Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 22:09

Baleapop : sa 4ème édition met la gomme !

 

Baleapop est un festival qui bouge, grandit, et continue de s’ouvrir aux disciplines de la musique et de l’art contemporain. Une 4ème édition qui se veut originale et qui met la gomme ! Baleapop a pour ambition de favoriser la diffusion musicale et l’art actuel en invitant des artistes de tout bord à une rencontre avec le public. Une festivité et une réjouissance que Jeanne Boulart dirige d’une main de fer dans un gant de velours ! Pour l’occasion, je l’ai rencontrée pour lui poser quelques questions.07_BALEAPOP3.jpg

 

APP : Jeanne, qu’est-ce qui fait la spécificité de Baleapop ?

JB : Une bande d’amis, un collectif, une armada qui se donne corps et âme pour essayer d’offrir un évènement un peu atypique. On fait tout nous-mêmes, que du fait main. Nous ne sommes pas à la recherche de têtes d’affiche pour attirer le public. Au bout du compte ce cocktail marche, les gens viennent chercher des moments particuliers, comme dans une bulle.

APP : Pour cette quatrième édition, quelle sera la thématique en musique et en art contemporain ?

JB : En musique pas vraiment de thématique, mais des coups de cœur de l’année écoulée, et surtout des artistes qui suent sur scène ! Cela va de jeunes interprètes qui n’ont sortis que quelques chansons comme Vophoniq, BCBG, ou Alba Lua, à de réels papas à l’image d’Etienne Jaumet ou même grand papa, pour Black Devil Disco Club alias Bernard Fevre. En art contemporain, avec l’aide de la galerie Hybrid, on a fait un gros effort cette année pour rétablir l’équilibre musique et art car Baleapop souhaite vraiment mettre en avant ces deux médias. La thématique de l’exposition est « Faire le mur » pour cette idée d’évasion dans une école. Nous sommes très fiers des artistes invités tant au niveau international que local.

APP : Comment se passe l’organisation d’un tel festival ? Quel regard portes-tu en ta qualité de directrice sur ton action pendant ces quatre jours (8 au 11 aout) ?

JB : C’est une petite équipe de cinq personnes qui œuvre six mois plus tôt et au fur et à mesure des talents et compétences s’ajoutent au projet pour finir à vingt personnes. Une organisation assez importante, et c’est toujours quasiment la veille que les équipes sont en place. Il faut faire attention que tout roule, c’est énorme, mais on est ravi de faire ça entre potes !

APP : Qu’est-ce qui te plait le plus dans une telle charge ?

JB : Je veille à ce que la répartition des rôles dans la pyramide se déroule au mieux. Je suis une maman, mais peut-être pas… toujours gentille ! (rires). Mais ce dont je suis fière, c’est que ce projet permet de donner le moyen à tous de s’éclater et qu’il tienne debout. Du menuisier qui va pouvoir faire une structure folle, à des amis bénévoles qui vont prendre des « vacances » pour nous aider.

APP : Quelles retombées espères-tu pour cette 4ème édition ?

JB : Sincèrement ? Juste que le public soit heureux, soit surpris et attende comme nous la prochaine édition !

APP : Que peut-on souhaiter pour l’avenir ?

JB : Celle de garder la foi. Car sincèrement, lâcher tout pendant des semaines juste pour quatre jours de festival, il y a un côté maso, mais tant qu’on aura ce feu, je ne m’inquiète pas !

 

Collectif Moï Moï et Nabie Production présentent Baleapop – 4ème édition – du 8 au 11 aout – Bidart

Journée et soirée du 09/08 : gratuit

Séances  ciné du samedi et dimanche : gratuit

Samedi et dimanche – concerts et expositions : 10€

Informations : 06 47 26 05 26

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 9 au 15 aout 2013.

BALEA-PRESSE4-fond_turquoise2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories