Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 00:40

Marthe Villalonga – Ensemble et séparément, ça fait du bien !

 

Qui ne se souvient pas de son accent pied-noir dans Coup de Sirocco, ou dans Un éléphant ça trompe énormément et dans la célèbre série télévisée Maguy, où elle campait l’irrésistible Rose ? Pianiste, elle a cependant choisi la voie de la comédie. Elle, c’est Marthe Villalonga, belle personnalité et femme généreuse, qui reste toujours fidèle à sa réputation ; son grand respect pour le public. Sans jamais perdre sa bonne humeur et son franc parler, c’est la comédienne qui manifeste tout l’amour qu’elle porte à son métier. Elle sera sur la scène de la Gare du Midi le 16 novembre à 20h30 dans la dernière pièce de la reine boulevardière Françoise Dorin « Ensemble ou Séparément », aux côtés de l’excellent Jean Piat. Pour cette occasion, j’ai échangé quelques mots au téléphone avec la comédienne.

 

495.jpgAPP : Chère Marthe, qu’est-ce qui t’a séduit lorsqu’on t’a proposé de jouer la pièce de Françoise Dorin « Ensemble et Séparément » ?

MV : Pour être très honnête, sachant que Jean Piat serait mon partenaire, j’ai dit oui immédiatement, sans connaître le thème de la pièce. Je ne pouvais pas passer à côté : jouer avec l’excellent et charismatique comédien, séducteur et charmeur aussi. Après avoir lu la pièce, j’ai aimé cette rencontre improbable entre deux êtres que tout oppose, tant sur le plan social qu’intellectuel. Françoise Dorin a écrit là une belle histoire sur l’amitié et la tendresse, les petits travers et les manquements de la vie. Je connais bien l’univers de l’auteure, car j’avais joué à Biarritz sa pièce « Soins intensifs ».

APP : Donc jouer aux côtés de Jean Piat, c’est impressionnant, cool…

MV : Un régal ! Un homme charmant et un partenaire doué, cela dit sans passer la pommade (rires). Quelle belle humilité nous témoigne Jean. Jean_PIAT_2.jpgNous donnons tous de nous-mêmes sur scène pour le plus grand plaisir des spectateurs. Tout au long de la pièce, je peux dire que nous nous surprenons et c’est un réel bonheur. Oui, la parfaite entente.

APP : A-t-il été facile d’être dirigée par le metteur en scène Stéphane Hillel ?

MV : C’est, ne l’oublions pas, un comédien avant tout. Donc sa direction d’acteurs est proche des comédiens, il sait être à l’écoute mais aussi, il nous tire vers le haut. Stéphane est une belle personnalité théâtrale. Lors des répétitions nous n’avons subi aucune pression de sa part. Chose extraordinaire, il ne se mettait jamais en colère, il n’élevait jamais la voix. Et très souvent, c’était des éclats de rires. Vraiment, être dirigée par lui fut très agréable. Comme la pièce exprime beaucoup de tendresse, le climat n’était pas conflictuel, mais très zen, très serein.

APP : On te connait à travers tes interprétations sympathiques et drôles, tant au cinéma qu’à la télévision ou au théâtre, mais dans la vie de tous les jours, tu es comment ? Toujours aussi passionnée qu’à tes débuts ?

MV : Je suis plutôt discrète, calme, pas exubérante. Bizarrement, par ce que je montre, je suis assez renfermée. Je dirais une introvertie, ce qui ne m’empêche pas d’aimer rire, d’être très sociable envers mes partenaires, joyeuse avec mes intimes. Sur scène, je me lâche complètement, ça fait du bien de s’extérioriser ! C’est en quelque sorte ma sève, ma moelle épinière (rires). Oui, toujours une passionnée comme au début, sinon il faut s’arrêter. Jai la chance de travailler, donc je ne connais pas la retraite, mais je ralentis un peu quand même, car j’ai envie de vivre et de profiter.

APP : Mais pourtant on a dit que tu étais en colère contre le cinéma et la télévision ? Info ou intox ?

MV : C’est drôle comme on déforme tout, non je n’ai pas une dent contre le cinéma ni la télévision. Oui, j’ai dit que l’on voyait beaucoup les mêmes acteurs, les mêmes comédiens, mais ça je le dis par rapport aux gens qui se plaignent toujours de voir les mêmes têtes sur le petit et le grand écran. On a l’impression qu’ils ne tournent qu’entre amis, alors qu’il y a une belle relève d’artistes. Je souhaiterai que les réalisateurs et metteurs en scène lèvent un peu les yeux sur les comédiens formidables et talentueux, qui hélas ne travaillent pas depuis fort longtemps. Moi je suis pour la solidarité.

ensembleetseparement_S.jpgAPP : Dis-moi chère Marthe, fini les rôles de mère juive ?

MV : Et bien non, car je le suis dans la nouvelle comédie de Géraldine Nakache et Hervé Mimram qui sortira le 7 novembre « Nous York » et pourtant, je ne suis ni mère, ni juive ! (rires). Mais je dois cette réputation à mes débuts pour avoir interprété le rôle d’une pied-noir, et tout le monde pensait que les pieds-noirs étaient juifs ! Mais je peux aussi interpréter une mama italienne, espagnole ou maghrébine. Un bon scénario, et à moi le nouveau lien parental (rires).

APP : Connais-tu le Pays basque ?

MV : Hélas très peu, mais quand je reviens dans cette belle région, j’éprouve un immense plaisir et une sérénité. Je respire le bon air iodé de l’océan et j’imagine escalader vos belles montagnes verdoyantes. Ce que j’ai remarqué aussi, c’est que la ville est propre, on dirait la Suisse (rire). Oui, le Pays basque me plaît beaucoup.

APP : Que peut-on te souhaiter pour 2013 ? Des projets ?

MV : Que mes projets que j’ai sur le feu se réalisent et de toujours donner de la joie et du bonheur à mon public fidèle et ne jamais le décevoir, c’est mon crédo. Une série TV avec de nombreux guestars et un film que je devrais tourner au printemps prochain. Mais là, je ne peux rient te dire, car je n’ai encore rien signé.

 

Assurément Marthe Villalonga est une comédienne emblématique et typique !

 

Ensemble et Séparément – vendredi 16 novembre à 20h30 – Gare du Midi Biarritz gareBiarritz-e751c.jpg

Tarifs : de 34 à 48€

Réservations : 05 59 22 44 66 et www.entractes-organisations.com

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 2 au 8 novembre 2012.


Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories