Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 22:16

Roméo et Juliette : ballet omniscient et centré sur l’essentiel.

 

Image2Le mythe des amants de Vérone, immortalisé par Shakespeare et revisité par l’ineffable chorégraphe Thierry Malandain. Le ballet « Roméo et Juliette » évoque l’émotion contenue dans l’histoire tragique des jeunes amants grâce à l’interprétation de Silvia Magalhaes (dont ce sera la dernière prestation) et Guiseppe Chiavaro. Ce ballet revisité est au pinacle de sa perfection en tous points, nous dévoile la facette réussie d’une chorégraphie contemporaine et la virtualité d’une compagnie qui n’a pas fini de nous étonner. Un enchantement qui s’appuie sur la « Symphonie dramatique » d’Hector Berlioz.

Entretien avec la fraiche, aérienne et gracile ballerina Silvia Magalhaes.

 

APP : Silvia, avant de raccrocher définitivement les chaussons, parles-nous du ballet « Roméo et Juliette » que tu vas interpréter pour la dernière fois le 12 aout à la Gare du Midi à Biarritz …

SM : Ce ballet est l’une des plus belles créations du chorégraphe Thierry Malandain. Je suis très fière d’interpréter une ultime fois à la Gare du Midi cette belle œuvre qui me tient à cœur depuis sa création. Pouvoir partager cet instant magique et plein d’émotions avec tous les gens que j’aime.

APP : Mais aussi avec ton partenaire attitré, Giuseppe Chiavaro…

SM : Guiseppe et moi, c’est une amitié de dix années depuis mon entrée au Malandain Ballet Biarritz. Nous avons partagé beaucoup de moments magiques et notamment dans « Roméo et Juliette », mais aussi ceux difficiles dans une carrière de danseur. Avec lui, trois qualités : complicité, confiance et partage. Le 12 aout sur la scène de la Gare du Midi, ce sera la fin d’une belle aventure conjointe, mais aussi, le début d’une nouvelle puisque nous avons un projet commun à Biarritz.

APP : La danse t’a-t-elle permis de croire que l’on peut vivre à travers ses rêves ?

SM : Comme la plupart des petites filles, je voulais être danseuse et j’ai eu la chance de réaliser ce rêve et de vivre ma passion. Je le dois beaucoup à mes parents qui m’ont encouragée, mais surtout à mon entêtement de réussir coûte que coûte. Danser, c’est aussi faire rêver le public, et lui transmettre toutes mes émotions et lui donner tout sur scène.

APP : Mais aussi ta rencontre très importante en juillet 2003 avec le talentueux et charismatique chorégraphe Thierry Malandain. Quels sont les souvenirs que tu garderas de lui ?

SM : Il faut que je te dise que je suis tombée amoureuse de Biarritz en venant auditionner en juillet 2003 au Malandain Ballet Biarritz. Elle a été concluante et j’ai très vite aimé le travail de Thierry. De beaux souvenirs ? Les moments de créations de ses ballets, toujours faits dans la recherche et le partage. Son étonnant travail et le côté formidable de ses chorégraphies où il donne le meilleur de lui-même, et son maximum. Un perfectionniste dans l’âme. Que de beaux rôles et de liberté offerts.

APP : Avant de nous séparer, que peut-on te souhaiter pour l’avenir chère Silvia ?

SM : Une reconversion réussie, développer et réaliser différents projets et l’envie de fonder une famille.

 

Malandain Ballet Biarritz – Roméo et Juliette – 12 aout à 21h – Gare du Midi Biarritz

Tarifs : de 10 à 35€

Réservations : 05 22 44 66 et Informations : 05 59 24 67 19 ou www.malandainballet.com 2012-05-21 210456 cr

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 9 au 15 aout 2013.


Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories