Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 23:16

Les Maimorables 13… et sa riche palette d’artistes !

 

Un travail de longue haleine qui occupe toute une année. Les tâches se déclinent à l’infini et ne reposent parfois que sur les épaules de deux ou trois personnes pour donner une âme au Festival Les Maimorables. Des spectacles vivants en fête avec la 13ème édition ! Volontaristes et engagés, Les Maimorables sont résolument enracinés dans l’éducation populaire et le développement culturel. Un évènement qui trace sa route et draine un public chaque année un peu plus nombreux. Ce festival qui se veut un lieu d’échanges entre les artistes et le public aura lieu du 10 mai au 4 juin, entre Anglet/Bayonne/Boucau/Saint-Jean-de-Luz. Un festival unique qui rend visible les croisements féconds de l’art vivant ! Mathieu Vivier, Attaché aux Relations Publiques et Transfrontalières à la Scène Nationale de Bayonne Sud Aquitain s’est entretenu avec moi pour nous parler de la fête du Renouveau et le Temps du Dialogue des Maimorables.

 

APP : Alors Mathieu Vivier, je présume que l’organisation des Maimorables pour célébrer le renouveau et le temps du dialogue que la ville de Bayonne célèbre, s’apparente à une grosse machinerie dont aucun rouage ne peut être négligé ?

MV : Les Maimorables fonctionnent effectivement avec une grosse machine constituée de nombreux rouages. Sans l’implication de tous les partenaires socioculturels et des différents acteurs des quartiers des Hauts de Bayonne, cette manifestation ne parviendrait jamais à atteindre ses objectifs de démocratisation culturelle. Il faut en ce sens remercier l’Espace socioculturel municipal, les agents de la ville de Bayonne, Boucau, la MVC de Saint-Etienne ou encore les éducateurs de l’APSP, qui permet depuis plusieurs années la rencontre entre les habitants des quartiers, les spectacles proposés et la riche palette d’artistes !

APP : Qu’est-ce qui fait la spécificité cette année des Maimorables dont c’est la 13ème édition ?

MV : Avec sa 13ème édition, les Maimorables se sont inscrits durablement dans le paysage culturel de la ville. Ils créent un magnifique pont entre les deux rives de l’Adour, à Bayonne et à Boucau pour y favoriser la rencontre du public avec le spectacle vivant. Cette année, Bayonne célèbre le Renouveau et le Temps du Dialogue du quartier des Hauts de Bayonne. Cette floraison printanière de spectacles et de rendez-vous festifs (théâtre, musique, cirque, expos) y trouvera son apogée. Elle permettra le rendez-vous entre les artistes et les habitants des quartiers qui se sont investis pleinement. Je sais qu’ils ont à cœur de présenter le résultat de tous leurs efforts !

APP : Un festival très éclectique, donc quel regard portez-vous sur cet assortiment culturel ?

MV : C’est le choix des Maimorables avec des rendez-vous métissés, plus attractifs les uns des autres. Un festival incontournable sur le secteur Bayonne-Boucau-Anglet, qui anime les publics et déballe ça et là des spectacles bien authentiques et bien sentis. Une programmation chaque année plus variée et des prestations scéniques de haut vol. Son fil rouge culturel ne cesse de surprendre et de se régénérer. Plus que jamais, les Maimorables s’inscrivent dans la continuité, la force et la sensibilité artistique de la Scène Nationale de Bayonne Sud Aquitain, meneuse du jeu de ces différents arts en mouvement.

APP : Le jeune public sera-t-il gâté ? Y aura-t-il des prix doux, voire gratuits ?

MV : Le festival pense toujours aux plus petits et aux ados avec ses diverses animations, notamment la Parade de la Rive Droite, où les géants découvrent le centre ville de Bayonne à l’occasion des Journées du Chocolat. Ils seront accompagnés de danseurs, musiciens et artistes de cirque de différentes associations culturelles de la Rive Droite. Un goûter géant bien sûr est prévu à l’arrivée, place des Gascons. Les spectacles proposés en salle seront accessibles à « tarifs Maimorables ». Réduits pour les moins de 30 ans, allocataires du RSA, AAH ou de l’ASPA. Un grand nombre d’animations est gratuit, ce qui permet des rencontres uniques avec des artistes d’exception. Assurément, au cours des Maimorables, les spectacles se vivent souvent sans bourse délier !

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 10 au 16 mai 2013.

 

maimorables2.jpgShaolin Temple Defenders, dignes héritiers de la soul-funk des années 60-70 ©DR.

 

maimorables1.jpgLes géants découvrent le centre ville ©DR.

 

Un programme attrayant et attirant !

 

·         10 mai à 20h30 : Théâtre de la Nature Hauts de Bayonne : Shaolin Temple Defenders, et en première partie : Galsen Brothers et leur rythm’n’blues des années 60/70.

·         11 mai à 14h : départ Place de la Liberté Bayonne : La parade de la Rive Droite, les Géants (marionnettes) de la Rive Droite découvrent le centre ville de Bayonne à l’occasion des Journées du Chocolat. Ils seront entourés de danseurs, musiciens et artistes de cirque.

·         11 mai à 17h : Place des Gascons Bayonne : Cie Les Grandes Personnes présente : A la corde ; un spectacle qui raconte la vie d’Odilon, de sa naissance à sa mort, en évoquant la transmission des angoisses et des valeurs.

·         11 mai à 21h : Théâtre de la Nature Hauts de Bayonne : Yves Jamait, chanteur, guitariste, qui vient de publier son nouvel opus avec une écriture à nu qui s’ouvre sur des abimes de désillusion, des chansons qui sourient avec une larme à l’œil et des textes piqués justes et au cœur.

·         11 mai à 23h15 : Parking du Centre Aquatique Hauts de Bayonne : La Guinche ; après le feu d’artifice, deux coups de klaxon, un coup de frein à main, un accordéon, deux guitares, une contrebasse… que le bal commence !

·         15 mai à 20h30 : Théâtre de Bayonne : Patrice Caratini Jazz Ensemble Latrinidad ; un ensemble qui illustre musicalement la musique des caraïbes. Torride et irrésistible !

·         22 et 23 mai à 20h30 : Théâtre de Bayonne : Collectif Les Possédés Bullet Park ; on dépeint avec un humour noir, mais d’une tendresse sincère, des personnages ordinaires.

·         29 mai à 20h30 : Théâtre de Bayonne : Philippe Delbono Dopo la battaglia ; un chant libre, un voyage visionnaire, construit par fragments, en une forme d’ardents souvenirs des personnes chères qui ne sont plus.

·         30 mai à 20h30 : Chapiteau-Spectacle de Baroja Anglet : Just Friends Quintet ; des compositions originales et des standards revisités par de subtils arrangements. Dominique Burucoa et ses musiciens recherchent le swing dans la passion partagée du jazz.

·         4 juin à 20h30 : Théâtre de Bayonne : Cie Paul Les Oiseaux Chambres d’Hôtels ; trois pièces dans l’espace étouffant de chambres d’hôtel à Berlin, Vancouver et Hanoï.

·         18 et 19 mai à 20h30 : Jaï Alaï¨ à Saint-Jean-de-Luz : Festival andalou chant danse et musique.

 

·         Pour informations : www.lesmaimorables.com

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories