Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 22:37

Etats Dames… ou la belle âme d’Hélène !

etats-dames.jpg 

La Cie Atelier 64 présente « Etats Dames » au Théâtre de Bayonne mercredi 9 novembre à 18h. Une succession de tableaux rythmés où s’alternent théâtre, musique et mouvements. Un divertissement qui vous déclare sa poésie de la vie, son émoi, dans un maelström drôle et tendre. C’est aussi trois charmantes vieilles dames qui remontent le temps, le temps de l’enfance, de la mémoire, de la fête, de l’humour et du rêve, dans un silence plus éloquent que … la parole ! Rendez-vous cordial avec Hélène Bonnefoy, auteur et metteur en scène.

 

APP : Bonjour Hélène. En quelques mots merci de nous dire qui vous êtes…

HB : Une passionnée de la vie, des êtres et de ce grand plaisir de faire émerger les aptitudes et les qualités inscrites dans chaque humain. Dans le cadre de ma vie professionnelle, j’ai toujours aimé soutenir et adhérer au concept de projets artistiques associant les professionnels de la musique, du chant, de la comédie, de la danse, du design, du cinéma avec les non professionnels de tous âges et de toutes origines. L’un des volets de la pédagogie est l’art de mettre au jour les compétences souvent insoupçonnées chez chacun. Je suis, si je peux m’exprimer ainsi, le jardinier qui cultive avec amour la capacité de chaque graine dans un biotope particulier, ce qui me permet aussi de m’enrichir avec un nouveau savoir-faire. Généralement les greffes prennent bien et ça illumine mon quotidien. J’ai eu la chance de rencontrer des artistes considérés et passionnés, curieux de la vie, ce qui m’a permis de porter un autre regard sur ma propre existence. Un paysage que l’on trouve beau est plus magnifique si on en partage les images. Je peux dire que je fourmille d’idées et suis heureuse d’avoir fait partager mon spectacle « Etats Dames ».

APP : Justement parlez-moi de celui-ci qui sera présenté au Théâtre de Bayonne…

HB : « Etats Dames » est une suite de tableaux véristes ou oniriques à différents moment de la vie de femmes. Son idée est d’entraîner le spectateur par évolution d’une situation à l’autre. Passer de l’état de senior à celui de la jeunesse, des rêves enfantins au mariage, du travail aux hobbies, de la chrysalide au papillon. Ces matériaux détournés et la magie des lumières sur scène créent des ambiances fortuites.

APP : Et pourquoi si peu de texte ?

HB : Parce que je préfère donner la parole à la musique. Pour les comédiens, j’aime l’expression de leur visage, leurs mouvements, leurs rapprochements, leurs dynamiques qui font que le propos est accessible à tous. Entendons par là que les étymologies, les univers, les époques touchent un bon nombre d’entre nous. Je dis que tous ne font qu’un et c’est pour ce « un » que je travaille avec accord et inclination.

APP : Quel a été le travail sur votre mise en scène, le visuel, la musique, la chorégraphie ?

HB : Dans la mise en scène mon maître est Philippe Gentil. C’est lui qui m’a donné ces émotions premières dont on ne peut se défaire et c’est bien agréable. J’ai vu ses spectacles avec gourmandise et surprise. J’ai absorbé tel un buvard ses sources d’effets scéniques. Il m’a légitimé sur mon travail visuel, mon domaine de prédilection et m’a fait développer cette curiosité pour les mises en scène, que ce soit chez les chorégraphes comme Pina Bausch, Jiri Kilian, Carolyn Carlson, Maurice Béjart ou les cinéastes. Sur scène le comédien s’expose et c’est la musique qui le mobilise. J’aime aussi les ambiances, l’inattendu, l’autodérision, l’humour toujours et surtout je ne veux pas engendrer la mélancolie !

APP : Parlez-nous de vos interprètes…

HB : Des artistes aux multiples ressources, capables de rêver encore ! Je les remercie pour cette confiance qu’ils me témoignent lorsque j’explore leur intériorité afin d’en ressortir les petites arcanes qu’ils ne soupçonnaient pas posséder. Ils donnent le meilleur d’eux-mêmes au public quelque soient les circonstances. Sur scène c’est magique, ils font oublier aux autres les aléas de la vie et c’est important à mes yeux. C’est pour tout cela que je les aime !

APP : Ma dernière question : Et l’avenir dans tout cela ?

HB : J’espère qu’il restera au beau fixe ! J’ai un conte écrit d’après une œuvre picturale de Jon Fox, jeune peintre anglais qui expose au Space Junk de Bayonne. Ce spectacle est actuellement en cours de réalisation dans le futur éco-quartier Bastide Niel à Bordeaux. Un autre est en gestation et j’ose espérer que nous pourrons faire une résidence d’acteurs au Théâtre de Bayonne. Par ailleurs, je prépare un casting pour les danseurs. Ceux qui sont intéressés peuvent appeler la Cie Atelier 64 au : 06 81 15 73 90. Je voudrais ajouter que « Etats Dames » est présenté sur le principe de la « libre participation aux frais » et que les fonds récoltés seront reversés pour un projet qui me tien à cœur : la création de « Il était une fois… la mer » (un quatuor à corde d’Arnaga de l’OCRB, les enfants de l’école maternelle Lahubiague de Bayonne, des comédiens et une création originale du compositeur Philippe Forget également directeur musical de l’orchestre régional de Bayonne Côte basque. Article page 22 sur le sujet dans le journal ‘la Semaine du Pays basque’).

 

Hélène Bonnefoy a cette maestria pour la mise en scène, une engouée de culture, humanitariste de tempérament et une femme de cœur ! Il serait juste de la connaître, car elle possède ce trésor du savoir-faire, du savoir-être et l’envie de le transmettre. Soyez nombreux à venir goûter ce spectacle sans état d’âme mais avec … ces Dames !

 

Etats Dames – mercredi 9 novembre à 18h – Théâtre de Bayonne 2D7D2AC6-531E-45BD-B225-48AA9717A9CC[3]

Tarif : libre participation

Réservations : 05 59 63 31 40 et 06 50 12 67 63

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 4 au 10 novembre 2011.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans THEATRE
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories