Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 22:54

Jazz en mars 2010... ça va jazzer dans les Landes !

 

jazz-en-mars-2010

 

C'est à Tarnos et nulle part ailleurs qu'on offre pour la 5e édition la perle du "Jazz mars 2010" du 12 au 14 mars. Et quel programme !

Jacky Terrasson, pianiste de qualité distinctive, qui possède la variété de ses sources aux styles cadencés et harmonies assurées. C'est l'instrumentaliste par excellence, d'un lyrisme inventif, sans afféterie, et beaux langages pianistiques, qui sont d'une évidente réverbération sonore. Déborah Brown, sa projection vocale est juste, naturelle, sa technicité est d'une exceptionnelle amplitude, et ses modulations maîtrisées. Son aisance mélodique est remarquable et bouleversante, ce qui nous offre un moment privilégié. C'est une Sarah Vaughan par sa belle célébration musicale. Sa voix qui porte au sublime l'émotion d'une grande chanteuse black. N'oublions pas le Trio qui l'accompagne, un réel plaisir d'écoute. Ronald Backer Quintet renvoie aux sources d'un jazz qui émeut, qui raconte avec émotion le temps et l'histoire qui ont marqué à jamais la négritude. Benny Green Trio écrème de belle façon sa musique riche, d'une atmosphère soutenue, irrésistible et d'un plaisir savouré. Benny fut le pianiste invité de quelques pointures du jazz. Julien Bruneteau Trio, c'est un moment de sobriété, d'intense émotion, par l'énergie et la fougue que dégagent les musiciens dirigés par l'autodidacte Julien, qui s'est forgé une profonde culture à l'écoute de diverses musiques, et qui côtoya de grands jazzmen. Ce trio transpire l'authenticité. Jean-Pierre Derouard Big Band, des musiciense swing, jazz, boogie woogie, qui rendent hommage aux grands orchestres d'avant et d'après-guerre, musiques qui sont encore dans nos mémoires auditives : Count Basie, Glenn Miller, Ray Charles et même Elvis Presley ! Son chef est un véritable show-man, à l'aise aussi bien au chant qu'à la trompette. Ce big band de 17 musiciens recourt aux arrangements originaux, ou à des versions revisitées et personnelles. Ça va jazzer dans les Landes !.

 

Jazz en mars 2010 - Tarnos - du 12 au 14 mars - vendredi samedi 20h30/22h dimanche 16h/17h

Eglise des Forges et Salle Maurice Thorez

Tarifs : 15€ (1 soir) 25€ (2 soirs) 40€ (3 soirs)

Renseignements et réservations : 05 59 64 49 40.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 5 au 11 mars 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans FESTIVAL
commenter cet article
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 21:51

Les Maimorables 2010 ... La culture citadine !

TT 1

M. Burucoa (Scène Nationale Sud-Aquitain) se frotte les mains pour le 10e "Maimorables" dans la belle ville de Bayonne.

En présence de MM. Barate, Président de la Scène Nationale-Aquitain, Martin de la Vie culturelle à Boucau, Millet-Barbet de la Vie sociale et politique à Bayonne, Etchegaray 1er adjoint à Bayonne, il a rappelé les diverses animations qui se dérouleront du 2 mai au 4 juin, et de dire : "c'est la joie, le réconfort et la récompense d'un travail ciblé et volontaire afin de faire aimer la culture au pluriel."

Ce seront 20 manifestations offertes à un large public, pour un petit prix voire même sans bourse délier !

Au programme :

Théâtre, Chansons, Ateliers et représentations de Danse, Marionnettes, Musiques, Cinéma, Rencontres et Débats, Spectacles éducatifs et le 5e Musiques à l'appel avec à la clef, pour les meilleurs artistes, une première partie de concert avec des pros et l'enregistrement d'un CD.


Ce festival se situera dans différents lieux, Théâtre de Bayonne, Bayonne Nord et Centre-Ville, Anglet et le Boucau. Des langages artistiques seront largement explorés l'espace d'un mois, et à travers cette 10e édition, la culture prend d'assaut la Cité, sautant les barrières pour surfer entre deux rives à la rencontre d'attentions ludiques festives, et ce, par l'élan de la Scène Nationale et l'appui d'Anglet et Boucau, encourageant ainsi les classes sociales et l'amendement des quartiers souvent ravalés. Sans oublier les nombreux intervenants du domaine culturel, éducatif et social. Les Maimorables sont des rencontres hors ligne avec des artistes de valeur. A vous de consommer sans retenue la culture dans toutes ses humeurs !.

 

Les Maimorables - du 2 mai au 4 juin 2010

Réservations au Théâtre de Bayonne : 05 59 59 07 27 ou billetterie en ligne sans surcoût : www.snbsa.fr ( paiement uniquement par carte bleue ) et achats de billets au moment des représentations.

Ouverture 45mn avant le début de chaque spectacle. Le programme des Maimorables se trouve au Théâtre de Bayonne et au Bureau d'informations municipales Mairie de Bayonne.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 30 avril au 6 mai 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans FESTIVAL
commenter cet article
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 21:36

Oncle Vania à la campagne... du théâtre "dehors"

 

Un cadre unique de verdure, Esplanade de Mousserolles à Bayonne.

La Scène Nationale de Bayonne-Sud Aquitain vous propose de découvrir "Oncle Vania à la campagne" les 3 et 4 mai à 19h40. Dans une aire spacieuse, égarée d'une campagne en fin d'après-midi, avec ses champs, ses animaux, surtout un petit chien espiègle, le soleil qui baisse pour laisser place aux premières étoiles flanquées d'une lune, évoluera la représentation. Des scènes du théâtre de la vie que joueront sur l'herbe 17 comédiens, entre sons et émois de la nature, une assiette de soupe et une miche de pain. Tout est fou, décalé, distancié, intempestif, réjouissant pour cet oncle Vania rural. Une ambiance qui donne à l'œuvre de Tchékov une portée universelle, gratifiant d'un grand bol d'oxygène, d'une bouffée d'air pur, d'un souffle délectable. Tous les personnages rêvent d'une vie meilleure et d'amour réussi, mais hélas englués dans leur attentisme ! "Oncle Vania à la campagne", c'est un regard sur nous, sur nos doléances quotidiennes, nos faiblesses.

Du grand théâtre éclairé par les metteurs en scène Jacques Livchine et Hervé de Lafond qui nous font un très beau cadeau, du Tchékov campagnard comme aucun autre théâtre ne peut se l'offrir ! Et c'est au "Théâtre de l'Unité" qu'on le doit, celui qui fêtera sous peu ses ... 40 printemps !.

 

Oncle Vania à la campagne - Esplanade de Mousserolles Bayonne - 3 et 4 mai à 19h40

Tarifs : 15€ (moins de 30 ans, allocataires du RSA ou de l'AAH) carte saison : 27€ plein tarif : 30€

Placement libre

Renseignements et réservations : 05 59 59 07 27

Billetterie en ligne sans surcoût : www.snbsa.fr

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 30 avril au 6 mai 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans THEATRE
commenter cet article
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 21:29

 

Hocus Pocus ... un groupe devenu majeur !

 

L'Atabal de Biarritz présente le groupe Hocus Pocus jeudi 6 mai à 21h.

Au fil du temps le groupe s'est étoffé au point de devenir majeur dans son âge comme dans son art !.

 

HP 1

 

Ce groupe phare de la scène hip-hop française qui schématise absolument quinze années d'expériences et de passions diverses, nous revient en 2010 sur le devant de la scène avec son nouvel album "16 pièces". Outre sa base hip-hop viennent se greffer les rythmes jazz, funk, soul et world music. Son leader 20Syl, rappeur et homme de troupe de ce sextet, est entouré de Hervé à la basse, David à la guitare et chant, Antoine à la batterie. Mathieu au piano et Dj Greem aux platines et qui ont entre leurs mains, un champ d'expression illimité. Au fil du temps, le groupe nantais a su étoffer sa musicalité et plaire au plus grand nombre. En plus de sa prestance scénique indéniable, Hocus Pocus ne cesse d'honorer les pointures du rap parce qu'influencé par la scène jazz rap-américaine des années 90, et de nous rappeler que le hip-hop est né d'un esprit positif et festif. Il a également élargi sa palette de sons depuis "Place 54", et sa tonalité un peu plus jazzy/funky apporte de la saveur à "16 pièces" qui renoue avec l'amour des chiffres. Les compos nous médusent par leur mélodies aisées et confuses. Bref, Hocus Pocus est un groupe qui nous entraîne dans son sillage parce qu'il possède l'énergie et la pêche assez communicatives !.

 

Hocus Pocus - l'Atabal à Biarritz - jeudi 6 mai à 21h

Tarifs : 20€ - carte l'Atabal : 16€

Le soir du concert ouverture de la billetterie à 20h.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 30 avril au 6 mai 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans MUSIQUE
commenter cet article
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 20:22

 

Bingos Olido Folie's...

la nouvelle revue transformiste !

 

Sept artistes transformistes vous convient à leur nouvelle revue Bingos Olido Folie's au Colisée à Biarritz, vendredi 9 avril à 20h45.

L'occasion de savourer les standards de la chanson, de 1970 à nos jours. Un divertissement burlesque fait de diverses rencontres, de la p'tite Mimi qui a "gardé l'accent du côté de Marseille" qui croisera sur sa route, la "Dame Brune" et son "Aigle Noir", et sa bonne copine avec son "truc en plumes", l'"Elisa" qui cherche des poux aux soldats. Un "Voyage, voyage" agréable pour ces dames sans les "P'tits papiers" réglementaires à présenter au Pandore qui ira de sa "Takatakatic" sur l'air d'une "Ballade Irlandaise". Et si "D'aventure en aventure", elles croisent celui qui dit toujours "Je suis malade", elles lui diront qu'à Biarritz y a souvent du "Soleil, soleil", et lui présenteront la "Petite Française" qui dit "Emmène-moi danser ce soir", mais qui ne veut pas du garçon "qui fait pleurer les filles", celles qui se souviennent de "La Maritza". Viendra ce joindre à eux, celui qui dit "Oui, c'est moi Jérôme", qui connaît celui qui a une "Poupée qui fait non, non, non", mais qui s'en fout, car il flirte avec celle "qui ne regrette rien" le prenant pour son "Milord" ! Alors "l'Ecole est finie" l'espace d'un soir, et ils iront chercher à la gare, "Gigi l'Amoroso" revenu des USA avec ses copines, Tina, Gloria, Kelly, Withney... pour venir se détendre au Cabaret.

Valse de rengaines pour un final entraînant, avec plumes, strass, paillettes, pour un soir de fête ludique où chacun trouve sa quête. Revue de transformistes non conformistes et ce n'est pas Michou qui démentira !.

 

Bingos Olido Folie's - vendredi 9 avril à 20h45 - Colisée Biarritz

Tarifs : 15€ - tarif association et + de 60 ans : 12€ - gratuité pour - de 10 ans

Réservations au : 06 64 70 75 13 - Ouverture du guichet à 20h15.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 9 au 15 avril 2010.

 

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans MUSIQUE
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 01:09

Très Chère Mathilde... Line Renaud est lumineuse !

 

Que vient-on chercher au théâtre sinon une "très bonne pièce". C'est le cas pour "Très Chère Mathilde" qui sera jouée samedi 10 avril à 20h30, Gare du Midi à Biarritz.

 

Mathilde 1

 

L'histoire : Mathilde, presque nonagénaire, est encore une belle femme que l'on découvre dans les lumières automnales qui entrent par les fenêtres de son appartement donnant sur les jardins du Luxembourg. Tout est calme et habituel pour la charmante vieille dame et sa fille célibataire, Chloé. Leur quotidien sera bousculé par l'irruption de Mathias, un quinqua à l'allure étudiante, mais vague déprime de ceux qui ont tout raté. Trois fois marié et sans descendance, son père décédé lui a légué l'appartement occupé par les deux femmes. L'homme n'a fait le voyage que pour le vendre et fuir de l'autre côté des States. Mais quel lien y a-t-il entre lui, elles et son père ? Que va-t-il découvrir ? Comment va se résoudre ce conflit parfois violent ? Eh bien allez voir la pièce !

 

Samuel Labarthe y est impressionnant et très convaincant par son jeu de scène et submergé par cette déferlante d'émotion. Quant à Raphaëline Goupilleau, discrète et fragile demoiselle, elle est remarquable. La mise en scène de belle originalité est au top et pleine de finesse où un très beau décor y est planté. Un impeccable trio qui galvanise la pièce du dramaturge Israël Horovitz. Quelle suprême joie de voir la lumineuse comédienne Line Renaud, défendre les nuances d'un rôle complexe et magnétique, du plus pathétique au plus léger, du plus subrepticement au plus sincère, elle fait tout comprendre. En un mot, c'est un formidable rayon de lumière et véritable interprète ! On fond de tendresse lorsque ses mirettes bleu acier vous foudroient d'un regard aimant. Elle est bien dans tout son être et toujours... belle, belle, belle !

Mais Line c'est aussi l'ivresse de vivre et la sempiternelle noblesse du cœur. D'une vie menée tambour battant, elle a toujours assumé ses choix, notamment celui d'être la vice-présidente du Sidaction, tout en menant à bout de bras son association "Ensemble contre le Sida", et qui garde cette vitalité secrète à toute épreuve. Line, c'est la grandeur d'âme et la chic fille du Nord, et son amitié est indéfectible. Et les années qui passent n'ont pas d'ascendant sur celle qui conserve toujours ce punch avec pudeur et le retient pour ne pas se laisser brûler par les caprices du temps. Je l'aime tout simplement et ce, depuis notre belle collusion au Théâtre des Nouveautés, en février 1981, où elle fut une éblouissante "Folle Amanda".

 

Très Chère Mathilde - samedi 10 avril 2010 à 20h30 - Gare du Midi à Biarritz

Tarifs : 52€/47€

Réservations : 05 59 22 44 66

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 9 au 15 avril 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans THEATRE
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 00:02

Caveau des Augustins... soirée haute en couleurs ! 

logo-caveauVivez la "Soirée haute en couleurs" à l'heure latina en compagnie de Siembra Latino, vendredi 30 avril à partir de 20h au Caveau des Augustins, 9 rue des Augustins à Bayonne.

salle caveau

Une atmosphère torride et dansante où le trio musical composé du batteur et fondateur du groupe Daniel Arostegui, de Yves Gral, guitariste et chanteur et de Philippe Rougeau, basse et guitare cuatro, accompagnera tout au long de la nuit, mais aussi l'escale gourmande proposée par le chef Paul Dubertrand (cuisinier à domicile : 06 24 55 13 71 - www.paulathome.fr), aux sons des bossa nova, samba, rumba, gypsy, corridos mexicains et cubains. Un menu (45€ par personne (vins compris-nombre de places limité-inscriptions avant le mercredi 28 avril au 06 10 03 15 77 ou 0679 01 76 36) où les papilles seront sublimées et enchantées par ce maître queux qui cultive les saveurs du terroir avec un savoir-faire qui confirme à l'excellence et qui démontre l'étendue de son talent. Et lorsqu'on parle gastronomie ça ne rime pas forcément avec portefeuille bien garni, puisqu'il n'est pas nécessaire de se ruiner pour bien manger !

Jugez plutôt ce menu royal !

 

Tartare de maquereau à l'estragon, lentilles au fromage blanc, coulis de piquillos

Cannellonis de concombre au sésame, saumon mariné maison et salade d'herbes

Asperges et petits pois en salade, pignons grillés et copeaux de parmesan

Bouillon de poule façon thaï, langoustines pochées, julienne de légumes et huile de sésame

Croustillant d'agneau au gingembre, artichauts sautés et coulis d'herbes

Breuil de brebis au herbes et à l'huile d'olive extra vierge

Girolle de fromage de brebis au piment d'Espelette

Sabayon chocolat/cardamome

Pavé sablé aux cristaux de sel

Compote de fraise et rhubarbe caramélisée

Chantilly Tagada.

 

Le tout sera servi sur des supports originaux, mais on vous en laisse la surprise. C'est la première soirée à thème pour le Caveau des Augustins qui souhaite faire découvrir d'une façon très cordiale et créative, tous les deux mois, une cuisine différente, moins guindée, par un chef étoilé ou non, pour un prix abordable. Que voilà un lieu qui devient le point de rencontres privilégiées pour les noctambules et les fidèles de concerts qui se retrouvent pour une pause détente. Un lieu incontournable où l'on donne rendez-vous à ses amis dans un décor chaleureux et rococo, où épicuriens impénitents flirtent aisément entre la carte des vins délicatement élaborée, tout comme celle des cocktails, sans oublier les assiettes de grignotage.

salle caveau 2

C'est un endroit dynamique et cosmopolite à découvrir où la convivialité règne dans les mentalités et dans les assiettes ! Le Caveau des Augustins, c'est le vrai souffle de la petite rue des Augustins et laissons-lui un peu de temps pour que le lieu se patine.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 23 au 30 avril 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans MUSIQUE
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 22:47

Pink Turtle... Septet aux accents pop swing

 

Toujours attaché dans le genre, le Septet Pink Turtle qui revisite de façon unique les grands standards du pop swing, se produira, à la demande de la Scène Nationale Bayonne Sud-Aquitain, vendredi 30 avril à 20h30, salle Paul Vaillant Couturier à Boucau.

PT 1

Cet ensemble au style parachevé, doublé d'un savoureux "swing frenchie" vaut le détour parce que cette belle orchestration est une anti-déprime et une originalité dans son œuvre actuelle. Comme une boîte à musique capable d'offrir de l'entrain dans sa forme musicale, sept musiciens chevronnés feront une adroite exécution de variétés, véritable ode aux frontières du jazz où chacun y trouvera son compte.

D'une sauce swing des plus savoureuses, le big band français se distrait à reprendre avec aptitude les grands dinosaures du pop swing dans une version assez incendiaire. Pink Turtle, ce sont des notes conformes au niveau qualité et musicalité où des réjouis parviennent à rester engageants sans se prendre au sérieux, tout en honorant un haut degré artistique. C'est du tout feu et démonstratif pour cette Formation coutumière des plus grandes scènes nationales et internationales, qui laisse une étonnante empreinte de pop musique, auréolée d'une lumière qui irradie sur scène, où chansons tendres et emplies d'amour donnent l'éclat d'un rayon de soleil à travers des gouttes de rosée. Pink Turtle, un groupe emblématique du swing non convenu qui s'aventure sur des sentiers non dénués d'intérêt, parce qu'il est bon parfois de re-exprimer et de ré-écouter des chansons qui ont fait battre le cœur de nos aînés ! Profitez de découvrir ce Septet puisqu'il fait un saut par chez vous.

 

Pink Turtle - Salle Paul Vaillant Couturier à Boucau - vendredi 30 avril à 20h30

Tarifs : carte saison jeune et enfant 15€ - carte saison 20€ - plein tarif 24€ - places numérotées

Renseignements et réservations : 05 59 59 07 27 ou billetterie en ligne sans surcoût www.snbsa.fr

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 23 au 30 avril 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans MUSIQUE
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 22:43

Camping 2 ... touche pas à mon lieu de vacances !

 

Réalisateur et comédiens sont venus présenter au public basque, l'avant-première de Camping 2, ce vendredi 9 avril 2010 au Sélect à Saint-Jean-de-Luz avant sa sortie nationale le 21 avril. Rencontre.

 

APP : Bonjour Fabien Onteniente. Comment avez-vous découvert notre région ?

FO : Le hasard. J'ai passé une journée ici avec une amie. Poussé par la curiosité, j'ai visité quelques endroits et j'ai eu le coup de foudre. Mon séjour s'est donc prolongé. La suite, j'ai acheté une maison et j'y viens un week-end sur deux. J'aime son site sauvage, la mer bleutée et iodée, ses maisons pittoresques. C'est un bonheur que d'avoir découvert le Pays Basque, celui de l'intérieur et du versant espagnol.

APP : Le scénario a été écrit ici à plusieurs mains et avec Franck Dubosc...

FO : Une petite partie dans ma maison basque, car je suis un peu "classique", je préfère travailler dans un vrai bureau à des heures régulières. C'est mon côté pratique et contemplatif. J'aime prendre des notes et faire des croquis sur de grandes feuilles que je punaise au mur. C'est bon l'ambiance d'une équipe qui fourmille d'idées, on s'attribue un rôle, ça fertilise l'imagination. En quelque sorte nous faisons du ciné-live, où se mêlent fou-rires, critiques, approbation ou désapprobation. Pour peu qu'un gag passe par là, et c'est la porte ouverte à toutes les facéties.

camping 2

Le rire en salle, c'est mon César à moi !

 

APP : Comment est né Camping 2 ? Quels en sont les ingrédients ?

FO : Logiquement, sans faire une suite, comme pour "jet-set". Au départ, il était prévu "le Mexicain" sur les plages de Cancun. Une fois sur place, je repensais à l'image "Dubosc en slip de bain" et en souvenir de Camping 1, on a reproduit le campeur et ses tongs sur le sable, ce qui a donné Camping 2 à Arcachon. Nous l'avons mis au goût du jour, avec des situations réelles comme le chômage, les bobos de la vie, la drague et le break. J'espère que le public appréciera aussi bien que le premier, parce que le rire en salle, c'est mon César à moi !

APP : Bonjour Franck. Ma première question : comment se passent les premières rencontres avec le public ?

FD : Fort bien, de la Bretagne à la Gironde, sans oublier les Pyrénées Atlantiques. L'accueil fût chaleureux et les gens curieux de découvrir la version 2. Je suis heureux de savoir qu'ils apprécient. Je touche du bois, en espérant qu'à sa sortie nationale, il y ait des files d'attente.

Mylène Demongeot intervient :

Tous ont été heureux de retrouver les héros du 1er. Ce qui m'a fait plaisir un soir, c'est d'avoir vu le film dans une salle de mille places où des mômes entre trois ans et plus riaient à gorge déployée et déçus de ne pas voir Franck qui était dans une autre salle. Les rires étaient présents, et ça, ça fait bien plaisir.

APP : Richard Anconina, comment s'est passée votre intronisation au sein de l'équipe ? Avez-vous eu l'impression d'arriver dans une famille déjà au complet ou celle qui se reforme à nouveau pour une nouvelle aventure ?

RA : Un peu des deux. On arrive dans une équipe qui est faire et qui a eu précédemment un grand succès. Et en même temps, je suis l'invité de comédiens que je connais bien. Oui, l'intronisation s'est faite simplement et dans la joie.

APP : Franck, étiez-vous dans le choix de Richard Anconina ?

FD : C'est une bonne question que vous me posez. Il y a à peu près 15 ans, j'avais eu l'idée d'adapter au cinéma, mon sketch Camping que je rôdais dans les bars, les restaurants. Un jour, un copain acteur connu, que je ne nommerai pas puisqu'il n'a pas tourné avec nous, vient me féliciter et me propose tout de go de faire un film ensemble sur l'idée du camping et le troisième partenaire serait Richard Anconina. Vous connaissez la suite, rencontre avec Fabien et naissance de Camping 1. Et pour la préparation du 2, Fabien a pensé à Richard sans que je lui en aie touché un mot. Une drôle de coïncidence (rires). Au fur et à mesure de l'écriture des dialogues, Richard était devenu une évidence.

APP : Vous aussi vous avez écrit les dialogues dans la région ? Avec eux des souvenirs ?

FD : Quelquefois dans la maison de Fabien, au bord de la piscine sous un soleil radieux. Pour les souvenirs, c'est comme un enfant qui sort ses jouets du coffre, qui sait comment rejouer avec eux. C'est pareil pour les anciens comme Laurette, Jacky, Paulo, Patrick et Sophie pour qui on aime mettre d'autres mots dans la bouche et les faire revivre, mais aussi l'anxiété de savoir si le 2 allait plaire à tous. Dans le 1, j'ai eu la chance d'être entouré par des grands ! Et petit scoop, la plus belle chose que j'ai conçue dans votre belle région, c'est mon fils, pendant un week-end d'écriture. Mais vous n'en saurez pas plus, sinon je vais me faire incendier par ma femme (rires).

APP : Ce qui est remarquable Richard, c'est votre côté extraverti dans deux scènes mémorables, l'une où vous chantez et dansez (ndlr:et fort bien) et l'autre lorsqu'on vous raconte la légende de la vieille, alors qu'on connaît votre côté introverti et réservé... Force est de constater que vous vous êtes bien impliqué dans l'aventure.

RA : Ce qui m'a plu dans ce personnage, c'est sa trajectoire. Il me ressemble au départ, et petit à petit, il s'assume, il se surpasse et puis, il explose. J'ai rencontré une super famille. C'étaient de très bons moments de tournage et une belle osmose avec des acteurs chevronnés.

camping 1

APP : En parlant de famille, vous Franck qui avez connu le camping puisque les personnages font référence à vos parents Pierrette et Jacky. Est-ce bien cela que vous avez vécu pendant vos vacances ?

FD : On a peaufiné les dialogues, et lorsque j'ai connu les Flots Bleus, j'ai été vraiment ému par la vérité de l'entourage. J'avais en face de moi ce que j'avais connu enfant et ado. Et je suis sûr que mon père aurait apprécié le film et aurait été fier de nous. Il aurait eu sa petite larmichette là où il fallait rire. Quant à ma mère, elle n'a pas regardé de la même manière que vous autres, elle a ri bien sûr, mais surtout, elle a revécu ses propres vacances. Et cela l'a ému.

APP : Il y avait également des vraies tranches de vie, parfois rudes. Qui n'est pas passé devant la baraque à frites, tombé amoureux de la serveuse ou de son prof de sport, l'absence d'eau dans les douches, la caravane qui gêne, la radio à fond la caisse, l'apéro, les engueulades...

FD : Vous connaissez les personnages pour avoir vu le 1. Nous on les connait à l'écriture, par exemple pour le 1, ils n'avaient qu'un présent. Pour le 2, ils n'ont plus de présent, ils ont un passé, et celle d'une autre année où ils se retrouvent. Donc l'émotion vient forcément plus vite. Une des scènes fortes du film, c'est lorsque Laurette avoue qu'elle a trompé son mari. Il y a un grand rire dans la salle, et je pense qu'il y a bon nombre de femmes qui doivent baisser la tête à ce moment-là. Avec le 2, nous sommes passés aux choses plus humaines et profondes.

APP : Bonjour Antoine Duléry. Deux mots sur votre personnage...

AD : Dans le 2, je suis riche, très riche, j'ai même une caravane pailletée d'or ! Ça fait très bling-bling. Mais toujours des rapports conflictuels avec Sophie, mais au fond, nous ne pouvons pas nous passer l'un de l'autre, car 20 années d'union ça compte. Avec le 2, c'est la complicité, l'échange avec les autres, entre brouilles et débrouilles, vacheries douches, séduction...

APP : Oh, oh... vos fesses à l'air...

AD : Eh bien oui, j'aime montrer mes fesses, elles sont belles et bien faites, ne vous en déplaise Monsieur !.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 16 au 22 avril 2010.

camping 3

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans INTERVIEW
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 22:24

 

MADI ... Voix remarquable et alchimie musicale !

 

MADI 1

Sélectionné aux découvertes du "Printemps de Bourges" en 2007 et première partie de l'américain Chris Paulson.

 

Il serait absurde et dommageable de ne pas prêter l'oreille à l'incroyable auteur-compositeur interprète MADI, le 17 avril à 21h à la Luna Negra, car il est à souligner que les 12 titres de son album "Carrefully" (hélas jamais sorti dans les bacs) sont un gage de qualité, tatoués d'une voix remarquable et d'une alchimie musicale !

Cet opus est un souffle divinement blues qui sort de sa gorge. Madi, c'est un feu sacré qui embrase tout sur son passage, un vrai tempérament et avec lui, imaginez Tracy Chapman, Niel Young, Tom Mac Rae, Jerry Lee Lewis ou The Everly Brothers (des années 70) dans une même assiette, ce qui vous donne cette belle illusion auditive le temps d'un concert. C'est de surcroît l'équilibre tonal parfait entre ballades langoureuses et morceaux dynamités, d'une douceur puissante et sauvage qui ébranle. C'est chaud, chaleureux, sensibilité bien présente et qui vous émeut. Un bonheur que l'on ressent en écoutant cet album qui est un gage de qualité. Madi a ce rythme en lui qui embaume le blues, le pop-folk et ça vous choppe les tripes ! Sans être dithyrambique, son opus déborde d'énergie, de saveurs bien proportionnées qui incitent à aller l'entendre en Live illico presto. Le chanteur a une vraie inclination du folk-blues, une manière originale de penser et loin d'être stéréotypé, de quoi vous ressourcer aux racines de cette musique avec cette parfaite démonstration. Un frenchie qui chante en anglais, et fort bien ! mais aussi en italien et espagnol, doté d'une voix belle, ample, grave, qui pourrait être noire. En guise de conclusion provisoire, c'est jouissif, oui, vraiment jouissif, sans doute le qualificatif qui colle le mieux au talent de cet éternel globe-trotteur. C'est aussi le coup de cœur de la Semaine du Pays Basque ! Et si on devait prédire quelque chose, ce serait l'évident succès professionnel et la reconnaissance du public !.

 

MADI - samedi 17 avril à 21h à la Luna Negra

Tarif adhérent : 9 et 6€ - Tarif normal : 14 et 11€

Réservation au : 05 59 25 78 05

logo luna

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 16 au 22 avril 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans MUSIQUE
commenter cet article

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories