Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 18:31

Malika, l’orient m’est conté et je danse !

 

2012-PHOTOS-1724_cr.jpgLa glamour marocaine Malika Abidallah incarne l’idéal féminin qui met en avant d’autres atouts lorsqu’elle danse. Beauté des gestes en mouvement, elle fait vibrer par la maîtrise de ses déhanchements sous le rythme des percussions. Sa connaissance sensible et approfondie du corps lui permet d’enseigner un art chorégraphique noble et authentique. Une danse qui est pour toutes les femmes qui la pratiquent, une source d’épanouissement et une joie de vivre. A l’occasion de son spectacle « Féminité » au Théâtre de Bayonne le 3 juin prochain, j’ai souhaité la rencontrer. Entretien.

 

APP : Voudrais-tu te présenter et nous parler de ton école de danse ?

MA : Je m’appelle Malika Abidallah, née dans un petit village au Maroc, près de Fès. Issue d’une famille berbère, je suis arrivée en France à l’âge de 13 ans. Très vite j’ai voulu apprendre la belle langue de Molière. A 16 ans je quitte le Béarn pour venir m’installer dans le Pays basque. Quelle belle terre d’accueil ! Après quelques années passées à danser, je deviens à mon tour professeur et chorégraphe. Et j’ajoute que je suis féminine jusqu’au bout des ongles ! (rires). Je n’ai pas d’école de danse, mais j’enseigne à la MVC du Polo Beyris et aujourd’hui à Anglet avec mon association Basma (qui veut dire sourire) à Créa Danse.

APP : Quel est ton rapport avec la danse orientale ? Quel a été ton parcours artistique ?

MA : J’ai été bercée par les danses de la grande Samiaa Gamal (la fiancée de Fernandel dans Ali Baba et les 40 voleurs) du chanteur Farid Al-Atrach et la merveilleuse cantatrice égyptienne Oum Kalsoum. Après quelques stages auprès des professionnels à Paris, comme Laila Haddad, Assia Gamra, Nadia Amar, et une formation avec le chorégraphe algérien Amin Sebaha, je transmets mon savoir de la danse orientale à mes quelques 80 élèves. Je suis fière d’avoir été la première à faire connaître cette danse au Pays basque.

malika-abidallah.jpgAPP : Certains professeurs mettent l’accent sur l’attitude, l’émotion… crois-tu que cela s’apprenne également ?

MA : Je crois que nos émotions guident nos choix au quotidien, orientent nos actes, nourrissent nos pensées. L’émotion est en chacun de nous, je ne crois pas qu’il y ait une leçon particulière pour l’obtenir. Mais c’est ce que j’essaie de faire connaître à mes élèves lorsqu’elles exécutent leurs pas de danse. Et dès qu’elles ne pensent plus aux pas, l’émotion sort naturellement.

APP : Quelques mots sur ton spectacle « Féminité » que tu présenteras le 3 juin au Théâtre de Bayonne…

MA : Un spectacle qui rend hommage à la femme, car la danse orientale c’est l’art de la féminité par excellence. C’est aussi la joie du corps dansant, un hommage aux femmes qui ont marqué par leur talent et leur personnalité le monde de la danse.

APP : Quelles sont tes sources d’inspiration pour ta chorégraphie ?

MA : La musique bien évidemment, mais aussi mes émotions, mes rencontres, le métissage et parfois la nostalgie.

APP : La danse te rend-t-elle épanouie ?

MA : Oui, absolument. Je suis en phase avec ce que je dois être. La danse orientale représente pour moi le soleil. Mais aussi les strass, paillettes et les jolies robes qui vous font oublier l’espace d’un spectacle, les petits bobos de la vie. Il faut savoir que c’est une danse de culte à l’origine, qui représente la fécondité, les cycles de la nature, les mouvements de l’univers.

APP : Ma dernière question chère Malika, quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut se lancer dans cette discipline ?

MA : La danse orientale n’est pas qu’un déhanchement approximatif ou le fantasme exotique, c’est un art qui se travaille. Une danse où le corps parle, où les sentiments explosent. Elle nécessite de réels acquis techniques. Le corps peut être complètement dissocié et par conséquent totalement maitrisé. Les conseils que je pourrais donner, c’est patience, patience et encore patience, persévérance et énormément de plaisir et de joie à danser. Et la qualité essentielle, c’est l’humilité. Cette danse doit émaner du cœur de la danseuse, et doit savoir donner, juste donner.

 

Féminité – Spectacle de danse orientale par l’Association Basma – 3 juin à 18h au Théâtre de Bayonne 2D7D2AC6-531E-45BD-B225-48AA9717A9CC[3]

Tarif unique : 10€

Réservations et informations : 06 50 25 82 02 et billetterie à la librairie Elkar Place Saint-André à Bayonne

 

Spectacle complet pour le 3 juin – Second spectacle le 17 juin à la MVC Polo Beyris à Bayonne…image_012.jpg

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays basque’ du 25 au 31 mai 2012.

 

© Alicia Snicker.

 

 

    instantane_001_cr.jpg instantane_003_cr.jpg instantane_004_cr.jpg


C'est sous le signe de la féminité que sera placé le spectacle de danse orientale  de l'association Basma cette année, aprés le théâtre de Bayonne a guichet fermé, c'est a la salle du polo beyris que nous danserons a nouveau . La danse orientale, c'est l'Art de la féminité par excellence, la joie pure du corps dansant. Elle est inséparable du plaisir de danser. Une façon toute féminine de célébrer la vie! Heureux comme chaque année ce sera un moment de retrouvailles, de partage et de convivialité! Malika Abidallah.

 

Mes Photographies des danseuses ...

 

instantane_001_cr-copie-3.jpg


© Alicia Snicker.

instantane_007_cr.jpg

 

instantane_004_cr-copie-1.jpg   instantane_006_cr.jpginstantane_012_cr.jpg

instantane_014_cr.jpg instantane_015_cr.jpg

instantane_017.jpg

2012-PHOTOS-1617_cr.jpg  2012-PHOTOS-1648_cr-copie-1.jpg 2012-PHOTOS-1674_cr.jpg2012-PHOTOS-1665_cr.jpg2012-PHOTOS-1684_cr.jpg  2012-PHOTOS-1673_cr.jpg2012-PHOTOS-1702_cr.jpg2012-PHOTOS-1695_cr-copie-1.jpginstantane_017-copie-1.jpginstantane_002_cr-copie-1.jpg2012-PHOTOS-1620_cr.jpg2012-PHOTOS-1632_cr.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

JUAN Joséphine 07/06/2012 17:36


Merci d'avoir mis en avant notre talentueuse professeur de danse, elle le mérite !!


 

malikadanza 30/05/2012 13:08


merci beaucoup Alain Pierre pour ce reportage! tu as la délicatesse de mettre les danseuses et musiciens trés a l'aise dans ce clin d 'oeil a la danse orientale! malikadanza.

malikadanza 30/05/2012 11:45


merci pour ton talent d'écrivain Alain Pierre !

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories