Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 23:29

Des Poupées Gonflées … et pas botoxées !

 

2012-PHOTOS-1562.JPGTrois nanas qui incarnent le renouveau de l’humour au féminin. Leur style associe texte, voix, musique et jeu. Reconnues depuis fort longtemps, Les Poupées Gonflées font un tabac là où elles se produisent. Sur scène, elles se taquinent gentiment tout en interprétant des chansons drôles et entrainantes. Ce sont des artistes accomplies ! Trois filles, trois tempéraments qui seront pour le plus grand plaisir du public les 18 et 19 mai à 20h30 à la Luna Negra. Des poupées gonflées et pas botoxées qui nous invitent sur scène dans leur univers rétro et plein de fraîcheur. Interview singulière !

 

APP : Mais qui sont ces drôles de Poupées Gonflées ?

CL : Je suis la blonde Christine Lecourt, dite Bebop, chanteuse accordéoniste, percusionniste, comédienne, qui a développé son propre répertoire au sein de son groupe Fleur de Zinc. Chanteuse pour Hootchie Cootchie, et pensionnaire dans une troupe théâtrale Les Malotrus. Une poupée gonflée qui fut bien studieuse au Conservatoire pour ses études musicales.

VS : Moi, la brune Véronique Sutter, dite Titi, chanteuse, bassiste, membre du groupe rock celtique Cows, musicienne autodidacte, tombée dans la marmite musicale depuis toute petite. Une autre poupée gonflée !

VC : Et la dernière de ce trio infernal, la rousse Valérie Charlot, dite Madame Charlot, chant, ukulélé, concertina, voix. Une poupée gonflée entre la plume et la baguette. Dans une autre vie, prof de lettres, études de chant et piano classiques mais qui s’est très vite encanaillée au contact du swing ! (rires).

APP : Comment vous êtes-vous rencontrées mes Poupées jolies ?

CL et VC : Deux merlettes qui chantions pendant quelques années au sein d’un trio de swing vocal Les Gingers Ladies, répetoire anglais qui reprenait les standards de la Libération.

VC : Quand j’ai eu envie d’écrire en français des chansons originales et pétillantes, Bebop m’a dit : « Je suis ton homme ! » J’ai rencontré Titi tout à fait par hasard lors d’un spectacle. Depuis elle est devenue notre dévouée et talentueuse complice et Avanti !

APP : Et que nous chantent-elles ces Poupées, non pas de chiffon, mais sacrément gonflées ?

VC : Ah ! Beau merle noir, que des chansons pétillantes à voix frétillantes, des histoires de femmes, mutines et coquines, poétiques et impertinentes, où l’harmonie vocale a la part belle, dont chaque texte est taillé comme une pierre précieuse. Des chansons écrites pour notre voix et notre personnalité, et les trois poupées n’en font plus qu’une. Tu connais les poupées russes ?

APP : Saperlipopette, qu’est-ce qui vous caractérise mes adorables poupées ?

VC : L’humour et le flirt avec l’implicite. Trois voix qui se mêlent et se mettent en valeur, soutenues par des instruments (percussions « improbables » à partir d’objets du quotidien, et ça swing méchamment). Aucun tabou musical du tango au swing, en passant par la valse et le french cancan. Une vraie complicité de scène, orchestrée par la scénographe Philomena Oomens, qui met en valeur le tempérament de feu des trois pétroleuses.

APP : Et c’est quoi le spectacle de ces Poupées pétroleuses ?

VC : Des femmes un peu particulières comme la femme à barbe, ingénue, mutine, allumeuse, passionaria, copine, épouse, sirène, des poupées gonflées quoi !

APP : Poupée de cire ou poupées de son ?

VC : Des sacrées poupées de son qui feraient fondre la cire !

APP : Oh, oh, les mignonnes Poupées plaisent-elles au public ?

VC : Ben ouais, il en redemande ! Les dames nous font des clins d’œil entendus, les messieurs sourient et très heureux d’acheter notre album. Il y a même quelques fans qui reviennent souvent avec leurs enfants et qui chantent nos petits airs en boucle. Sans prétention, nous pensons que nous plaisons, car nous nous sommes produites dans des festival de jazz et de swing comme le Salbris Swing 41, Versailles Jazz Festival, Riscle Swing Festival. Nous avons chanté en première partie des Hurlements de Léo et de Sansévérino. Nous avons participé à des émissions de radio comme Tocade de Philippe Meyer. La prochaine fois je vous le chanterai, France Culture avec Hélène Hazéra, Chansons Boum. Nous chantons tant en France qu’à l’étranger, particulièrement en Espagne. Oui, c’est vrai, les hommes ont toujours adoré les poupées gonflées. Et quelque fois, on craint que leurs épouses essayent de nous piquer pour … nous dégonfler ! (rires).

APP : Ce serait quoi le petit mot de la fin de mes Poupées ?

VC : Les poupées gonflées ? De sacrées pépées qui ne manquent pas d’air(s) et d’hélium !

 

Assurément, les Poupées Gonflées, ce n’est que spontanéité, sans artifice, sans paillettes et même sans rouge à lèvres !

 

Les Poupées Gonflées – 18 et 19 mai à 20h30 – Luna Negra Bayonne logo luna

Tarifs : 14, 12 et 8€

Réservations : 05 59 25 75 05 et www.lunanegra.fr

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 18 au 24 mai 2012.

 

INTERVIEW VIDEO EN COURS DE MONTAGE … DIFFUSION BIENTOT !

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories