Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 17:49

La femme du boulanger ...

de l'émotion joyeuse

 

Sans-titre-1-copie-4.jpgSamedi 8 décembre à 20h30, à la Gare du Midi, se jouera La femme du boulanger de Pagnol, dont l'inoubliable Raimu l'avait immortalisé bien avant le fringant nonagénaire qui a toujours un appétit de la scène, Michel Galabru et le méditerranéen Roger Hanin. Il sera ce cocu magnifique, qui se laissera pétrir par les mots du grand auteur provençal et rouler dans la farine par sa boulangère aux miches attrayantes, mais plutôt séduite par les bras audacieux du robuste berger Dominique. Brave boulanger, tendre comme de la mie, qui n'aime faire que son pain et regarder sa jolie infidèle, la pulpeuse boulangère aux reliefs avérés, au corps voluptueux et l'oeillade assassine, pas si angélique, mais petite gourgandine qui se lance dans le libertinage de ses sens embrasés. Mais qui reviendra au fournil comme cette salope de Pomponette. La femme du boulanger, c'est une bonne fournée "Pagnolesque" à l'émotion joyeuse, avec sa pléiade de personnages hauts en couleur et pittoresques. Les 12 comédiens servent bien la fable de Pagnol, tressant le burlesque et l'exubérance dramatique. Cette pièce, c'est de la bonne pâte à fougasse, qui fleure bon la Provence et le pastaga, plein de tendresse, d'amertume, mais aussi empreinte d'humanité.

 

La femme du boulanger - 8 décembre à 20 h 30 - Gare du Midi à Biarritz gareBiarritz-e751c

Tarifs : de 43 à 48 €

Réservations : 05 59 22 40 66 et www. entractes-organisations.com

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 30 novembre au 6 décembre 2012.


Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans THEATRE
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories