Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 20:25

L'Emmerdeuse... nuit blanche sans lunettes noires !

emmerdeuse 1

Dire que l'auteur voulait écrire une pièce nulle d'intérêt avec peu de comédiens, histoire de ne pas les embarquer dans une galère... Ben le gars l'a écrite pour deux interprètes, et ce, avec un talent avéré ! Vous avez donc rendez-vous les 16 et 17 juillet 2010 à 21h30 avec "l'Emmerdeuse" personnage sorti tout droit de l'imagination féconde de l'auteur comédien Thierry Margot. Un infernal tête-à-tête qui démarre entre la caisse enregistreuse et le fût de bière d'un vieux bistrot au Pays basque à l'heure de la fermeture.

L'emmerdeuse c'est Gwenaël, basco-hispanique, pas du tout douce comme un macaron, fâchée avec les convenances et qui n'a qu'une idée en tête "emmerder" le brave et impassible cafetier qui ne souhaite qu'une chose... allez se coucher ! Commence alors pour le malheureux homme son pire cauchemar !

De sacrés phénomènes qui vont se bombarder à coups de paroles mordantes et désopilantes sur un ton provocateur et pourtant... seront les compères d'une nuit blanche qu'ils passeront sans lunettes noires. Un véritable cocktail explosif de rosseries avec deux doigts de tension, une bonne dose d'euphorie et un grand zeste d'esprit ! "l'emmerdeuse" une histoire qui donne la pêche et un bon coup de grisou de rire ! Une savoureuse comédie acerbe aux réparties jubilatoires, servie par des comédiens à la hauteur !

Comme à l'accoutumée, la réputée et rafraîchissante salle Luna Negra nous programme des spectacles de qualité.

 

"l'emmerdeuse" - Luna Negra à Bayonne - 16 et 17 juillet à 21h30

Tarif adhérent : 12/8€ Tarif normal : 17/13€

Réservations : 05 59 25 78 05.logo luna

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 16 au 22 juillet 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans THEATRE
commenter cet article
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 00:57

Collectif Luna... et son ring d'impro !

 

Les revoilà ces fous du ring... de l'improvisation et leur théâtre de la vie campés à la Luna Negra pour deux soirs de juillet 23 et 24 à 21h15.

collectif luna 1

C'est l'occasion d'apprécier les nouvelles créations du "Collectif Luna" de ces six comédiens : Claire Vidal, Marie-Lise Hodet, Farid Amziane, Gilles Llerena, Martial Betirac et Yann Szpak, qui ont un univers différent, leur propre spectacle, et qui se défieront cordialement les uns après les autres. Ce sera l'évocation d'un "plateau d'humour" pour soirée conviviale où sketches croisés, univers partagés et compositions amusante se relaieront. Nos augustes auront de l'esprit à revendre et passeront au crible l'actualité sociale de leur vie quotidienne offrant des moments de vrai délire. Le Collectif vous proposera également une scène ouverte suivie d'un ring d'impros, un pot pourri d'histoires imaginées, teintées d'hilarité. Deux heures de rire et de relâchement avec nos six interprètes chevronnés à la langue bien pendue ! Des amuseurs qui s'exercent dans une escarmouche fantaisiste qui côtoie le "n'importe quoi " ! Leur île : le ring. Leur but : la poilade. Leur ultime chance : l'interaction du public qui devra écrire les sujets qui ensuite seront tirés au sort et qui décidera de la meilleure impro. Un podium où la déclaration... d'impro est indispensable ! Ce sera un mélange de comédie et de saynètes de situation avec toujours plus d'entrain. En somme c'est le Ring Parade des histrions de la région !.

 

Collectif Luna - vendredi 23, samedi 24 juillet 2010 à 21h15

Tarif adhérent : 6/4€ Tarif normal : 8/6€

Réservations : 05 59 25 78 05.logo luna

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 23 au 29 juillet 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans THEATRE
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 23:49

Les Temps Modernes

 

affiche Temps modernes 1affiche Temps modernes 2

 

Charlot serre les boulons à la chaîne dans une usine où le directeur veut une grande cadence. Faute de suivre le mouvement, Charlot est happé par la machine et glisse entre les rouages. Rendu fou il dansotte dans l'atelier et pince le nez de ses collègues, tripote les boutons de la robe de la secrétaire, jusqu'à ce qu'on décide de l'interner. A sa sortie d'hôpital, Charlot est chômeur. Pris pour le meneur d'ouvriers en grève, les policiers l'emmènent en prison...

Les Temps Modernes (titre premier Les Masses) est le dernier film de Chaplin avant la deuxième guerre mondiale qui distançait le drame individuel et signalait la tragédie sociale et qui fut accusé de plagiat d'une œuvre de René Clair "A nous la liberté" et la société "Tobis" (majoritairement allemande) voulait la destruction pure et simple de la bobine, sans succès ! On parlait d'une vengeance visant directement le message anti-nazi du Dictateur. Lors de sa sortie, certaines presses incriminaient cet essai socio-politique de propagande communiste. La France et l'Angleterre projetèrent le film. L'Italie fasciste et l'Allemagne nazie l'interdirent sur leurs territoires. Le rôle de la gamine est tenu par Paulette Godard, compagne à l'époque de Chaplin).

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 23 au 29 juillet 2010.


Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans CINEMA : GROS PLAN SUR...
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 23:15

Good Morning England !

 

affiche good-morning-england 1

1966, l'âge d'or de la pop anglaise. La BBC ne diffuse que deux heures de rock par semaine. Mais une radio pirate émet ce genre d'écoute depuis la haute mer 24h/24, réunissant chaque jour de très nombreux auditeurs. A sa tête le "Comte", américain communicatif, le Dieu des ondes en synergie totale avec la musique. Et la vie en mer du Nord est riche en événements...

Le réalisateur Richard Curtis s'est inspiré du film culte M.A.S.H. de Robert Altman pour Good Morning England truffé de vitalité, de légèreté et personnages déjantés. Un pur élixir de lazzis et de répliques impudentes, une absence de convention dans sa structure et de bonnes ondes servies par une troupe 100% rock and roll. Oui, la traversée du plaisir existe, il suffit de larguer les amarres et se laisser embarquer sur ce bateau pirate pour partager cet esprit de camaraderie masculine. Une programmation musicale qui fit bondir l'Angleterre conservatrice. Philip Seymour Hoffmann (Truman Capote, Doute) est le fameux Comte, symbole de l'esprit de rébellion de l'époque. A l'unisson, les acteurs rivalisent de talent.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans CINEMA : GROS PLAN SUR...
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 23:12

Roberto Alagna

Enthousiasme intact... pour sentiments vrais !

RA 1
©DR

Entretien avec le magnétique Roberto Alagna, la divine voix française qui galvanise le panthéon des ténors.

APP : Les ténors sont-ils particulièrement fragiles par rapport aux tessitures ?

RA : C'est une voix très spécifique parce qu'elle n'est pas vraiment naturelle. Elle se forge de façon étudiée par des exercices techniques, repoussant toujours plus les limites physiques pures. En ce sens elle est très épineuse et le risque de l'accident vocal est là si on la force un peu trop. Il faut donc se garder de toute imprudence. Le ténor est une voix jeune, une voix populaire, une voix qui a muté par rapport aux nombreuses années en arrière.

APP : Quels sont les prochains rôles que vous inscrirez à votre répertoire ?

RA : "Le dernier jour d'un condamné" à l'Opéra d'Avignon, écrit à six mains avec mon frère Denis pour la musique et Frédéric auteur du livret. En janvier 2001 "Francesca da Rimini" à l'Opéra Bastille, une oeuvre lyrique intense et magique, injustement méconnue en France. La soprano Svetla Vassilieva sera à mes côtés.

APP : Dans la longue liste de vos rôles, citez-moi trois de vos opéras préférés et pourquoi ?

RA : "Roméo et Juliette", parce que j'ai pu m'exprimer pour la première fois en français. J'y ai dévoilé un tempérament, un style et une diction très originale. J'avoue qu'il me colle à la peau. "Cyrano de Bergerac", c'est la sublime découverte franco-italienne. Depuis toujours j'aspirais interpréter ce personnage de Rostang sans l'once d'un soupçon de réaliser ce rêve. "Othello", parce que c'est l'ambition de tous les ténors.

APP : Vous incarnez la réussite sociale, comment expliquez-vous cela ? Qu'est-ce qui a le plus changé dans votre vie ?

RA : La réussite sociale se montre parfois insolite surtout lorsqu'on vient d'un milieu modeste et que rien ne vous destinait à cette "ascension". Ce "scénario improbable" qui écrit votre parcours jour après jour relève un peu du miracle de la vie. Pas grand-chose, si ce n'est le regard des autres. Je reste toujours le même, c'est plus simple et prends du recul face aux évènements, ce qui me permet de dépassionner.

APP : Aux "Arènes de Bayonne" vous rendez hommage au Prince de l'Opérette Luis Mariano, un voyage à travers les souvenirs... Craignez-vous la critique de certains puristes ?

RA : Mon concert fête l'artiste très éclectique qu'était Luis Mariano et pas seulement du prince de l'opérette dont tout le monde se souvient. Un voyage à travers les souvenirs pour deux heures d'émotion et de nostalgie que j'offre aux spectateurs avec des chorégraphies toutes en enchantement et en tonalités. L'orchestre d'Yvan Cassar m'accompagnera. Qu'importe, je suis familiarisé aux critiques des puristes et cela ne me chagrine pas. Maintenant au contraire, elles me rendent plus fort. Elles me font évoluer. Et puis j'ai réussi à garder une certaine distance. Ne dit-on pas "bien faire et laisser braire !" (rires).

APP : Qu'évoque pour vous le Pays basque cher à Mariano ?

RA : Le souvenir d'un homme aux formidables qualités humaines qui y a vécu. Une région qu'il aimait tant et dont il en était fier. Ses habitants qui lui donnaient en retour cet amour. C'est pour cela que je me sens proche de votre belle province qui est sans façon et authentique et qui me rappelle un peu la Sicile de mon enfance. Elle me correspond assez et me touche particulièrement. J'aimerais pouvoir la découvrir pleinement et la respirer plus de l'intérieur. Ça sera un début lors de mon concert aux Arènes de Bayonne.

 

Hommage à Luis Mariano - Roberto Alagna - Arènes de Bayonne - 24 juillet à 21h30


Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 23 au 29 juillet 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 21:25

Biarritz Jazz Festival... du swing dans l'air quand le jazz est là !

 

jazz biarritz 1jazz biarritz 2

Anna Yerno et Guillaume de Chassy 20€ ; Emmanuel Beix Trio et Dianne Tell 20€ Tigran Hamasyan et Médéric Collignon Quartet 20€

 

©DR


Le Biarritz Jazz Festival 1ère édition peut s'enorgueillir d'être l'un des premiers carrefours des festivals de jazz en France.

Cette festivité jazzy se déroulera à Biarritz les 27,28 et 29 août à 20h et 21h30 à l'Auditorium du Casino. Les organisateurs ont élaboré une fort belle programmation bigarrée qui célèbre une musique d'origine américaine dont la mélodie saccadée se différencie avec la continuité cadencée de la batterie. Pas de grandes vedettes internationales, mais de prestigieux musiciens au service de cette rythmique sans précédent sous la férule de son directeur général Ivan Landrieu et de son parrain Aldo Romano, l'incontournable compositeur et batteur de jazz d'origine italienne, mais bien français ! qui en 2009 a reçu le prix d'honneur des Victoires du Jazz. Le 27 août à 20h Ana Yerno, danseuse de flamenco, chanteuse et percussionniste et Guillaume de Chassy un pianiste qui réinvente à sa façon le jazz et le classique pour en faire sa musique. A 21h30 Hadouk Trio ou tout un monde par lui-même, un continent imprévu qui pointe entre l'Afrique et l'Orient, un rivage improbable qui s'avance entre jazz et world. Le 28 août à 20h Emmanuel Bex Trio, claviériste souverain, aussi captivant au piano qu'à l'orgue Hammond. A 21h une belle surprise la Divine Diane Tell (interview dans l'édition du 20 août) revient à ses premières amours, le jazz ! Une voix colorée et veloutée, gorgée de feeling et d'émotion qui la rendent irrésistible. Elle charme et électrise, ses ballades ravissent ainsi que son jazz prodigieux de souffle et de peps. C'est sûr, vous apprécierez cette artiste accomplie qui rendra hommage à la chanson française mais aussi à l'écrivain compositeur Boris Vian avec son nouvel opus "Docteur Boris et Mister Vian". Le 29 août à 20h Tigran Hamasyan, star montante et éclatante et à 21h30 l'audacieux Médéric Collignon Quartet avec son trio musclé qui sonne comme un big band, avec sa musique sorte d'opéra artificiel et multicolore, dense et puissante.

Y aura du swing pour les gambettes puisqu'un bal à la salle des Ambassadeurs du Casino Municipal clôturera à partir de 23h (entrée 15€) cet originel festival conduit par l'Aquitaine Big Band, une formation de qualité, modèle des grands orchestres de jazz popularisés par Count Basie, Claude Bolling, composé de 21 musiciens et de sa chanteuse Annouk. Ainsi la ville de Biarritz confirme qu'elle n'est pas une station balnéaire morose, mais qu'au contraire, elle s'avive, vit et irradie à travers ses murs et son temps !.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 27 août au 2 septembre 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans FESTIVAL
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 00:13

USOPOP ... Avis de sorties musicales !

 

Le festival USOPOP, par la volonté de ses organisateurs culturels, nous sert sur un plateau samedi 28 août dès 19h, des musiques divergentes à Sare, Col de Lizarrieta. Pour sa première édition dans un cadre bucolique, il célèbre les éléments, le rendez-vous et le décloisonnement des genres musicaux. Usopop ambitionne de mêler les expressions pour en extraire l'essence, faire surgir l'indicible dans le mouvement des musiques et sensibiliser le public sur l'ensemble des éléments naturels. Il offre une randonnée festive pour tous les goûts et tous âges en donnant plein pouvoir à six groupes chevronnés et atypiques.

usopop 1

Au programme :

"M. Botibol" du pop folk entre guitare, xylophone et sampler, alternant mélodies romantiques et rythmiques vives.

"Uncle Jelly Fish" exprimera la couleur afro aux accents des claviers vintages et percussions.

"Baden Baden" traduira ses ascensions électriques post-rock de Mogwai au répertoire pop de Death Cab for Cutie en passant par l'expérimental de Grizzly Bear.

"Joseba Irazoki" libère de sa guitare ses influences folk-rock à la joyeuse mélancolie des textes en euskara. Du live tantôt intimiste tantôt électriquement percutant.

"Odei & Moï Moï" improvisations avec des instruments habituels, clavier et batterie électronique.

Zalapartaka, c'est la source de toutes les naissances, la txalaparta résonnera comme une évocation aux musiques anciennes de notre forêt à travers les makil d'Ipotx et Inaki. C'est donc un avis de sorties musicales que nous lance Usopop !.

 

Usopop - Col de Lizarrieta à Sare - samedi 28 août à 19h

Entrée : 7€

Renseignements : 06 10 75 21 71 / 06 70 07 76 56 ou www.usopop.com

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 27 août au 2 septembre 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans FESTIVAL
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 23:56

La Compagnie Leinua ... et ses pas basques

leinua

L'Office du Tourisme d'Anglet invite le spectacle Euskal Urrastsak de la Cie Leinua au Jardin de la grotte de la Chambre d'Amour le 2 août à 21h30.

Une succession de pas traditionnels ou inspirés par la tradition met en scène une partie du patrimoine chorégraphique basque. La danse au Pays basque a toujours représenté et représente encore une importante activité sociale très ancrée dans les coutumes de ses habitants. On particularise celles de la collective des Epées, Ronde Ouverte, des Verres, des Arceaux, sans oublier le Fandango, danse d'origine andalouse sur un rythme soutenu de castagnettes et de guitare et qui peut être chanté. Connu au XVIIème siècle, le Fandango fit l'admiration de Casanova qui en appréciait les inflexions amoureuses. On le retrouve aussi au Portugal et même au Nouveau Monde. Les musiciens Mozart, Rimski-Korsakov, Manuel de Falla, Gluck... ont écrit des fandangos. La danse collective des épées populaire aux XVI et XVII èmes siècles se dansait lors des fêtes et à l'occasion de visites de personnes illustres ou du passage des souverains. On utilise des hallebardes à la place d'épées. Celle des arceaux a lieu pendant la procession du jour de la Vierge des Neiges et les épées font place à des arceaux fleuris. Celle des drapeaux est le mouvement ondulant de la bannière qui flotte au-dessus de la tête des danseurs. Une mise en scène des traditions soit, mais Leinua entend aussi les "repenser". De cette appétence sont nées plusieurs chorégraphies inventrices introduites au Pays basque nord comme celui du Sud.

 

Pas basques - 2 août à 21h30 - Jardin Grotte Chambre d'Amour à Anglet

Entrée Libre

Informations : 05 59 03 77 01 ou www.anglet-tourisme.com

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 23 au 29 juillet 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans DANSE
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 23:15

 

La Compagnie Leinua... toute la magnificence de la danse basque

 

Le spectacle Euskal Urrastsak de la Cie Leinua sera au Jardin de la grotte de la Chambre d'Amour le 2 août à 21h30.

Leinua est née grâce à quelques danseurs férus dont Roger Goyhénèche avec le profond désir de reconsidérer le folklore basque. Défi relevé avec brio pour ce label chorégraphique qui remonte aux sources d'un art populaire fort riche où 40 brillants danseurs et musiciens s'illustrent en province et à l'étranger. Elle peut se prévaloir d'être novatrice et attachée à l'héritage et aux valeurs purs du grand art folklorique. Ces danses basques quelque peu arrangées pour l'occasion sont d'une habileté singulière où les jambes s'orchestrent sur des airs classiques joués avec engouement. Sans oublier le Fandango, danse d'origine andalouse sur un rythme soutenu de castagnettes et de guitare. Ces pas de basque sont un divertimento qui séduira un large public par la mise en avant d'une chorégraphie en recherche d'inventivité et de légitimité.

 

Pas de basque - 2 août à 21h30 - Jardin Grotte Chambre d'Amour Anglet

Entrée Libre

Informations : 05 59 03 77 01 ou www.anglet-tourisme.com

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque" du 30 juillet au 5 août 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans DANSE
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 22:52

L'heure musicale... Inventive et colorée !

heuremusicale 1

A l'occasion de l'Heure Musicale, le Colisée de Biarritz présente deux artistes,Rémi Doumeizel et Nathalie Dabadie, pour une partition piano et violon, mercredi 4 août à 19h.

Leurs pages musicales offrent un répertoire original de mélodies inspirées par la nature, les éléments, le monde végétal, les fleurs et tout ce qui parle de notre âme intérieure. Le pianiste Rémi Doumeizel, passionné de langues étrangères dont il a obtenu une licence et un prix d'écriture au Conservatoire de Bayonne en 2009, professeur de piano à l'Ecole de Musique Musicaldia à Toulouse, commence dès ses huit ans son solfège dans une école de musique en région parisienne. Plus tard, il composera des pièces instrumentales et mélodiques, puis des chansons à caractère pop, et fera ses premières scènes à Paris, au Pays basque et en Espagne. Ses morceaux sont composés de façon inspirée et libre, où les tourbillons de mélodies prennent progressivement le pas sur des harmonies diaphanes. C'est remarquablement inventif et coloré. Quelles émotions vraies et message écologique nous renvoient ses œuvres pianistiques ! L'essence de ces pages de jeunesse fourmille d'idées sans qu'aucune ne soit vraiment saillante. Tout cela confirme une technique cohérente, une intelligence musicale, et un profond respect pour la composition. Rémi Doumeizel sera accompagné sur scène par Nathalie Dabadie, deuxième violon à l'orchestre de Saint-Sébastien. L'Heure Musicale sera de bien jolis instants et d'excellent compagnie !.

(Ils ont enregistré un CD intitulé : "Splendeur du Lys").

 

L'Heure Musicale - Colisée à Biarritz - mercredi 4 août à 19h

Tarif : 6e et gratuit pour les moins de 14 ans

Renseignements : Itsas Soinua au 05 59 43 96 41.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque" du 30 juillet au 5 août 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans MUSIQUE
commenter cet article

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories