Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 21:17

Ecrits d’Amour

Intéressante balade des mots.

 

amour.jpgLe montage du texte « Ecrits d’Amour » est si juste et pertinemment vrai qu’on s’y reconnait… Jean-Claude Falet est ce remarquable comédien qui possède un métier aguerri pour jouer à l’aise seul tout en excellant dans l’art de la conversation. Son talent, à l’image de sa tenue sur scène, ainsi que son charisme lui permettent de tenir à bout de bras, ce long monologue, où s’immiscent 27 personnages sur les planches de la Luna Negra du 4 au 6 avril à 20h30. Un spectacle à découvrir même si on ne connait ni l’auteur, ni le comédien. Je me devais de le rencontrer.

 

APP : Bonjour Jean-Claude. Que dirais-tu d’une petite présentation de toi à nos internautes pour commencer cette interview ?

JCF : Le co-fondateur du Théâtre de Feu à Mont-de-Marsan (1971/72) et en 2006, je crée ma propre compagnie Théâtre Label Etoile qui s’installe à Bougue (Landes) en janvier 2007. Avec cette compagnie, je souhaitais mettre en lumière, les écritures contemporaines et faire connaitre les auteurs de notre époque. Ma démarche s’attache à adapter à la scène, des œuvres qui ne sont pas initialement pour le théâtre comme « Mémoire de ma mémoire » G Chaliand, « Ecrits d’Amour » de C. Bourgeyx, « Adolfo Kaminsky » de S. Kaminsky ou à tisser un « compagnonnage » avec un auteur autour d’une thématique, comme cela a été le cas avec « Suspendus » de F.O. Lafferrere, « La Ligne » de S. Kaminsky. Je développe également au sein de ma compagnie, des actions de médiations autour de textes d’auteurs et en leur présence : No¨¨elle Châtelet, Gérard Chaliand, Yves Bichet, et Patrice Francheschi. Mais aussi, un important travail de sensibilisation autour des thématiques abordées dans nos différentes créations.

APP : Par quel heureux hasard as-tu rencontré Claude Bourgeyx, l’auteur de la pièce que tu vas jouer à la Luna Negra « Ecrits d’Amour » ?

JCF : C’est une rencontre de longue date. J’ai commencé par lire ses nouvelles, comme Les Petites F^^fêlures. Je l’ai ensuite rencontré au CDN Théâtre du Port de la Lune à Bordeaux où il faisait lui-même une lecture. Le courant est très vite passé. J’ai beaucoup apprécié son humour, que je trouve en adéquation avec la qualité de son écriture. Par la suite, au Théâtre de Feu, nous avions monté Grand Cataclysme… J’étais donc sensibilisé à son univers.

APP : Pourquoi le choix de cette pièce dont tu es à la fois interprète et metteur en scène ?

JCF : En 2009, le Conseil Général des Landes m’avait commandé une lecture sur le thème de l’amour à l’occasion des Rencontres Entracte et Scène. J’ai donc pensé à « Ecrits d’Amour » parce que c’était l’occasion de parler d’une manière décalée du sentiment amoureux. J’ai donc proposé à Claude Bourgeyx de faire avec lui des lectures de sa pièce qui sont dés échanges de lettres « tu m’écris, je te réponds ». Des personnages différents, masculins et féminins qui libèrent leur plume. De drôles d’oiseaux plus ou moins recommandables ! (rires). J’ai eu très vite en tète la mise en scène, et j’ai demandé à un directeur d’acteur de me diriger.

APP : N’est-il pas périlleux d’interpréter 27 personnages ?

JCF : Effectivement, il y a 14 échanges de lettres, donc 28 personnages. Je n’en joue en réalité que 27 car le dernier personnage, c’est l’auteur lui-même en voix off qui répond à une spectatrice, tellement subjuguée par son talent et son humour, celle qui veut l’épouser là, tout de suite, pour mettre de la couleur dans vie comme s’il suffisait d’être drôle dans ses écrits pour être forcément très drôle et agréable à vivre. Pour moi c’est jouissif de jouer tous ces personnages masculins et féminins, très différents les uns des autres : de la bourgeoise à l’ecclésiastique, en passant par la fermière, le vieillard libidineux, ou encore, l’enfant pas encore né qui écrit une lettre à sa mère. Il faut aller puiser dans toute la richesse de la nature humaine. Ces lettres sont des tranches de vie qui expriment la tendresse, la détresse, beaucoup de sentiments humains qui nous sont familiers.

APP : Du pain sur la planche pour toi en 2013/2014 ?

JCF : Eh bien ma foi, la pièce que je joue à Bayonne va bientôt fêter sa 100ème. Après l’avoir promenée un peu partout, nous la jouerons cet été au festival off d’Avignon au Théâtre de La Luna. Puis des dates en France et en Suisse pour la prochaine saison. Ensuite nous poursuivrons notre dernière création « La Ligne » d’après Adolfo Kaminsky, une vie de faussaire qui a été jouée une vingtaine de fois depuis 2012, et que l’on jouera au Pôle Culturel du Marsan à Saint-Pierre-du-Mont. Nous préparons une prochaine création pour 2014 autour du personnage Olympe de Gouges, grande figure de la Révolution Française considérée comme la première féministe de l’Histoire de France. La création est prévue à Montauban ville partenaire du projet lors des journées Olympe de Gouges.

 

Ecrits d’Amour de Claude Bougeyx avec Jean-Claude Falet – du 4 au 6 avril à 20h30 – Luna Negra Bayonne logo luna

Tarifs : 15, 12 et 8€

Réservations : 05 59 25 78 05 et www.lunanegra.fr

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 29 mars au 4 avril 2013.


Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories