Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 00:28

2011---2-PHOTOS-0840.jpg

© Alicia Snicker.

 

I

ndra… Les arènes pour une reine de dance music !

 

 

ndra ! Qui ne se souvient pas de la pulpeuse suédoise, déesse de légende de la dance music et icône des gays dans les années 90 ? Nul doute, la bomba et toujours sculpturale scandinave mettra le feu aux arènes de Bayonne le 10 août à 21h. Pour moi qui l’ai bien connue, c’est un plaisir de l’interviewer.

 

APP : Hello ! charmante Indra. Force est de constater que tu mènes une carrière discrète au-delà des modes. Mais contrairement à celle d’autres chanteuses, elle perdure d’année en année. Donc toujours ce « tigre dans le moteur » ?

I : Plus que jamais ! Ce n’est pas parce que je ne défraie pas souvent la chronique people et musicale que je reste les bras croisés. J’ai plus que jamais l’envie de surprendre. J’aime éperdument ce métier et j’apprécie tous les moments qui me sont offerts. J’ai toujours le désir de me surpasser, normal pour une ex sportive de haut niveau « endurance club VRC90 » qui me permet de garder la foi quoiqu’il advienne.

APP : Parlons de ton actualité 2011 bien chargée : une tournée en France avec « Génération Dance Machine années 90 » qui fera halte le 10 août aux arènes de Bayonne et en octobre tu seras sur les routes avec la pièce « Le Clan des Célibataires ». C’est ce qu’on appelle avoir du pain sur la planche ?

I : C’est ce que j’appellerai ne pas chômer ! La tournée des années 90 rencontre un franc succès partout où elle se produit. Je suis ravie que la jeune génération se galvanise en découvrant les tubes des années 90. Je serais entourée des Worlds Apart, Paradisio, Hermes House Band, Top Boys, Pedro Castano, Black Box, Larusso, Corona et bien d’autres encore pour une soirée dance de folie et de surprises ! Quant au théâtre, je serai sur les routes avec « Le Clan des Célibataires » avec deux garçons talentueux : Franck Borde (le juge d’instruction dans Plus belle la Vie) et Willy Liechty (chroniqueur chez Morandini). Léa François me remplacera lorsque je serai sur l’autre tournée. Et puis Raphty Chart m’a confié l’adaptation en suédois de la pièce « Ma femme s’appelle Maurice » (au cinéma avec Chevalier et Laspales). Une expérience inédite pour moi, un exercice d’écriture qui demande un travail de recherches minutieuses puisque je dois veiller à ce que la transcription du texte colle à la vie sociale suédoise. Je passe des heures à la bibliothèque et c’est captivant.

APP : Chère Indra, un petit retour en arrière veux-tu. Quelques mots sur ton 7ème album « One Woman Show » entièrement chanté en anglais, produit par le frère de Dalida, Orlando. Un album qui reprend les sons dance floor de tes débuts.

I : Ce fut un extraordinaire exercice de travail avec mes compatriotes suédois « Les Forties » qui ont fondé le groupe Amy of Lovers et écrit Toxic pour Britney Spears. Hélas pour moi, One Woman Show n’a pas eu le succès souhaité, that’s life !

APP : À propos de tes débuts, quels souvenirs en gardes-tu ? Entre nous quel est le secret de ta voix toujours aussi suave ? Es-tu toujours l’icône des homosexuels ?

I : Celui d’un conte de fée. Dommage que la princesse n’ait pas eu une épaule solide pour la protéger, cela lui aurait évité bien des déboires et des déconvenues. Pour la voix, j’apprécie le compliment et t’en remercie. C’est tout simplement mon âme qui s’exprime. Oui, les gays me sont toujours fidèles et je souhaite qu’ils me suivent dans mon parcours théâtral. Ce sont des êtres de goût, inconditionnels de la culture et de la fête. Entre l’iceberg et le feu, tu devines ce que j’ai choisi (rires).

APP : Délicieuse Indra, je te laisse le mot de la fin…

I : Je me réjouis d’aller à la rencontre du public de Bayonne et de partager avec lui un grand moment festif. Et toi, tu mérites un bisou !

 

Génération Dance Music années 90 – 10 août à 21h – arènes de Bayonneprodeventslogo

Tarifs : 36€ (debout en fosse) – 39€ (tribune placement libre)

Réservations : points de vente habituels et Prod Events : 05 59 25 70 88 ou direction@prodevents.org

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 5 au 11 août 2011.

 

Interview vidéo à voir prochainement... 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories