Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 16:47

Régis Obadia… invite Stravinsky à la noce !

 

En 1980, Régis Obadia crée la Compagnie l’Esquisse. Figure majeure de la scène nationale et internationale de la danse contemporaine, le chorégraphe a marqué l’esprit d’un vaste public avec ses pièces. Jeudi 13 octobre à 20h30, sur l’invitation de la Scène Nationale Bayonne, il présente « Noces » et « Le Sacre du Printemps » sur la musique du grand compositeur Igor Stravinsky, entouré par dix jeunes magnifiques danseurs russes et français. Rencontre avec un maître de ballet incontournable de la danse française actuelle.

 

APP : Bonjour Régis Obadia. Quel a été votre parcours ?

RO : En 1980, je fonde avec Joëlle Bouvier la Compagnie de l’Esquisse. Nous sommes nommés en 1997 directeurs du Centre National de danse contemporaine d’Angers. En 2003, notre collaboration artistique prend fin, et c’est ma rencontre avec Lisa Wiergasovase avec laquelle j’ai chorégraphié « Noces » et « Le Sacre du Printemps ». Et une coopération fructueuse avec les Ballets Russes et le Ballet d’Europe. En 2011, je monte « Noces » avec ce même désir de cultiver cette passerelle artistique avec des artistes slaves.

APP : Dites-nous en plus sur ces deux ballets. Comment avez-vous transposé ces œuvres ?

RO : « Le Sacre du Printemps » est pour moi l’hymne à la beauté au sublime de la femme. Trois introspections de sentiments dans une danse souveraine, touchante et féerique. « Noces » est la réalité contemporaine où palpite la partition de Stravinsky. On découvre alors une vision du rite initiatique universel et intemporel. Ces deux pièces magistrales se confrontent. Je dirais la cadence ou la mesure pour « Le Sacre du Printemps », pour « Noces » le chaos qui vient rythmer, puis transposer ce vacarme terrestre par une danse à bout de souffle, syncopée et charnelle. Et cela me correspond bien. C’est pour moi, un vrai défi, le dépassement de soir.

APP : Beaucoup de duo/duels composeront-ils ces ballets ?

RO : Oui, parce que ce sont des formes additionnelles. Des tableaux qui désignent l’harmonie ou la lutte, des tranches de vie où chacun essaie d’avancer, mais où il y a toujours ce petit grain de sable qui vient gripper l’engrenage. La musique de Stravinsky est un moment unique, une mise à nu, un envoûtement, un abandon, une danse de la séduction proche de l’extase.

APP : Quels sont aujourd’hui vos ambitions de chorégraphe ? Et vos projets pour 2012 ?

RO : Après plus de trois décennies pour la danse et la chorégraphie, mon ambition est de pouvoir réaliser divers projets en toute liberté. En 2012, de la danse et du cinéma.

 

Régis Obadia présente « Noces » et « Le Sacre du Printemps » jeudi 13 octobre à 20h30 – Théâte de Bayonne

Plein tarif : 30€ Carte Jeune et enfant : 20€ Carte saison : 27€

Réservations : 05 59 59 07 27 et www.snbsa.fr

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 7 au 13 octobre 2011.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories