Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 21:18

202993_yves-pujol-j-adore-toujours-ma-femme-lyon-02.jpgYves Pujol : il adore toujours sa femme !

 

Après avoir échoué cinq fois au concours de facteur stagiaire, le jeune Yves Pujol décide de s’affranchir en tant que comédien ! Non, pas un timbré, mais bien décidé à jouer la comédie, c’est son « facteur vital » ! Faut préciser qu’un humoriste n’est pas un androïde, mais un « facteur de différence », même s’il dit les mêmes répliques à la même heure tous les soirs ! D’ailleurs, il les dira quatre soirs de suite du 17 au 20 avril à 20h30 à la Luna Negra à Bayonne. Pujol, un nom à retenir et un bonhomme dont l’humour séduit toujours. Entretien.

 

 

 

APP : Yves, toi le ch’ti, où as-tu vraiment débuté ? Pourquoi résider à Toulon, alors que Pairs aide à booster une carrière ?

YP : Né à Lille par accident (mes parents pieds-noirs mutés dans le nord après l’indépendance de l’Algérie) et Toulonnais d’adoption, car cette ville m’a accueilli très jeune et c’est là que j’ai démarré ma carrière artistique.

APP : Alors parle-moi de ton spectacle « J’adore toujours ma femme » que tu joueras sur la scène de la Luna Negra du 17 au 20 avril. Est-ce la suite de « J’aime ma femme » ou tout simplement la même histoire, mais remaniée ?

YP : J’ai co écrit « J’adore toujours ma femme » avec George Wolinski. J’adore ma femme, je l’ai remanié et agrémenté de nouveaux sketchs, écrits entre autres avec Philippe Caverivière (auteur pour Nicolas Quanteloup).

APP : Et de ta rencontre avec l’histrion Patrick Sébastien qui t’a mis en mis en scène ?

YP : Lorsque j’ai débarqué à Paris, j’ai osé contacter Patrick Sébastien afin de lui montrer ce que je faisais. Mes sketchs lui ont plu, il m’a invité dans ses émissions télé, et de fil en aiguille, il a produit le spectacle. C’est un homme bien, un artiste avec un grand A, un home qui aime vraiment les amuseurs, et c’est pour cela que l’on découvre chez lui, de vrais talents.

APP : Etre en solo sur scène pour un humoriste, n’est-ce pas être un peu fildefériste ?

YP : Certes, ce n’est pas l’exercice, le plus facile, mais c’est celui qui me laisse le plus de liberté quant à l’écriture, la mise en scène et tous les autres choix artistiques que l’on est amené à faire sur scène et hors de scène. On peut faire prendre au spectacle le chemin que l’on souhaite sans perturber un éventuel partenaire.

APP : Faire rire pour toi, c’est combattre une certaine timidité ou bien c’est tout simplement dans les gènes ?

YP : Je pense qu’un humoriste est un être qui a une nature comique et c’est pour lui un besoin de déclencher le rire chez les autres, parce que c’est vital pour lui.

APP : As-tu réussi à concilier ton métier d’humoriste avec celui de chanteur, d’auteur, d’imitateur ?

YP : Je suis chanteur depuis vingt ans d’un groupe toulonnais qui s’appelle « Aïoli », et c’est avec un grand plaisir que l’été je retrouve mes compères pour une tournée… mondiales (rires) dans le Var. J’ai également chanté dans des opérettes à Toulon.

APP : Que peut-on te souhaiter pour l’avenir ?

YP : Continuer le plus longtemps possible à me produire sur scène, faire découvrir mes spectacles et surtout faire rire les gens. Crois-moi, ça me suffit pour « bien vivre » et « vivre bien », selon comme on l’entend !

 

Yves Pujol dans ‘J’adore toujours ma femme’ – 17 au 20 avril à 20h30 – Luna Negra Bayonne

Tarifs : 15, 12 et 8€

Réservations : 05 59 25 78 05 et www.lunanegra.fr

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 12 au 18 avril 2013.

 


 

 

logo luna

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories