Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 21:33

La Belle Vie ou la petite révolution d’Anouilh.

 

la-belle-vie.jpg« La Belle Vie » de Jean Anouilh est une irrésistible comédie inédite et révolutionnaire ! C’est un pur régal de découvrir la « Petite maison du peuple » dont la mise en scène de Jean-Philippe Daguerre est pertinente, fantaisiste et pleine de rebondissements. Un mélange de farce et d’ironie qui n’épargne ni les riches ni les pauvres ! Dans cette maisonnée, les révolutionnaires sont ni plus ni moins que les aristocrates. La pièce n’est pas idéologique, une fable pas vraiment morale et l’on n’est dans la férocité au premier degré.  J’ai rencontré l’enfant du pays, mais surtout, celui qui mène bien sa jeune troupe qui sert fort bien le théâtre !

Entretien.

 

APP : Bonjour Jean-Philippe. Tout d’abord une petite présentation de toi à nos lecteurs…

JPD : Je suis originaire de Saint-Jean-Pied-de-Port. Je passe directement à mes études en art dramatique au Conservatoire de Bordeaux. Puis Paris pour mener ma vie de comédien, auteur et chanteur sur la scène rock alternative dans les années 90. Depuis 15 ans, je me consacre à la mise en scène et j’assure depuis cinq ans la direction artistique de la Cie « Le Grenier de Babouchka », avec laquelle nous squattons différents théâtres des Grands Boulevards Parisiens. Actuellement nous sommes en résidence au Théâtre Michel à Paris.

APP : Tu présenteras la pièce de Jean Anouilh « La Belle Vie » à Anglet les 14 et 16 février ainsi que le 15 février à Mauléon-Licharre. Une pièce peu connue, écrite en 1979 pour la télévision… Je voudrais savoir quelle vision tu en as…

JPD : Colombe, une des filles de Jean Anouilh m’a envoyé cette pièce, écrite également pour le comédien Jean Le Poulain, sans jamais avoir été adaptée. La modernité de cette comédie visionnaire et révolutionnaire m’a interpellée et je me suis empressé de constituer une équipe.

APP : Une pièce complexe à mettre en scène et à jouer ? Comment s’est passée ta collaboration avec les dix comédiens, car tu joues également ?

JPD : « La Belle Vie » fut l’occasion de nous associer dans cette fabuleuse aventure. Nous avons fêté la 100ème au Festival d’Avignon. L’équipe a réussi à rendre simple une œuvre au départ assez complexe.

APP : Que penses-tu de la comédienne Annie Chaplin (dernière fille du grand Charlot), que tu as également mise en scène pour ce spectacle ?

JPD : Annie, c’est l’hypersensibilité féminine et un talent comique naturel. Bon sang ne saurait mentir ! (rires). Avec son époux, elle a réussi à imposer son théâtre et ses spectacles en milieu rural. Deux directeurs de compagnie qui donnent un sens à l’engagement théâtral.

APP : Quel regard portes-tu aujourd’hui sur le théâtre d’Anouilh (47 pièces jouées tant en France qu’à l’étranger), sachant que tu as mis en scène cinq pièces de Molière ? Et quelques mots sur cet auteur dramatique qui aurait eu 103 ans en juin prochain ?

JPD : Parce qu’Anouilh est l’un de mes auteurs préférés du 20ème siècle. Molière et lui associent la vision tendre et cruelle du monde, avec un langage ciselé, sonore et rythmique,  d’une précision diabolique et indémodable. Malgré une petite intelligentsia jalouse et influente qui voulait détruire son image d’homme et d’auteur populaire, il est toujours resté lui-même : généreux, courageux, humble et d’une gentillesse extrême. Lui qu’on avait accusé de collaboration, alors qu’il avait caché l’épouse juive d’André Barsacq pendant la guerre.

 

La Belle Vie de Jean Anouilh – Cies Jacques Auxene, Annie Chaplin et Grenier de Babouchka

– Chapiteau-Spectacle de Baroja à Anglet – 14 et 16 février à 20h30 chapiteau-baroja.jpg

Tarifs : de 10 à 13€

Réservations : 05 59 58 73 00

_ Salle Maule Baitha à Mauléon-Licharre – 15 février à 19h (séance scolaire) et 21h

Tarifs : 12, 7, 6 et 5€

Réservations : 05 59 28 18 67

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 8 au 14 février 2013.


Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories