Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 22:18

Cosi Fan Tutte... quand l'opéra s'invite au cinéma !

CFT 1

Les cinémas CGR de Bayonne et Tarnos prolongent leur envolée culturelle en projetant sur grand écran, vendredi 10 septembre à 20h, l'œuvre musicale de Mozart "Cosi Fan Tutte", opéra composé un an avant la mort du musicien. L'argument est léger et inventif : deux jeunes gens, sûrs de l'attachement des deux sœurs à qui ils sont fiancés, font une gageure avec un vieux célibataire sur leur fidélité. Ils font mine de partir et reviennent sous les apparences d'amoureux. Le thème du faux départ et de la mascarade est une source intarissable de la comédie chère à Molière, Beaumarchais, Goldoni ou Marivaux. Deux couples d'amoureux et une paire d'effrontés avisés permettent à un Mozart au zénith de son art d'écrire un chef-d'œuvre d'inspiration comique. Par une spécification musicale des personnages, il nous donne à écouter une suite d'arias inoubliables tels l'air de Dorabella "implacables furies", les deux airs de Fiordiligi "Come Scoglio immoto" et "Ah bien-aimé pardonne ma folie" et l'air de Ferrando "Ah lo veggio" et celui de "Fragli amplessi", l'un des plus beaux duos d'amour de l'opéra mozartien. Mozart donne à l'orchestre une portée qui attribue à l'œuvre sa caractéristique de symphonie concertante pour nous parler avec un bonheur ineffable du vent, de la mer, de la joie de vivre, de la douceur du monde et de l'ardeur impétueuse du cœur. L'opéra est dirigé par Thomas Hengelbrock dans une mise en scène de Jonathan Miller. Entre fauteuils d'opéra ou de cinéma, c'est toujours des rencontres magiques comme on les aime !.

 

Cosi Fan Tutte - CGR de Bayonne et Tarnos - vendredi 10 septembre à 20h

Tarif unique : 18€.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 3 au 9 septembre 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans OPERA
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 21:06

L'opéra filmé... une belle action culturelle

DCARLO 1

Le groupe CGR est le premier collectif du 7ème art français qui donne l'occasion de découvrir ou de redécouvrir l'opéra dans une version numérique dans ses salles en France et bien sûr celles de Bayonne et Tarnos. CGR se prévaut de mettre l'art lyrique à la portée de ses apasionado et ce pour un prix modique. C'est donc les jeudi 19 et vendredi 20 août que sera projeté "Don Carlos" de Verdi. L'action se passe en 1559 en forêt de Fontainebleau durant la négociation de la paix entre la France et l'Espagne : aux termes du traité, l'Infant d'Espagne, Carlos, épousera Elisabeth de Valois, la fille du roi de France, Henri II. Pour rencontrer sa promise, Carlos se rend incognito en France et ce, en désobéissant à son père, le roi Philippe II. Au cours d'une chasse organisée, il croise Elisabeth qui s'était égarée. Sous prétexte de l'aider à retrouver le château, Carlos engage la conversation. La jeune femme lui parle de son prochain mariage et de ses craintes quant au fait d'épouser un homme qu'elle n'a jamais vu. Au vu d'une miniature représentant l'Infant d'Espagne, elle reconnaît son interlocuteur et s'ensuit un duo passionné entre les futurs époux... Rolando Villazon est Don Carlos, Marina Poplashaya sera Elisabeth. L'opéra filmé est une synchronie visuelle et le jeu des chanteurs est réglé comme s'il s'agissait d'acteurs. Le résultat est souvent surprenant, alliant pure magie, évidence et justesse démonstrative. Félicitons le groupe CGR pour action culturelle !.

 

Don Carlos - jeudi 19 séances à 14h et 18h - vendredi 20 séances à 16h et 20h

Tarif unique : 18€ - Durée du film : 3h30 (avec un entracte de 10mn)

aux CGR de Bayonne et de Tarnos - Possibilité de cartes Opéra : 5 places : 80€ 10 places : 140€ 14 places : 168€.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 13 au 19 août 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans OPERA
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 01:10

Nabucco... L'opéra de l'été !

nabucco.jpg

Sous les lumières de l'été, Biarritz accueille l'opéra "Nabucco" de Verdi samedi 14 août à 21h où le lyrisme flamboyant et le spectacle vivant sont de concert. Au pays basque, l'opéra jouit de places régionales fortes et ne redoute pas nécessairement la comparaison avec la Capitale quand il s'agit de conquérir de nouveaux publics et répertoires.

L'histoire représente un passage biblique de l'esclavage des juifs. Fenena, fille chérie du roi Nabuchodonosor est prise en otage par Zaccharie grand prêtre des Hébreux, qui veut ainsi contraindre le tyran à rendre la liberté à son peuple. Mais durant sept années, ce roi fut privé de raison et sombra dans la folie. Libérée par Ismaël, Fenena devient la régente de la ville et libère les juifs. Mais Abigaïl, une esclave qui se crut longtemps être la fille de Nabucco, prend le pouvoir et le fait emprisonner ainsi que Fenena afin de mieux préparer l'exécution des juifs.

La tonicité de la musique, la nature spectaculaire et homérique emportent l'adhésion du public. L'opéra de Verdi est comme l'exhortation d'un peuple pour son indépendance avec, comme point dominant, le glorieux "Va, pensiero", connu sous le nom de "chœur des esclaves Hébreux", un poignant hymne à la liberté qui donne ici une envergure dramatique excessive. La voix de soprano s'étendant sur trois octaves et une technique éprouvée concèdent à Chantal Bastide d'aborder avec succès les grands rôles du répertoire. Olivier Grand, parfait baryton, lui donne la réplique. "Nabucco" est un sublime hommage à l'un des compositeurs les plus engagés.

 

Nabucco de Verdi - samedi 14 août à 21h - Gare du Midi à Biarritz

Tarifs : 57/52/47€ - location dans les points de vente habituels

Réservations : 05 59 22 44 66 ou Entractes-organisations : 05 59 59 23 79.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 6 au 12 août 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans OPERA
commenter cet article

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories