Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 20:50

Star d’un jour : Gérard Mestrot saura les faire chanter !

 

A Anglet – Salle du Quintaou – 18 février à 20h30.

©Summer Musique.

G. Mestrot et A. Barrera : "A chacun sa chanson, en solo ou à deux, juste ou faux, il faut chanter" (Joe Dassin).


Gerard-Aurelia.jpgGérard Mestrot de Summer Musique crée et soutient « Star d’un jour » qui aura lieu Salle du Quintaou le 18 février à 20h30. Cet ancien musicien a l’ambition d’^être en chansons avec ses quatorze chanteurs amateurs, proposant un dispositif innovant au service de la musicalité, qui s’inscrit dans la logique de son action culturelle, favorisant le repérage du talent, par des professionnels et le public. Depuis très longtemps, il déploie un programme de soutien à la vie musicale et à ses interprètes. Ainsi, tout au long de l’année, il contribue à la production et diffusion d’œuvres chantées, au soutien du spectacle vivant, et son « coup de pouce » à de jeunes artistes en herbe. C’est donc tout naturellement qu’il accompagnera les lauréats, via son programme, en compagnie du groupe « Les Winners ».

Rencontre avec celui qui saura les faire chanter !

 

APP : Gérard, voudrais-tu nous dire ce qu’est « Star d’un jour » ?

GM : La possibilité pour des chanteurs amateurs de participer à un spectacle sur un vrai plateau de variétés. D’autres éditions d’un domaine différent se sont déroulées sur la grande scène de l’Esplanade de la Chambre d’Amour et celle du Chapiteau du Domaine de Baroja (Anglet). Pour 2014, nous investirons la grande scène de la Salle du Quintaou à Anglet, dans le cadre de la semaine consacrée aux « talents d’ici ». Je parlerai de ce spectacle avec la complicité musicale du groupe « Les Winners », musiciens chevronnés. Nous serons également soutenus par une équipe technique. C’est un crochet qui se veut avant tout un show tout public.

APP : En recherche de chanteurs comme Mika, Nolwenn, Zaz, Stromae, Christophe Willem, Maé, Olivia Ruiz, mais aussi des rockeurs et rappeurs ?

GM : Ohlaaa ! Je veux surtout qu’ils ressemblent à eux-mêmes ! Qu’ils soient vrais et en accord avec leur propre interprétation.

APP : Comment te démarqueras-tu de « Nouvelle Star », de « La France a un incroyable talent » ou des plus anciens comme « Le Jeu de la Chance » ou « La Chance aux chansons » ?

GM : Summer Musique est un petit laboratoire ! Ce qui nous importe, c’est de donner la chance à des personnes qui n’ont pas eu l’opportunité de monter sur une vraie scène, avec de vrais musiciens. On découvre forcément de belles voix, des talents de demain, et se dire que l’on a conçu le tremplin qu’il leur fallait, pour leur donner envie de se lancer. A nous de les mettre en lumière ! « Star d’un Jour » n’est pas un concours, c’est avant tout un plaisir et une fierté, avec la complicité des participants. Nous le concoctons depuis mai 2013 sans mettre l’un plus en avant que l’autre. C’est surtout l’aboutissement d’un travail entre techniciens et artistes sur une audition qui permet à des chanteurs amateurs de passer du statut de « chantons sous la douche », aux sunlights, au moins une fois dans leur vie !

APP : As-tu souhaité que Summer Musique prenne un peu la main sur la découverte, la musique en général, devienne l’acteur important, le partenaire pour les plus audacieux ?

GM : Summer Musique fut créé en 1989. L’association a pour but de faire venir sur scène des groupes ou interprètes qui n’ont pas eu l’opportunité de le faire. Des jeunes notamment qui ont la difficulté de se produire par « manque de lieux ». Nous avions mis également en place un festival dans les années 90 « Vagues musicales » qui a duré trois étés, proposant des spectacles de touts types, de rues, des concerts divers… Plus récemment, nous avons eu deux éditions du festival « Partageons la scène » avec les Tambours du Bronx, Daguerre, Cali et Louis Bertignac. Dans un autre registre « Star d’un Jour », c’est une manifestation qui nous tient aussi à cœur, car elle permet à des talents locaux de tout ^âge, de vivre un vrai moment artistique.

APP : As-tu souhaité que ce tremplin soit réservé aux auteurs-compositeurs et interprètes ? Eviter la reprise des standards, comme dans « Star Academy » ou « The Voice » ?

GM : Pour l’instant, « Star d’un Jour » se consacre aux standards, avec un vrai travail de mise en scène et des répétitions. Ce sont les Winners qui ont échangé avec les lauréats quant aux versions des titres interprétés. Le principal objectif étant de concilier le plaisir entre eux et les musiciens.

APP : C’est également parce que les programmes de crochet depuis plusieurs années ont un peu parasité qu’on se fait des tremplins d’artistes ?

GM : A mon sens, ces tremplins télévisés ont surtout changé le rapport à la médiation et ont malheureusement assimilé l’activité artistique au sur-arbitrage. Il y a des tas d’artistes qui jouent pour eux et leur entourage, et qui mériteraient autant que les gagnants de ces crochets, d’^être en gondole chez les disquaires, car le chant fait partie intégrante de leur vie. C’est à ces artistes-là que nous tendons le micro.

APP : L’appel à la candidature lancé le 1er mai 2013 aux personnes (même mineures) s’exprimant dans toutes les formes musicales (rock, rap, jazz, électro, pop, funk …) à condition d’être chantés, ont-elles proposé au moins une composition musicale ?

GM : Chaque chanteur auditionné a présenté une chanson de son choix devant les membres principaux de Summer Musique (Jean-Paul Lo Monaco, Olivier Sentenac) et les Winners. Nous avons délibéré une fois les auditions terminées, et il nous a parfois semblé judicieux de proposer aux candidats retenus, de changer de titre pour des raisons musicales évidentes, comme un morceau qui ne met pas en avant leur talent. Mais encore dans le souci de cohérence et de rythme quant au spectacle proposé. « Star d’un Jour », c’est un show qui offre une belle gamme musicale en chansons.

APP : Combien de « Captain’s Crochet » y aura-t-il ? Et quelle sera la suprême récompense ?

GM : Nous en avons retenu 14. La récompense suprême ? C’est d’être là, tous ensembles en février, pour un spectacle musical où chacun sera la « star d’un jour » sur la magnifique scène du Quintaou. Je pense que chacun a pu mesurer la chance qui lui est offerte en participant à ce projet lors de la visite à laquelle nous avait invité Jérôme Poties (Directeur de la culture à la ville d’Anglet) en décembre dernier. La soirée sera présentée par Aurélia Barrera. L’entrée est libre, mais il faudra retenir sa place en téléphonant aux réservations de la Salle du Quintaou au : 05 59 58 73 00.

 

Un vif merci à Aurélia Barrera, Service Communication chez Summer Musique.

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 31 janvier au 6 février 2014.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories