Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 21:43

Martial Betirac... Fragments de vie, éclats de rire !

 

"Il est tout à la fois à certains moments. Il est bien de notre époque même si parfois je le soupçonne de venir d'une autre planète !"C'est son metteur en scène Claire Vidal qui le dit. Lui, c'est l'humoriste Martial Betirac, juvénile et sémillant, mais sous son air de gentil se cache une peinture grinçante sous une grande couche de talent. C'est sa toute dernière création "Martial remet une couche" qu'il présentera à la Luna Negra les 14 et 15 janvier à 20h30. D'emblée son spectacle annonce la couleur, un pot pour rire vocal tout en nuance ! Martial est un enlumineur enrichi d'une palette chamarrée. Je l'ai rencontré lors d'une pause.

martial-betirac-1.jpg

APP : Bonjour Martial. Ainsi tu reposes tes valises à la Luna Negra avec ton spectacle "Martial remet une couche" avec un petit plus : quatre musiciens. Tu chantes à présent ?

MB : Oui, parce que chanter est un plaisir pour moi. Dans mon spectacle j'ai des chansons burlesques que je fredonne au son d'une guitare. Après deux années seul sur scène, j'ai voulu être entouré de musiciens.

APP : Comment te définis-tu ? Humoriste, raconteur, ménestrel ?

MB : Comme un amuseur des temps modernes, sur un fond de toile drolatique et poétique. Une belle graine de comique, quoi ! (rires).

APP : Qui sont tes modèles de l'humour ?

MB : J'aimais beaucoup Elie Kakou et Coluche. J'apprécie aussi Bigard, Gad Elmaleh.

APP : Au fil de ton spectacle tu dépeins des personnages entre rire et émotion. Comment équilibres-tu ces deux pôles ?

MB : Pas toujours facile de trouver le bon rythme au moment souhaité, alors j'expérimente, je tente des choses, je les bouge et parfois même, je les efface. L'équilibre entre ces deux pôles réside à être drôle avant et après et pas trop plombant sur le moment d'émotion. Le spectacle est avant tout un exercice de style pour le comédien.

APP : Dévoiles-tu ta personnalité sur scène ? Est-ce pour toi une forme de thérapie ?

MB : Bien sûr, sur scène, c'est moi. Après, c'est évident, le spectacle est écrit, donc c'est moi en mode scène. Ma seule thérapie, c'est la musique dans ma vie de tous les jours, parce qu'il n'y a rien de plus privé que la musique. Claire Vidal, son metteur en scène, ajoute : "Il est à l'image de Martial, mais il laisse très peu de place à ses fragilités qu'il garde au fond de lui parce que pudique".

APP : Dans ton spectacle, y-a-t-il une grande part d'impro ?

MB : Tout est écrit. Quelquefois, pour le plaisir, j'improvise. Je parle avec le public, car j'aime son contact. La scène c'est un peu mon chez moi, entouré d'amis avec qui j'adore rire. Mais Claire veille au grain pour que je ne tombe pas dans la caricature, le ridicule et ne glisse pas sur la pente des chargeurs réunis ! (rires).

APP : Te considères-tu comme un auteur ou un acteur ?

MB : Les deux mon Général ! J'écris et je joue. Mais j'aime être mis en scène, surtout par la femme de ma vie, ma presque maman, Claire Vidal (rires).

APP : On dit que tout gamin tu étais facétieux mais aussi un tantinet dégourdi et espiègle. Te souviens-tu d'une anecdote amusante ?

MB : Ah ! ah ! ... C'est ce que fait tout môme à l'école : le prof qui s'absente, moi qui fais rire toute la classe. Le prof revient et moi, je suis viré !

APP : Comment sais-tu si un sketch est bon ? Le testes-tu sur tes proches ?

MB : Souvent je sais qu'il y a un truc à faire, alors je teste. Je glisse une ou deux phrases pas piquées des hannetons dans une conversation pour voir la réaction des gens à froid. Sinon, c'est à Claire que je demande conseil qui parfois m'aiguille pour la suite.

APP : Que penses-tu des humoristes "Méchants" ? Crois-tu qu'on doit fixer des limites en humour ?

MB : J'aime ceux qui le font. Mais dans mon spectacle je suis assez cool et bon enfant. À21 ans, on ne donne pas de leçon aux autres sauf à sa petite sœur... (rire). Oui, je pense qu'on peut rire de tout, mais savoir avec qui l'on rit.

APP : Comment vois-tu l'avenir de l'humour français ?

MB : Je le pense tout tracé : les grands vont continuer à nous faire rire et les petits deviendront grands... ou pas !

APP :D'autres projets pour 2011 ?

MB : Je poursuis la tournée en février à Bordeaux, Strasbourg, Gap... J'ai casté pour l'émission "On ne demande qu'à en rire" de Laurent Ruquier. J'espère que cela marchera. Je m'occupe également de la programmation de la salle du Casino de Capbreton depuis janvier. Pour son inauguration, nous présenterons "Humour et Associés" qui regroupe les humoristes de la région dont je fais partie.

APP : Avant de nous quitter, quelques mots pour ton public...

MB : Pour ceux qui me connaissent, merci de me soutenir et d'être toujours fidèles. Pour ceux qui ne me connaissent pas, n'hésitez pas, venez me rencontrer car j'ai une couche d'humour, une couche de tendresse, une couche d'ironie, une couche de poil à gratter à vous offrir.

 

Martial, c'est la vitalité confondante et quel showman !.

 

Martial remet une couche - 14 et 15 janvier à 20h30 - Luna Negra à Bayonne

Tarifs : 9 et 6 €

Réservations : 05 59 25 78 05.logo luna

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque" du 14 au 20 janvier 2011.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories