Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 15:51

Jean_Marc_Biskup.jpg Jean-Marc Biskup… La Flûte Enchantée

 

FLUTE-ENCHANTEE-2011-1.JPG

 

La Flûte Enchantée est universelle et intemporelle. Tous les défauts, les attraits, les valeurs de la condition humaine sont réunis dans cette œuvre remarquable. Ce fut le dernier opéra du divin Mozart.

J’ai rencontré le metteur en scène Jean-Marc Biskup, qui a magnifié sans extrême « inhibition » l’adaptation en français, tirant royalement son épingle du jeu ! Sa meilleure façon à lui de nous faire entrer en « Lyricomanie ».

 

APP : Bonjour Jean-Marc. L’adaptation de « La Flûte Enchantée » de Mozart, est-ce pour vous un coup de pied dans la ruche des idées reçues concernant la sonorité allemande ?

JMB : Non, mais pour rendre l’œuvre plus lisible afin que la barrière de la langue ne l’enferme pas dans un caractère difficile à comprendre. La version française en elle-même est un événement car elle n’a plus été jouée depuis les années 60 à l’Opéra Comique. Voilà une belle opportunité pour les profanes et néophytes du lyrique, de découvrir ou redécouvrir cet opéra emblématique.

APP : Cet opéra est-il magique ? Pensez-vous que la musique de Mozart soit hors du temps et de l’espace ?

JMB : Oui, car Mozart est un compositeur moderne, qui a un univers musical tout à fait à part. Sa musique est enchantée et nous enchante. Dans ma mise en scène, je me suis voué à rendre cet opéra accessible à tous afin que chacun y trouve ce qu’il est venu y chercher, que ce soit l’émotion simple d’un conte magnifié par sa musique ou le message humaniste qui s’y révèle au deuxième degré. C’est une musique très recherchée et raffinée. Son écoute est très facile (même pour les enfants) comme les airs de la Reine de la nuit ou de Papageno.

APP : Quel est son message dans dernière œuvre dite ‘majeure’, lui qui avait cessé d’être à la mode et vivant difficilement de sa musique ?

JMB : Bien que « La Flûte Enchantée » soit d’une portée maçonnique, je n’ai pas voulu me ranger dans ce sens. J’ai opté pour celle universelle, tout en respectant l’esprit. Son message était de rendre hommage à ses frères maçons et rendre populaire son opéra ainsi que son intelligibilité, hors analyse philosophico maçonnique voulue par lui. Il crée ainsi une œuvre éthérée, proche de tous. Cet opéra fut joué dans un théâtre dit de ‘boulevard’, qui aujourd’hui pourrait rappeler la « Comédia Dell Arte » avec un Michel Leeb en Papageno.

 

FLUTE-ENCHANTEE-2011-5.JPG

 

APP : Quels sont les personnages de la flûte enchantée ?

JMB : « La Flûte Enchantée » est un conte. Les contrastes classiques entre les personnages comme les élus (Tamino/Pamina), des non-initiés (Papageno), des sages (Sarastro et les prêtres) et des ennemis (La Reine de la Nuit, les Trois Dames, Monostatos) sont fondés sur un traité de la composition théâtrale, même si cela n’interdit pas de les voir sous une vérité un peu différente. Papageno, c’est le pataud, gaffeur et poltron, profondément amoureux de la vie et de sa Papagena. Tamino est amoureux de la princesse Pamina. Il est de belle prestance, doté d’une grande sensibilité, d’une fermeté dans l’épreuve et ses airs sont sublimes. Son arme : une flûte traversière qui enchantera les animaux de la forêt et l’aider à traverser les épreuves de l’eau et du feu. Pamina, fille de la Reine de la Nuit est déchirée entre son amour filial et celui pour Tamino. Elle mène résolument son chemin vers la sagesse. Mozart lui a réservé les airs les plus sensibles, montrant sa grandeur d’âme. La Reine de la Nuit, au début de l’Opéra, apparaît bonne et protectrice puis sera manipulatrice, nuisible et vouée aux enfers. Aucune ‘dramaqueen’ n’a eu de si terribles airs de toute l’histoire de l’opéra.

APP : Cet opéra est interprété par de jeunes et brillants chanteurs français. Quels sont-ils ? Qui dirigera cet opéra ?

JMB : C’est Bruno Membrey qui dirigera les solistes, chœurs et orchestre de la Compagnie Française de l’Opéra à l’Opérette. Pascal Bourgeois jeune ténor talentueux (Tamino), Aude Priya, jeune soprano franco-indien (Pamina), Amira Selim, une soprano colorature, qui a chanté récemment Lakmé dans les plus grands théâtres (la Reine de la Nuit), Guillaume Doumenge (Sarastro), Thomas Huertas (Papageno), Céline Victores-Benavente (Papagena), Grégory Joris (Monostatos). Ces jeunes chanteurs séduits par l’aventure de cette œuvre mozartienne, ont appris avec aisance et brio la version française et je les en remercie.

APP : Quelques mots pour encourager les ‘puristes’ et ‘novices’ à venir voir et écouter « La Flûte Enchantée » le 19 avril à la Gare du Midi…

JMB : « La Flûte Enchantée » est l’exemple parfait qui permet de suivre le fil de l’histoire parce que les airs les plus connus sont chantés en français et qui permettra aux très jeunes de bien suivre le déroulement des situations. De plus, tous les effets de magie tout au long du spectacle ne font que renforcer l’intérêt que peut avoir le public pour ce spectacle. Naïveté et poésie viennent s’inviter au milieu de cette fantaisie. Un opéra qui nous charrie dans un rêve, et comme tout rêve, il est permis de jouer avec les allégories et les couleurs. Un véritable enchantement que nous offre Wolfgang Amadeus Mozart.

 

FLUTE-ENCHANTEE-2011-6.JPG

 

Entractes-Organisations présente « La Flûte Enchantée » de Mozart – 19 avril à 20h30 – Gare du Midi à Biarritz

Tarifs : 56€ et 50€

Réservations : 05 59 22 44 66 et www.entractes-organisations.fr

 

La Compagnie Française de l’Opéra à l’Opérette sera en tournée avec la Flûte Enchantée le 19 avril à Biarritz, les 16 et 17 avril à Lille, les 14 et 15 mai à Nantes et le 16 mai à La Cigale à Paris.

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 8 au 14 avril 2011.Biarritz_Gare_du_Midi.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories