Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 15:24

alain-pierre pereira

logo semaine pays basque

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans QUI SUIS-JE
commenter cet article
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 00:18

alain-pierre pereiralogo semaine pays basque

Alain-Pierre Pereira débute dans le domaine juridique, après des études de droit, les fonctions de clerc d'huissier, secrétaire d'avocat, secrétaire au Parquet. Mais l'artistique est sa passion....

 Après une formation en danse classique,  il s'inscrit en 1964 au Conservatoire National d'Art Dramatique de Région de Rouen, dans la classe de Jean Chevrin (qui a également enseigné la comédie à Valérie Lemercier, Franck Dubosc, Jean-Michel Dupuis, Patrick Chesnay), ayant pour camarades : Anny Duperey, Michel Prouvost, Christine Lecanuet (fille de l'ex garde des sceaux), et un bref passage dans la classe de danse du chorégraphe du Théâtre des Arts de Rouen Christian Foy de l'Opéra Comique. Mais le soleil lui manque. Il décide avec sa maman infirmière d'aller vivre à Nice en 1971. Il entre à nouveau au Conservatoire d'Art Dramatique de la dite ville, classe de Victor Sayag, puis celle de Muriel Chaney qui lui fait travailler du Albert Camus et Eugène O Neal. Ses camarades de classe étant Dominique Valadié (dela Compagnie Antoine Vitez) et Marc Duret (acteur de Luc Besson et de séries télévisées). Il fait quelques tournées théâtrales en Belgique, Angleterre, Suisse, Italie et en France, dans les répertoires de Molière, Musset, Beaumarchais, Tchekov, Eugène O'Neal, Tennessee Williams, et d'autres auteurs français. En parallèle, il suit les cours de Modern Jazz dans la classe de Rosella Hightower à l’École Supérieure des Arts de Cannes, et classique (Mme Laporte) ancienne pensionnaire de l'Ecole du Ballet du Marquis de Cuevas à Monte-Carlo. Mais trop d'appelés et peu d'élus, il décide de changer de cap en  s'installant à Paris où il exerce la profession de journaliste presse écrite depuis 1979  grâce à ses rencontres avec le regretté Pascal Sevran, alors grand reporter à "Ici Paris"   avant  d'être aux commandes de son émission culte "La Chance aux Chansons" et  de Dominique Lozac'h qui a cru en sa qualité d'écriture.

Fort de ce bon début, il offre sa plume à différents supports tels que TELERAMA, FRANCE DIMANCHE, GAY INTERNATIONAL, GAY INFOS (dont il est à l'origine du concept avec Sébastien Dietrich) , PARIS NUIT, LE NOUVEAU DETECTIVE, BALLET AND CO dont il est à l'origine du concept et Directeur de la Rédaction, mensuel parrainé par le chorégraphe et ex-directeur du Ballet National de Marseille Roland Petit, et Brigitte Bardot. Puis il sera secrétaire général au Théâtre des Nouveautés, où  il se lie d'amitié, en 1981,  avec Line Renaud qui interprète  sa première pièce "Folle Amanda", et au Théâtre du Palais Royal, dirigé par le regretté Jean-Michel Rouzière, où il exerce la même fonction, retrouvant avec bonheur sa camarade de conservatoire de Rouen, Anny Duperey qui joue "La fille sur la banquette arrière" avec Jean-Pierre Cassel. C'est à cette occasion qu'il fait la connaissance du regretté Bernard Giraudeau qu'il interviewe en 2009 pour le journal "La Semaine du Pays basque".

Dans les années 80  il connaît l'univers de la production et notamment  grâce à Sophie Eké, qui a été une animatrice célèbre sur TMC avec Jean-Pierre Foucault, qui lui permet d'être conseiller artistique pour "L' Académie des 9 ", puis plus tard "Les Affaires sont les affaires " avec son  adorable amie Sophie Garel.

Ensuite, c'est une virée dans un autre monde, celui de la nuit. Il devient l'assistant de Lova Moor et attaché de presse du Crazy Horse de 1986 à 90. Alain-Pierre est fier de sa collaboration avec Alain Bernardin qu'il considère comme son père spirituel, ainsi que celui de Jacques Samyn, réalisateur de télévision avec les émissions : "Bonne nuit les petits", les émissions de variété de Patrick Sébastien, les sitcoms "Hélène et les garçons," premiers baisers", "le miel et les abeille", "les filles d'à côté", etc..., (rencontré par l'intermédiaire de son épouse Monique, dite Ida Savignac, auteur dramatique). Grâce à lui, il sera répétiteur et conseiller artistique. Bien plus tard, il devient également le secrétaire particulier de Carole Bouquet, Alexandra Stewart, Maria Pacôme, Philippe de Broca, et l'assistant des comédiens Philippe Nahoun (pensionnaire de la Villa Médicis grâce à son prix du Cinéma en 1978) et Christian Vadim.

Tombé amoureux de la Côte Basque lors de ses vacances d'été, il décide de quitter la capitale et s'installe dans ce lieu de beauté, entre mer et montagne. Sa rencontre en février 2009 avec Hubert de Caslou, le propriétaire de l'hebdomadaire "La Semaine du Pays basque" est le point de départ d'une nouvelle collaboration. Cet homme providentiel lui confie la rubrique "culturelle" : Cinéma, théâtre, musique, variétés, ainsi que les interviews de personnalités.

Au vu de son formidable parcours, Alain-Pierre Pereira sait toujours nous régaler de sa maestria journalistique. Alors amis du Pays basque, je ne saurais trop vous recommander de lire ses articles.

Alain-Pierre  est également le neveu et filleul de la doyenne du cinéma français, qui a fêté ses 100 ans en Octobre 2010, Paulette Dubost.

                                                                                                                                                          Alicia Snicker

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans QUI SUIS-JE
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 22:42

alain-pierre pereiralogo semaine pays basque

 

Après Paris où le très jeune sexagénaire a exercé sa profession de journaliste professionnel depuis 1985, Alain-Pierre Pereira s'est installé sur la Côte Basque.
Son parcours parisien l'a amené à travailler pour les supports : Télérama, Actuel, France Dimanche, Ici Paris, Gay International, Paris-Nuit, Le Nouveau Détective, et Ballet and Co (pour lequel il est à l'origine du concept) et Directeur de la Rédaction de ce mensuel parrainé par Roland Petit.
Auparavant, Alain-Pierre Peirera a été danseur classique et modern jazz chez Rosella Hightower (Ecole supérieure des Arts de Cannes), ballet du Marquis de Cuevas (Madame Laporte professeur à Monté-Carlo).
Alain-Pierre Pereira a suivi des cours d'art dramatique au Conservatoire National de Région de Rouen dans le cours de Jean Chevrin où il a eu pour camarade de classe Anny Duperrey, Michel Prouvost, Christine Lecanuet (fille de l'ex garde des sceaux Jean Lecanuet) et au Conservatoire de Nice dans le cours de Muriel Chanay où il a eu pour camarade de classe Dominique Valladié et Marc Duret. Son amour de la comédie l'a mené à faire de nombreuses tournées théâtrales jusqu'à devenir, dans les années 1970-80, Secrétaire Général aux Théâtre des Nouveautés et Palais Royal. Ce cheminement lui a permis de rencontrer de nombreux comédiens tel que Line Renaud, devenue son amie depuis 1981 l'année où elle interprétait une pièce intitulée 'folle Amanda'. Puis, en alternance, assistant de Lova Moor et attaché de presse - conseiller artistique du Crazy Horse.
Mais son expérience ne s'arrête pas là. Alain-Pierre Pereira met son grain de sel dans des émissions telles que : l'Académie des 9, les Affaires sont les Affaires, ainsi que les sitcoms d''AB production' en tant que Secrétaire de production. Il a eu deux pères spirituels: le regretté Alain Bernardin du Crazy Horse et Jacques Samyn, réputé réalisateur TV (Bonne nuit les petits, Hélène et les Garçons, le miel et les abeilles, les filles d'à-côté, toutes les émissions de variétés dans les années 90 de Patrick Sébastien) Il a également eu la joie d'être le Secrétaire d'Alexandra Stewart, Maria Pacôme et Philippe De Broca, et il est le neveu et filleul de la doyenne du cinéma français Paulette Dubost.
Tombé amoureux de sa beauté et de son haut niveau culturel, Alain-Pierre Peirera a définitivement fait sienne la région en s'installant dans le Pays Basque. Sa rencontre en 2009 avec le nouveau patron de 'la semaine du pays basque' Hubert De Caslou, est le départ d'une nouvelle aventure artistique. Celui-ci lui confie la rubrique « culturelle » : cinéma, théâtre, musique, variété, ainsi que la responsabilité d'interviewer les personnalités du cinéma et du show-biz.
Au vu de son parcours, gageons que Alain-Pierre Peirera saura encore et toujours nous régaler de ses virtuosités épistolaires.
Alors, Amis du Pays Basque, rien ne vous empêche de lire les articles d'un homme passionné des mots et de l'écriture chaque vendredi dans ce sympathique hebdomadaire.

 

Alicia Snicker.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira-journal.over-blog.com - dans QUI SUIS-JE
commenter cet article

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories