Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 22:47

 

© Alicia Snicker.

 

2011-PHOTOS-0325.JPG 

"Ouah ! on parle de moi dans 'la Semaine du Pays basque' !!!

 

 

 

 

 

 

Buffet d’érotisme pour Elisabeth !

 

Elisabeth Buffet, une nana qui a de l’humour acidulé. Nénette sympa au franc langage qui frise le politiquement incorrect, mais ô combien plaisant et primesautier ! Une meuf « rentre dedans » qu’on aimerait avoir pour copine, grande sœur ou … initiatrice ! Histoire de savoir « ce qu’il y a de nouveau sous son chignon » je suis allé à sa rencontre. Attention !!! Interview délire !

 

APP : Bonjour Elisabeth. Alors, qu’y a-t-il de nouveau sous le chignon ?

EB : (rires) Ah ! Ah ! Celui toujours bien coiffé de la caissière du Grand Café ? Euh, non suis-je bête, celui de mon spectacle évidemment ! C’est la réflexion sur la solitude, la liberté des femmes et la grossièreté. C’est aussi la sénescence, le repas de Noël en famille un peu gâché. Non ami journaliste, on ne s’est pas jeté des cuisses de dinde sur la tronche !

APP : Es-tu comme ton personnage, une jouisseuse genre sauter sur le buffet, se cogner contre le buffet ou dévorer le grand buffet… d’Elisabeth ?

EB : Oh, oui dévorer le grand buffet, cela me correspond bien, et dans les deux sens. Le plaisir de la chair et plaisir de s’empiffrer ! (rires). Tout en double et ça me connaît puisque Gémeaux. Mais pas la vue double, sauf quand je suis bourrée. (ndlr :Ok, cuisses de dinde ou de canard ma cocotte, car pas les moyens pour du foie gras). Comment ça du Viagra ? Non mais ! L’amour est une fête, et avant de le faire, j’aime manger et boire, et vers les trois heures du matin, je passe aux choses sérieuses : l’amuse-gueule !

APP : Que découvre-t-on dans tes tiroirs ?

EB : Ben des trucs rigolos pour les soirées en solitaire. Mes tiroirs toujours ouverts, on y trouve de la lingerie coquine et des livres de messe, ne vous en déplaise mon Révérend Père ! Crois-moi, de ce côté-là, j’ai une certaine hardiesse et beaucoup d’imagination !

APP : Quel adage choisirais-tu : « Buffet renommée vaut mieux que ceinture dorée », ou « Ce que Buffet veut, Dieu le veut » ?

EB : Le deuxième me plaît, mais j’ai un dicton familial « Placard ne daigne, armoire ne puis, buffet suit ». Ce qui veut dire : « Placard tout pourri, une armoire, j’en suis pas capable, je suis juste un buffet à sa place ! ».

APP : Es-tu un fruit de la passion, un tourbillon d’amour ou une sacrée emmerdeuse ?

EB : Je dirai les trois monsieur le curé (ndlr:mais encore ma sœur), ben que je préfère le saucisson aux fruits, quoique certains fruits se lèchent. Evidemment le tourbillon d’amour pour le métier (pour faire soft), et oui une sacrée emmerdeuse. J’adooore critiquer, mais avec une certaine lucidité.

APP : Ton pèlerinage d’amour serait ?

EB : Dites-donc votre Sainteté, t’espère pas que je vais aller avec mon bâton de « pèlerine » jusqu’à Compostelle ? Moi je suis une pantouflarde et mon bâton Justin Bridou me ravie !

APP : Choisirais-tu une raie aux câpres ou une partie de jambes en l’air ?

EB : Une effilochée de raie dans sa croûte sur sauce jambes en l’air ! (rires) car les annales de robinets ça creuse. Disons que l’un dans l’autre, j’apprécie le mélange des tuyaux. Crois-moi mon petit ange, je suis loin d’être un buffet froid ! Je te mets dans la confidence, il y a quatre jours, à la sortie des artistes, à Buffet/moi/Lémiches, un mec m’a dit « Toi au moins, t’as le cul qui chante ! Pour moi, l’amour c’est pas comme le pinard, y a pas de modération ! »

APP : T’inscris-tu dans le sillage d’une Robin, d’une Lemercier ou d’une Foresti. Te considères-tu comme un trublion au féminin ?

EB : Je préfèrerai « trublionne » comme lionne Grrr… Toutes les trois sont de la même famille, Robin, le grand choc lorsque je l’ai découverte, Lemercier, enfin une fille classe qui dit des gros mots sur scène et Foresti m’a ouvert des brèches qui m’ont permis d’oser avancer.

APP : On peut dire que tu es une femme qui en a… ?

EB : O ben grave cher enfant de chœur ! Je trouve que les femmes sont plus « couillues » que les hommes !

APP : Pour faire rire, le physique est-il important ? As-tu le complexe du comique ?

EB : Non, pas forcément, ce qui compte, c’est le texte, la façon de l’interpréter. Peu importe la tronche du mec ou le côté pin-up. Quoique Valérie Lemercier est bien gaulée, Foresti aussi. Non, je n’ai pas le complexe du comique, le trac oui.

 

Régis et Nathalie de Prod Events présente : « Y a du nouveau sous le chignon » d’Elisabeth Buffet, vendredi 27 mai à 20h30 – Gare du Midi à Biarritz

Tarifs : 29 et 27€

Réservations : dans tous les points de vente habituels et au 05 59 22 44 66 ou www.prodevent.org

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 27 mai au 2 juin 2011.


Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories