Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 00:05

Itsasoa : des voix qui font la joie du chœur

 

51d4355c0d25a.jpgFrédéric Sorhaitz fut, dès 1984, professeur d’alto au Conservatoire de Bayonne, directeur de l’Ecole de Musique de Saint-Palais et professeur d’alto au Conservatoire des Landes. Il est également musicien à l’ORBCB, violoniste et mandoliniste, jouant également pour l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine. Directeur de chœur paroissial depuis son adolescence, il se perfectionne dans la direction d’orchestre auprès de Robert Delcroix, ancien professeur de direction d’orchestre au CNSM à Paris. Il dirigea également les chorales basques Elhea (Saint-Palais) et Arraga (Cambo), et l’Orchestre Symphonique de Dax. Depuis 2002, grâce à son amie Christine Verge, il est chef de chœur et directeur artistique d’Itsasoa. Entretien avec celui qui apporte ses compétences précieuses pour ces voix qui font la joie du chœur.

APP : Jolie formule lorsqu’on présente Itsasoa « Les choristes ont le cœur en Euskal Herri et l’esprit tourné vers le monde », chorale d’inspiration navarraise. Je voudrais savoir quand et comment est née celle-ci ?
FS : Créé en 1990, le Chœur mixte de Biarritz deviendra en 1998, Chœur Itsasoa (qui veut dire la Mer). Les costumes sont d’inspiration navarraise, plus précisément d’Ochagavia pour les femmes et de la vallée du Roncal pour les hommes.
APP : Quel sera le programme du concert que tu donneras avec tes 60 choristes le 11 juillet à l’église Sainte-Eugénie à Biarritz ?
FS : Des œuvres de compositeurs basques Urunuela, Olaizola, Madina, Donostia, Sorozabal, Guridi, Urteaga, Busto et bien d’autres, ainsi qu’un chant de Atahualpa Yupanqui et un chant philippin. Egalement d’autres œuvres, Gernika de Sorozabal, Aita Gurea de Madina et Sagastipean de Busto.
APP : Le répertoire d’Itsasoa s’accentue-t-il plus vers les chants religieux et classiques que ceux contemporains ? Comment perçois-tu l’évolution de ton travail en ta qualité de chef de chœur et de directeur artistique ?
FS : Cela va du répertoire classique aux compositions contemporaines. Les compositeurs basques sont très présents. Nous avons des projets sur plusieurs années et ce, dans tous les styles, non seulement en basque, mais aussi dans d’autres langues. Plusieurs choristes sont instrumentistes et sont capables de déchiffrer une partition et de la faire répéter. C’est un atout pour le chœur et une aide précieuse en prolongement de mon travail. L’objectif de l’apprentissage d’un chant est de le travailler jusqu’à le posséder et pouvoir l’interpréter, l’exprimer, le transmettre, le communiquer au public. Les choristes sont des amateurs et j’attends d’eux qu’ils se comportent en spécialistes et se préparent comme s’ils étaient solistes. Chacun est responsable de sa participation, même si elle est fondue dans l’ensemble.
APP : Lorsque tu rassembles les 60 choristes sur scène, quelle est ta motivation première ?
FS : Actuellement, ce chœur est fait de 70 chanteurs et, mon but, c’est de bâtir avec eux. Je sais qu’ils font tout pour apporter la continuité d’Itsasoa tant en France qu’à l’Etranger. Je souhaite que nous transportions le public vers l’inouï. Transmettre l’énergie choristes, susciter l’homogénéité de l’ensemble et veiller à une interprétation fidèle des œuvres et atteindre la sensibilité de l’auditeur. Une autre dimension du concert se révèle quand nous chantons hors du Pays basque : la volonté de faire connaitre la beauté et la diversité culturelle de notre pays. Non seulement par le chant, mais aussi par la parole et parfois par la danse. Nous sommes inspirés en cela par des groupes célèbres qui nous ont précédés : Oleata, Erosoinka, Oldarra, Oraï bat, Etorki pour ne citer que ceux-là.

Chœur mixte Itsasoa - Eglise Sainte-Eugénie à Biarritz - 11 juillet à 21h

Tarif unique : 12 €

Réservations et informations : 05 59 22 44 66

 

Article paru dans 'la Semaine du Pays Basque' du 5 au 11 juillet 2013.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories