Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 23:47

Patrick Sébastien... persifleur aux yeux truffés d'étoiles !

 

Nouvelle tocade pour le trublion du Paf Patrick Sébastien : celle de faire ses premiers pas sur les planches avec "le Kangourou" pièce dont il est l'auteur et actuellement en tournée. Son "Marsupial" fera un bond à Biarritz, Gare du Midi, le 20 septembre prochain. Pour la circonstance, l'ironique aux yeux truffés d'étoiles m'a accordé une interview. Même si son actualité privée est bosselée, sa voix affecte un flegme déroutant.

 

APP : Patrick, Tu es l'homme "touche à tout" du Paf, parce que tu refuses de te laisser confiner dans une discipline, une case ? Tu es en tournée avec ta pièce "Le Kangourou", voudrais-tu nous dire en quelques mots ta première expérience théâtrale ?

PS : (il reste muet sur la première question. Ouf ! il répond à la deuxième). C'est un bonheur total ! Très sincèrement pour ce premier essai, je me sens très à l'aise entouré de la troupe de Rocamadour qui abrite des comédiens généreux et talentueux. Heureux que le public manifeste ses sourires, ses rires et ses émotions jusqu'au final. "Le Kangourou" est une comédie débridée sur fond de moralité, entre tirades classiques et imitations égrillardes. Elle est en quelque sorte ma propre histoire, un surprenant mélange de show télévisé et de séquences animées. La mise en scène a été assurée par Olivier Lejeune.

APP : Tu es un vrai vorace du taf. Est-ce une arme pour ne pas te faire oublier, toi qui prétendais il y a 20 ans ne pas être indispensable, ou bien la crainte de déprimer ?

PS : C'est sûrement une fuite en avant. Certainement pas pour l'oubli ni l'apréhension d'une déprime, mais pour avoir plus tard, un maximum de souvenirs.

APP : (ndlr:moouuaaii...!). Toi le fort en gueule, ton 8ème album titré "Si tu pouvais fermer ta gueule" s'adresse-t-il à toi ? Dans ce cas, le silence ne serait-il pas une grande tentation ?

PS : Effectivement, il s'adresse à moi en priorité. Mais pourquoi fermer sa gueule quand on parle pour vraiment dire quelque chose ! On dit que la matière première la plus gaspillée sur terre, c'est la salive !

APP : N'as-tu pas l'impression de crisper lorsque tu rabâches sans cesse que "tout le monde il est gentil, tout le monde il est beau" ?

PS : Ah! Comme j'aimerais que ce soit vrai !

APP : Toi le caustique du Paf, la provoc fait-elle encore recette ?

PS : Ça dépend pour qui, pourquoi et comment. Je prends l'exemple d'un cliché de Rachida Dati paru dans "Gala", où tu la vois s'embarquer sur un yacht, avec l'effigie du Che sur son sac à main, ce n'est pas de la provoc ça ?

APP : Si on t'obligeait à vivre sur une île déserte, de quoi souffrirais-tu le plus ? Tu jettes une bouteille à la mer, quel message glisserais-tu à l'intérieur ?

PS : Je ne souffrirais pas, ni ne jetterai une bouteille à la mer, car je débarquerai en bateau avec le plein pour le retour ! J'aime trop mon Quercy.

APP : On dit que la colère est un vice et une vertu à la fois. Tu en penses quoi ? Qu'est-ce qui t'a mis vraiment en colère ces derniers temps ?

PS : J'ai la colère permanente en moi, donc pas besoin d'éclats de voix. A chacun ses propres emportements.

APP : J'ai lu sur Internet, rubrique "Confessions sur"... Ah ! Sébastien, le bof par excellence, grossier, vulgaire, sa mauvaise foi flagrante, sa rancune tenace, qui se permet de donner des leçons... Mazette ! Que réponds-tu à ce chapelet d'injures ?

PS : Qu'Internet est une poubelle. C'est un pas de porte où le paillasson est à l'intérieur pour s'essuyer les pieds avant de sortir !.

APP : Je t'offre l'occasion de te défouler un peu : quels seraient ton coup de gueule, ton blues, ta déception ?

PS : Apprends cher chroniqueur que le coup de gueule, le blues et la déception ne défoulent pas. Ils sclérosent ! La vie ne veut pas de peine, elle veut de la joie !

APP : (ndlr:Ok, ok...) Alors je te propose de fermer les yeux et de t'imaginer. Que découvres-tu ?

PS : (rires). Mais cher critique, si je ferme les yeux, je dors. Il n'y a que les yeux ouverts que je rêve.

APP : (ndlr:Grrrrr...) C'est quoi la définition de l'humour ? Peut-on rire de tout ?

PS : Peut-on avoir faim de tout ? Peut-on avoir froid de tout ? Ne sois pas fâché, cher rédacteur, mais la question est obtuse. Le rire est l'automatisme, pas la décision à prendre.

APP : Patrick, quelques mots de conclusion pour ton public...

PS : Le pouvoir de l'amour doit être plus fort que l'amour du pouvoir !.

PS 1

Le Kangourou - Gare du Midi à Biarritz - 20 septembre à 20h30

Tarifs : 50€ et 45€

Réservations : 05 59 22 44 66.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 17 au 23 septembre 2010.


Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

paul 18/10/2010 00:42



Comme le dit une chanson de Brassens : quand on est c.. on est c.. Mais quel crétin pour répondre à des questions aussi pertinentes d'une façon aussi déplorable ! Je suis consterné, et cela me
conforte dans l'idée que j'avais de ce personnage.


Bien à vous. Paul.



L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories