Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 22:25

Hermanos Sanchez : la musique flamenco est leur credo.

 

Duo1.JPGCélédonio et Ramon Sanchez du duo Hermanos-Sanchez qu’on ne présente plus, seront en concert au Colisée à Biarritz le 20 octobre à 18h pour fêter leurs 40 ans de carrière et leurs 30 ans de stage. Deux guitaristes incontournables dont l’harmonie se construit entre eux, ne laissant filtrer autre chose que la rencontre de leur passion : la musique flamenco. Ils exultent alors de leurs doigts et de leurs souffles, et on reste sous le charme d’un voyage que l’on désire sans limite. Le sud de l’Andalousie est en eux. Les voir ou les revoir n’est jamais de trop et on ne s’en lasse pas ! Ce duo, attachant et talentueux, a le son vibrato contagieux, et des notes de velours. Ne vous en privez pas. Entretien.

 

APP : Célédonio, quel a été ton parcours musical ?

CS : Le flamenco a bercé mon enfance en Andalousie. Mon grand-père maternel m’appelait déjà « musico viejo » (vieux musicien) depuis ma naissance. Passionné de guitare, à mes treize ans, mon père m’a offert une guitare et la musique flamenca s’est imposée à moi d’emblée. C’était une évidence. Je suis comme on appelle, un « musicien autodidacte ». Mon frère Ramon de quatre ans mon cadet a eu le même virus et nous avons donc créé Los Hermanos Sanchez. A seize ans, avec mon frère, nous avons joué en concert au Casino de Pau, devant 1000 spectateurs. En 1973, nous avons eu le premier prix de guitare flamenco.

APP : Belle performance : 30 années d’organisation de stage de guitare flamenca ! Mais aussi une longue expérience. Que t’a-t-elle apporté sur le plan humain et professionnel ?

CS : Une aventure familiale et humaine extraordinaire. Nous avons créé durant ces trente ans, des liens d’amitié très forts avec des guitaristes venus de toutes les régions de France et des pays voisins comme l’Espagne, la Suisse. Cela nous a permis de mettre au point, une pédagogie adaptée à chaque guitariste et fort appréciée, puisque voilà trente ans de longévité. Pour faire court, ces stages nous ont apporté la vraie richesse humaine et le talent musical de chacun de nos stagiaires. Sur le plan professionnel, cela nous a donné des ouvertures pour aller faire des concerts et des stages dans diverses régions de France et en particulier au Mont-Saint-Michel. La musique flamenco véhicule des valeurs existentielles positives (et là, je rejoins Jean-Paul Sartre), d’amour des autres, de partage, de convivialité. Cet homme avait le culte de la beauté sous toutes ses formes.

APP : Quels sont les guitaristes qui t’ont le plus influencé ?

CS : Sabicas, mon maitre, un génie de la génération de mon père. Puis Paco de Lucia, qui fut pour moi un énorme choc culturel dans les années 80, celui qui révolutionna la guitare flamenco. Aujourd’hui, c’est lui notre mentor et ami et son influence transpire dans notre musique comme en témoigne notre album « Santa Cruz » entièrement composé par mon frère et salué par la presse en Andalousie.

APP : Parle-moi de ce concert à l’occasion des 40 ans de carrière et des 30 ans de stage du duo Hermanos-Sanchez, au Colisée à Biarritz le 20 octobre…

CS : Je pense qu’il sera gravé longtemps dans la mémoire des aficionados de la musique flamenco. A cette occasion, nous aurons un invité prestigieux, le grand luthier madrilène Mariano Conde qui écoutera les sons des guitares par lui créées. En première partie, les élèves guitaristes dont ce sera le baptême de la scène. En deuxième partie, le Los Hermanos Sanchez et la dernière partie, notre ami le ténor Charles Ferré (que nous considérons comme le troisième frère) avec lequel nous préparons un nouveau CD pour nos 40 ans de carrière.

 

Los Hermanos Sanchez – concert de guitare flamenco – 20 octobre à 18h – Colisée à Biarritz  colisee

Tarifs : 15€ - Gratuit pour les moins de 12 ans

Informations et réservations : 06 15 07 86 46

Pour informations et inscriptions au cours de guitare : celesanhez@orange.fr

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 11 au 17 octobre 2013.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories