Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 20:17

Le Bagad de Lann-Bihoué a du vent dans les voiles !

 

bagad.jpgL’orchestre le « Bagad de Lann-Bihoué » dirigé par le Major Philippe Renard, entouré de chanteurs et danseurs, s’appuie sur la musique traditionnelle bretonne, en s’autorisant des arrangements modernes, et ce, pour mettre en valeur l’image de la Marine nationale. Son répertoire, sans cesse rajeuni, garantit la richesse du patrimoine celtique. Deux heures d’un spectacle qui nous fera voyager à travers l’âme d’un peuple qui a su maintenir ses traditions bien vivantes ! Je me suis entretenu avec le Major Philippe Renard qui peut être fier de diriger un ensemble qui a du vent dans les voiles !

 

APP : Bonjour Major Philippe Renard. J’aimerai connaitre votre charge au sein du « Bagad de Lann-Bihoué » …

PH : je suis à la fois le Chef militaire, régisseur, manager et directeur artistique du Bagad de Lann-Bihoué. Je m’occupe aussi de la communication, des relations avec les prestataires et les partenaires. De plus, comme le Bagad évolue sous un statut d’association (loi 1901) depuis 2008, j’en suis aussi le trésorier. Je précise que le Bagad appartient bien évidemment à la Marine nationale, mais fonctionne en autonomie complète dans son financement quotidien.

APP : Major, quelques mots sur le concert qui sera donné le dimanche 14 avril à la Gare du Midi de Biarritz, où seront présents 50 artistes : musiciens, chanteurs et danseurs. Un concert qui nous invitera à un voyage dans l’âme d’un peuple qui maintient ses traditions bien vivantes, n’est-ce pas ?

PH : Ce concert va faire découvrir au public un univers musical traditionnel en adéquation avec son temps. Nous voulons montrer qu’à partir d’un socle rituel, notre musique est capable de s’adapter à la modernité sans perdre son âme. Il n’est de même que les danseurs qui ont su adapter leurs chorégraphies en conséquence. Ce spectacle est donc haut en couleur, musicalement étonnant et puissant et porte au plus haut, les valeurs de notre institution et de la Bretagne.

APP : Avez-vous un public un peu plus large que celui averti et… breton ?

PH : Oui, je le constate à chacun de nos concerts. Non seulement, il y a à la fois un public nouveau et plus jeune qui vient découvrir notre culture et nos traditions. D’ailleurs, les « ultra-traditionnalistes » ne sont pas forcément satisfaits de l’évolution musicale du Bagad aujourd’hui. Mais cet ensemble n’est le seul à suivre cette voie. C’est désormais l’axe de travail et de progression de l’ensemble des Bagadous.

APP : Ce prestigieux orchestre a fêté en 2012 ses six décennies, un fort bel âge de raison… Un vrai champ de rayonnement exceptionnel qui a vu la sortie de votre nouvel album dans lequel Alain Souchon interprète sa chanson créée en 1977 avec Laurent Voulzy « Bagad de Lann-Bihoué ». Un pur bonheur donc ?

PH : C’est effectivement un bonheur de voir une formation telle que la nôtre traverser les générations, séduire un public de plus en plus large et collaborer avec des artistes de renom comme Alain Souchon, un fidèle entre tous ainsi que Laurent Voulzy, et adapter des titres comme l’un de ceux du groupe Cold Play dans notre dernier album. Notre plus grand bonheur est celui que l’on donne aux spectateurs et entendre leurs applaudissements et remerciements appuyés à la fin des concerts. Sans le public, nous ne serions rien, c’est une évidence.

 

Le Bagad de Lann-Bihoué – dimanche 14 avril à 17h – Gare du Midi Biarritz  gareBiarritz-e751c

Tarifs : de 34 à 48€

Réservations : 05 59 22 44 66  et www.entractes-organisations.com

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 5 au 11 avril 2013.


Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories