Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 00:02

Nicolas Rosenfeld... une passion appelée "baroque" !

 

L'ère de la musique baroque c'est Monteverdi et plus tard les contemporains Bach, Haendel, Vivaldi, Telemann... Une passion appelée baroque pour l'un des instrumentalistes de la formation "In Movimento" : Nicolas Rosenfeld.

Avec une tonicité rythmique il dirigera le quintette samedi 4 septembre à 19h15 à la Cathédrale de Bayonne où les déploiements sonores offriront leurs plus beaux apprêts à la musique baroque.

Il s'est confié...

in movimento 1

APP : Merci Nicolas Rosenfeld d'accepter de répondre à mes questions. Cela dit, je voudrais vous connaître un peu mieux...

NR : Je suis l'un des interprètes de "In Movimento", ensemble né sous l'impulsion d'Elodie Sayranian et de moi-même afin de faire revivre le répertoire infiniment riche de la Renaissance et du Baroque. C'est une formation autour du chant, du violon, de la flûte ou encore du violoncelle et du clavecin. Cela permet à de jeunes musiciens, chanteurs et instrumentistes professionnels d'offrir des programmes variés sur des instruments d'époque : cantates des grands maîtres allemands et italiens du XVIIIe siècle, mais également sonates et concertos.

APP : Quelles sont les œuvres que vous interprèterez à la Cathédrale de Bayonne ?

NR : Le concert débutera par l'ouverture de la cantate "Aminta e Fillide" de Georg Friedrich Haendel ainsi que quelques-unes de ses œuvresomme le "Gloria in excelsis Deo", le "Salve Regina", ainsi qu'un extrait du "Dixit Dominus". Puis un air extrait de la cantate de la chasse de Jean-Sébastien Bach et d'autres pièces instrumentales pour flûte à bec, violoncelle et clavecin de Telemann, Corelli et Vivaldi.

APP : Qui sont les musiciens qui joueront sous votre direction ?

NR : Estelle Béréau, soprano ; Claire Lamquet, violoncelle ; Elodie Seyranian, clavecin ; Guillaume Beaulieu et moi-même, flûte à bec.

APP : Que trouvez-vous de particulièrement séduisant dans l'ère baroque ?

NR : Jouer les œuvres de la période baroque ou de quelques périodes historiques que ce soit, c'est participer à la sauvegarde d'un patrimoine musical extrêmement riche afin qu'il ne tombe pas dans l'oubli, de la même manière que restaurer le patrimoine architectural ou pictural par exemple. Qui n'a pas connu l'"Alléluia du Messie" de Haendel, un air d'opéra de Vivaldi ou les grandes pièces sacrées de Bach. Le baroque est une période excessive, pleine d'affect et de théâtralité qui fait la part belle à l'improvisation et à la créativité. C'est ce grain de folie qui me stimule.

APP : Avez-vous l'intention de vous spécialiser dans la période baroque et classique ?

NR : J'ai fait ce choix depuis plusieurs années comme la plupart d'entre nous, notamment au chant ou au violoncelle. Il est à noter que les techniques vocales ou instrumentales (matériaux des cordes, tenue de l'archet, vibrato) sont très différentes entre la musique dite "moderne", c'est-à-dire classique ou romantique et la musique baroque. En ce qui concerne la flûte à bec ou le clavecin, l'âge d'or de ces instruments a été essentiellement les XVIIe et XVIIIe siècles, et c'est tout naturellement que les interprètes explorent maintes possibilités de leur instrument en se consacrant à la musique baroque.

APP : Si vous deviez conseiller une œuvre baroque aux lecteurs, laquelle serait-ce ?

NR : Pour la plupart des "baroqueux" l'œuvre de Bach reste incontestablement un monument musical. Personnellement, j'ai toujours ressenti une attirance pour Vivaldi. Si je devais conseiller une œuvre aux lecteurs, ce serait les concertos pour violon de Bach et souvent je me dis que j'aurais voulu être violoniste pour avoir la joie d'interpréter ces pièces.

APP : Ma dernière question : quels sont vos projets ?

NR : En ce qui me concerne, je prépare un récital de perfectionnement en région parisienne dans le cadre de mes études musicales où une bonne partie d'instruments baroques seront représentés. L'ensemble "In Movimento" va se produire partout en France dans divers festivals. Nous préparons également un programme plus intime de sonates en trio et nous aimerions beaucoup monter des concertos de Vivaldi pour flûte à bec, violon ou violoncelle.

 

"In Movimento" - samedi 4 septembre à 19h15 - Cathédrale de Bayonne

Concert organisé par l'association pour le rayonnement du Grand Orgue de la Cathédrale

Entrée et participation libre.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 3 au 9 septembre 2010.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories