie, qui est la modestie même, un excellent pianiste et surtout un homme formidable.

APP : A votre avis, un pianiste de jazz est-il plus libre qu’un pianiste de musique classique ?

AL : On a une impression de liberté lorsqu’on improvise, lorsqu’on se libère de la partition écrite. Néanmoins, j’ai eu la chance d’écouter de grands pianistes comme Richter. Son interprétation des œuvres est tellement personnelle, inimitable, que cette question de liberté, finalement, ne se posait plus.

GD : Pour moi, il est évident qu’un pianiste de jazz a plus de liberté que celui du classique, parce qu’il est obligé de jouer chaque note, chaque respiration écrite. Le jazz lui, respire et vit sur l’instant présent et de façon unique.

APP : Citez-moi trois raisons pour venir vous voir…

AL : Participer à une belle cause en aidant deux associations. Passer un bon moment « entre amis ». Venir découvrir les arrangements originaux, écrits spécialement pour l’occasion par Gérard. Je le remercie d’ailleurs très chaleureusement au nom de l’Alexander Big Band.

GD : Celle de participer à un gala de bienfaisance. Aider l’art quel qu’il soit au Pays basque. Venir écouter en toute simplicité une bande de copains musiciens, qui ont envie d’abord de faire plaisir, mais aussi la joie de créer cet évènement sur la scène du Théâtre de Bayonne.

 

Jazz entre amis – Gérard Daguerre – Arnaud Labastie – Alexander Big Band – 20 septembre à 20h30 – Théâtre de Bayonne

Tarif unique : 10€

Réservations : 06 16 37 07 76

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 13 au 19 septembre 2013.


1176201_10151666686312535_1926291077_n.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories