Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 00:52

 

The Pathfinders ... Lil'lou la sirène du rock

 

PATH 2PATH 1

 

La toute jeune bordelaise Lil'lou, chanteuse à la voix gravE et rocailleuse, vous invite avec le groupe The Pathfinders à l'écouter chanter mercredi 20 janvier 2010 à 21h à la Luna Negra.

Florian Royo, son leader, savait qu'en l'écoutant chanter dans les caves rock et clubs blues bordelais, qu'elle embaumait la complainte du folklore noir et du rock, dans l'univers des Tom Waits et des Ten Years After, qui vous chopent les tripes. C'est là toute la magie de ce groupe, en équilibre parfait, entre ballades langoureuses et morceaux de dynamite.

Entourée de musiciens extraordinaires, tels que Florian, guitariste de blues au style incisif, dans la lignée des Buddy Guy et Johnny Guitar Watson, qui a fortement marqué son passage tant en Europe qu'outre-atlantique, en accompagnant de nombreux artistes de talent, comme Nico Wayne Toussaint, Mister Chang et bien d'autres. Avec ses doigts agiles, aucune partition ne lui résiste.

De Julien Dubois, bassiste et contrebassiste et Bo à la batterie, ils vivent dans un univers musical qui leur convient et ils s'y sentent bien.

Pas de doute, ce quatuor s'y entend pour nous échafauder des mélodies séduisantes, aptes à vous trotter dans la tête pendant un bon bout de temps ! Et ils vous assureront un chouette moment de communication. Vivifiant, sympa, sans prise de tête et décontracté, ces "vibrations du bocal" vont vous filer la pêche ! Jouïssif, sans doute le qualificatif qui colle le mieux à la musique des Pathfinders. On attend avec impatience la sortie de leur CD.

 

The Pathfinders - mercredi 20 janvier 2010 à 21h à la Luna Negra

Tarifs : 9€/7€ - Réservations : 05 59 25 78 05. logo luna

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 15 au 21 janvier 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans MUSIQUE
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 00:31

La musique de l'Air de Paris... la Diva instrumentale !

 

Pour la clôture de son 130ème anniversaire, l'Harmonie bayonnaise crée l'évènement, en accueillant pour un concert d'exception, samedi 12 décembre 2009, à la maison des associations de Bayonne, l'orchestre de la Musique de l'Air de Paris.

MAP1

C'est toute une famille d'instruments et de musiciens chevronnés qui sera dirigée sous la baguette du lieutenant-colonel Claude Kaesmeker, qui veille à la juste interprétation des partitions musicales.

Les instrumentistes exécutent tous styles et colorations : classiques, innovateurs ou compositions originales. La Musique de l'Air a toujours su allier dans sa vocation, lors des cérémonies officielles, une influence artistique et intellectuelle, d'un succès qui ne s'est jamais démenti et de créations unanimement ovationnées. Son haut niveau de technicité, sa polyvalence et sa disponibilité lui permettent d'assurer son rôle d'ambassadrice culturelle en France et à l'étranger. D'un répertoire varié, elle dirige les plus grands solistes.

 

Au programme :

Escale 3ème mouvement de Isbert

Concerto pour l'euphonium de Cosma

Capriccio espagnol de Rimsky-Korsakov

Cow-boy de J. Williams

Suite jazz n°2 de Chostakovitch

et En souvenir de Benny Goodman de Iwaï.

 

Familiers de l'Harmonie bayonnaise, vous reconnaîtrez dans les rangs, le soliste bayonnais Vianney Desplantes (prix Fernand Lelong en 2009) qui fit son apprentissage d'euphonium (sorte de petit tuba) à l'âge de sept ans, avec son maître André Lassus qui lui a transmis sa passion. La musique est un art qui combine les sons et qui s'écoute, procurant au mélomane, le frisson jubilatoire et émotionnel.

 

Samedi 12 décembre 2009 à 21h à la Maison des Associations Glain à Bayonne

Entrée gratuite - place non numérotée - billetterie obligatoire à prendre à l'Office du Tourisme de Bayonne ou au guichet 1h avant le concert (dans la limite des places disponibles).

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 11 au 18 décembre 2009.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans MUSIQUE
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 00:03

 

NICO WAYNE TOUSSAINT ... le feu du blues !

 

NWT 1

 

Boule de talent, Nico Wayne Toussaint revient d'une tournée aux États-Unis pour donner deux concerts exceptionnels dans notre beau Pays Basque, pour notre plus grand bonheur !

Même s'il ne tient pas le haut du pavé dans les hit-parades, il a un vrai public. Voix chaude qui nous embrase, avec des textes qui ont du sens, de la poésie et du vécu. Ces deux nuits vous feront enfiler le blues de chauffe et au son de son harmonica, il vous fera swinguer dans un blues profond et excité. Un bluesman 100% pur régal qui se balade allègrement entre les gammes, faisant pleurer de joie son harmonica.

A voir et à entendre parce que vos pieds et vos mains battront la mesure, parce que vous aurez le cœur étourdi et du blues entre les dents !.

 

Les mercredi 21 et jeudi 22 octobre 2009 à la Luna Negra à Bayonne

Entrée : 12€/10€. logo luna

 

Il est prudent de réserver !

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 16 au 22 octobre 2009.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans MUSIQUE
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 00:54

 

Prisca Davila... sa grande première en France

 

Donnez-lui un piano et Prisca Davila vous enthousiasmera, parce que passionnante et passionnée de jazz et merengue.

 

Elle se produira pour la première fois en France où elle présentera son 4e CD "Piano en canto venezonalo II" au grand amphithéâtre de la Faculté de Bayonne, mercredi 24 mars à 20h.

 

PD 1

 

Cette pianiste, compositrice et chanteuse, remarquable ambassadrice de la nouvelle génération de musiciens vénézuéliens, est une virtuose au talentueux parcours. Une concorde entre musique latino et le jazz académique classique. Son menu musical est d'une richesse et d'une diversité imposantes : maîtrise classique irréprochable, lyrisme d'un romantisme sans mélo, d'une symétrie soufflante, au gré d'une suite détachée d'ambiances sud-américaines. Son merengue se tangue à l'envie, c'est magnétique et décontracté à la fois. Son chant est parfait, son phrasé stupéfiant, et ses mises en son étonnants. Prisca Davila peut s'enorgueillir de connaître toutes les nuances rythmo-latinos. A l'aise dans tous les genres musicaux, elle a tout d'une grande, dotée d'une technique sans faille, en un mot, c'est l'état de grâce Davila ! Elle a cette recherche esthétique, principal objectif de son travail et ses quatre musiciens : Manuel à la basse, Hilda aux percussions, Ivan à la batterie et Edouardo (son papa) au saxo et flûte offrent un contrepoint judicieux et limpide à son piano intensément exalté. Avec son quartet, Prisca peut glaner les plus belles notes au fond d'elle-même, les percevoir avant de les jouer. Le piano chante tout comme elle, et la magie s'opère d'instinct, dès les premières mesures. Des tonalités aussi lumineuses que les étoiles du ciel. Tout est mis en valeur grâce au foisonnement rythmique des instruments. C'est tendre et poétique, avec de belles progressions harmoniques, déliées et attirantes. Ses notes telles des pétales de fleurs tombent de ses doigts, une authentique révélation pianistique ! Un fort bel intérêt instrumental et vocal d'une diva.

Enhorabuenas Señorita.

 

Une urne sera mise à la disposition du public après le spectacle au profit du Chili.

 

Prisca Davila - Grand Amphithéâtre de la Faculté de Bayonne - mercredi 24 mars à 20h - Tarif : 15€ Étudiants/scolaires : 5€ - membres d'Aflacoba : 10€ - Renseignements : 06 04 14 43 10 - Billetteriee chez Elkar à Bayonne et Virgin Bayonne.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 19 au 25 mars 2010.

 

 

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans MUSIQUE
commenter cet article
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 01:42

Pascal Sangla Sa voix, sa musique, ses textes... Des atouts majeurs !

 

On écoute l'album de Pascal Sangla "Une petite pause" et l'on est scotché ! C'est d'emblée l'estampille d'un auteur compositeur-interprête. Des mélodies, des accords, des mots qui se gardent en mémoire. Des antiennes qui vous emballent, vous invitant à l'évasion, à l'exploration des âmes et des êtres. D'une voix de baryton, et de doigts exercés, devant son piano, il égrenne ses notes imagées naissant du vent, de la pluie, de la mer et des passages où l'humain prend sa place et ... juste sa place. Textes de grand talent qui singularisent son style ! Admiratif de ceux qui savent versifier, de ceux qui créent une touche, une définition. Il glane son inspiration dans les livres, sans avoir d'auteurs favoris. Et l'on constate des traces comme 'il pleut', poème de Francis Carco.

PS 1

 

"Une petite pause" est née doucement

 

Une chouette rencontre lors d'un déjeuner, chez l'ami Jean-Pierre, du "Cœur des Hommes". L'artiste est arrivé, sourire aux lèvres et la poignée de main franche. Quelques minutes après, Pascal se lâche, glisse un œil malicieux à la vie qui lui a fait plein de cadeaux, évoquant ses rêves lumineux et de l'eau en cliquetis qui s'amuse à arroser sa tête. Il fascine lorsqu'il parle de son art et du piano sur lequel il joue debout, et l'on se demande lequel entraînera l'autre ? Péniblement, son piano a remis sur son Do un Fa qui était tombé sur le Sol. D'"Une petite pause" son titre phare, il vous offre ses mots qui volent dans l'air comme des papillons et ses mélodies à siffloter sans y penser, aux phrases fine dentelle, écoutant tomber la nuit, il peut enfin prendre un peu de repos, en jouant sa petite cantate du bout de ses doigts. Cet enfant du pays (né à Bayonne) au parcours classiqueee dès son plus jeune âge (diplôme de solfège et DEF piano), son bac en poche, et quelques années de comédie au Théâtre du Rivage, Pascal Daniel Lacombe son professeur, l'incite à présenter le concours d'entrée au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris : classe de Catherine Hiegel (de la Comédie Française) et de Pierre Debauche. Puis lui vient l'envie d'interpréter ses musiques en concert, et, par degrés, à y mettre des vocables. Vraie filiation avec la chanson à texte où l'on sent l'impact générationnel des Cabrel, Higelin, Thomas Fersen, Renan Luce. Sangla, c'est le dynamisme parolier, l'instrumentiste, la voix et la parfaite diction. Son but : que cela soit le plus fluide possible, résultante d'un travail avec de supers musiciens qui l'entourent, Yannick Sabarots à la batterie et Christophe Sangla à la basse, qui l'aident à colorer son univers, un plaisir sans égal à jouer à six mains, ainsi que les musiciens : Pascal Gaigne, Rémy Gachis et Pierre Sangla. Lorsqu'il fait son florilège de chansons pour un concert, c'est un moment qu'il appréhende et il y pense longtemps à l'avance ; structure à donner au récital, composition de l'équipe dans la salle, l'humeur, l'ambiance... A mémoriser tant de textes et de musiques, ça revient presque à créer une pièce de théâtre ! Dur métier, mais ô combien passionnant et enivrant ! Pour lui, aller au charbon est un vrai bonheur ! Savoir comment le spectacle va être perçu, alors monte une poussée d'adrénaline ! Musicalement, il se familiarise avec le public, fait face à certains qui arrivent comme des boulets, temporisant les réactions. Son écriture est différente, ne prenant pas le même temps, ne venant pas du même recoin de la pensée, il décrit juste ses ballades de gens heureux, à sa manière, toujours dans l'engagement affectif, douceur ou fièvre. Il parle du départ d'un proche, du plaisir de l'été avec les filles, du moment rare d'un état distinctif, où les paroles naissent très vite, sans l'addenda de traits de plume. Quelques paroles ou des bouts d'idées qu'on inscrit sur un carnet. C'est une plongée dans le monde actuel, intelligent, sans anonymat, et par instants, des aspects prenants. L'artiste persiste et signe avec fort belle délicatesse et une déconcertante modestie, et fait cette petite pause avec nous, cela pour notre plus grand bonheur ! Parions qu'on se bousculera au portillon !.

PS 2PS 3

CD dans les bacs en février 2010. Pascal Sangla sera sur la scène du théâtre de Bayonne le 11 mai dans "FORT" de Catherine Anne, mise en scène de Pascale Daniel-Lacombe.


Luna Negra les 28 et 29 janvier 2010 à 20h30 ; tarifs : 14€/12€. Réservations : 0559257805.logo luna


Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 22 janvier au 28 janvier 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans MUSIQUE
commenter cet article

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories