Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 01:31

Marie Stuart... la Reine découronnée !

 

"Marie Stuart", histoire oppressante et envoûtante écrite à partir d'un conflit qui désunit pendant vingt ans, Elisabeth 1ère d’Angleterree à Marie Stuart, reine d'Ecosse.

Plus que rétablir la chronologie des faits, la suite est un plaidoyer universel qui met à nu la mécanique du pouvoir et du conflit entre l'intime et l'auditoire. La pièce de Schiller est jouée par la Compagnie Orten, Gare du Midi à 20h30 le 2 décembre.

marie stuart 1La mémoire de la belle reine d'Ecosse découronnée se raconte par le dénouement.

Elisabeth 1ère annonce la mort de sa cousine et rivale, Marie Stuart dite Marie la Catholique, séduisante sinon séductrice, vraie mante religieuse. Cette reine qui plaît impérieusement accélérera la fin d'un monde accompli. Une version où le diable de l'ennui ne se montre jamais, n'a rien perdu de son à-propos. Une affaire de famille où on conspire, on brigue, on mystifie ! Chronique d'une guerroie de suzeraineté entre deux têtes couronnées sur fond de sectarisme religieux.

 

La maestria de Fabian Chappuis, adaptateur et metteur en scène, c'est d'avoir privilégié l'effort et la cadence tout en conservant des instants de souffle pour permettre à l'émotion d'exister pleinement. Il offre ainsi toute latitude à sa réalisation théâtrale. Un récit qui nous charrie dans un maelström sanguinaire d'une tragédie connue où s'exprime l'implacable virulence entre une femme bien-aimée qui détruit sa vie tout en l'éternisant et l'autre renonçant à sa féminité au nom de la raison d'Etat. Beaux costumes, lumières contrastées et le brio des comédiens garantissent une régalienne soirée !.

 

Marie Stuart - Gare du Midi - 2 décembre à 20h30

Tarifs : 8 à 30€

Réservations : Office du Tourisme 05 59 22 44 66

Renseignements : 05 59 24 90 27 ou www.amis-theatre-Biarritz.com

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 26 novembre au 2 décembre 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans THEATRE
commenter cet article
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 20:53

Rémy Boiron (Devos d'Or au Festival des Devos de l'Humour en 2004)... Extremum d'humanité, agaçant de vérité !

 

Rémy Boiron est à la Luna Negra du 10 au 12 décembre à 20h30 dans "Luna Negra" pièce écrite par lui.

Dans un cabaret désaffecté, abrite les méprisés, les laissés sur le biture. D'une étonnante acuité, il passe à la moulinette les sujets et les faits divers qui fâchent. Ce trublion flingue tous azimuts, prenant la pauvreté énergiquement, nous plongeant avec franchise dans un univers glauque, où chacun de nous peut y chuter un jour ou l'autre, sans préavis ! remy boiron 1

Le comédien dépeint une condition sociale entre dérision et cynisme avec quelques tirs d'humour noir. Il dénonce quelques évidences sur des mots qui dansent, poétisent quant il faut pour ce rendez-vous avec l'humanité d'en bas de la rue. On rit, on est ému quand on écoute ses personnages misérables et prenants. Boiron ne cherche pas le réalisme à tout crin ni s'égarer dans l'hyperbole, préférant une jolie pincée de lyrisme qui taquine notre réflexion, réfrigère les sangs et trace un sourire sur des lèvres. C'est l'embarcation dans une histoire sombre nimbée de périodes optimistes, pour croire encore à la compassion des hommes ! Tous s'en prennent plein la gueule, de l'humble au plus éminent, sortir de ce qu'il y a de plus saugrenu et donner la possibilité de rire sans sous-entendu. Le trait distinctif de Boiron, c'est qu'à force de taper sur ce récit de vie, on sort de son spectacle en se disant que tout peut prêter à rire en prenant un certain recul. Boiron a un style, un ton, un souffle, une tchatche assurée et impressionnante et un rythme cadencé et galopant. C'est extremum d'humanité agaçant de vérité !.

 

Rémy Boiron - Luna Negra - du_ 10 au 12 décembre à 20h30 logo luna

Tarifs : 12 et 8€

Réservations : 05 59 25 78 05

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 3 au 9 décembre 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans THEATRE
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 01:21

Qui a peur de Virginia Woolf ?... Boire et déboires !

 

"Qui a peur de Virginia Woolf ?" l’œuvregrave et féroce d'Edward Albee sera jouée sur la scène nationale de Bayonne les 23 et 24 novembre à 20h30.

C'est le magister d'un théâtre qui exprime émotions floues et psychiques et l'analyste d'une croissance fâcheuse de la modernité et des fêlures de l'Amérique des années 60. Perfidie d'une caste aisée, désordres névrotiques et angoisse face aux idées politiques nouvelles, trois éléments que l'on retrouve dans la scénographie très moderne de Dominique Pitoiset, d'un texte étonnant et inoubliable traduit par Daniel Loayza.

virginia woolf 1Une soirée où George et Martha, couple à la dérive, s'invectivent et s'entre-déchirent devant le jeune ménage qu'ils ont invité. Elle, femme désabusée, d'une détestation sans limite, excelle dans les mots blessants où le jeu des piques va crescendo entre sadisme, tyrannie et plusieurs verres d'alcool, face à un mari cynique et deux hôtes visiblement mal à l'aise. Une joute oratoire d'une intensité saisissante annihile les certitudes et montre que lorsque la haine se libère, nul ne peut prétendre à la raison morale, à moins de vêtir les habits d'un hypocrite. Comme si les plaies de l'âme nous éclataient violemment au visage en même temps que les mots, ces mots théâtraux qui demeurent uniques pour reproduire les bleus à l'âme.

Amère douleur ! Visions tragiques, maux indicibles où aucune scène, libre et réaliste, n'échappe à l'amour toujours, mais l'amour déchu et l'envie de fuir la spirale destructrice. Ce drame atrabilaire, concis, qui touche à l'humiliation, aux déboires de la vie de couple, est admirablement interprété !.

 

Qui a peur de Virginia Woolf ? - Théâtre de Bayonne - 23 et 24 novembre 2010 à 20h30

Prix des places : 20/27/30€

Renseignements et réservations : 05 59 59 07 27 et sur www.snbsa.fr

 

Un déjeuner rencontre avec l'équipe artistique sera organisé dans le hall du Théâtre de Bayonne le mercredi 24 novembre de 12h30 à 14h.

Renseignements et inscriptions : 05 59 55 85 05.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 19 au 25 novembre 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans THEATRE
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 23:46

Faisons un rêve... mensonges, passion et séduction !

faisons un reve 1

Avec l'auteur Sacha Guitry, légendaire parisien frivole à l'humour caustique, c'est du théâtre de grand boulevard qui se situe à la lisière du cocasse et du sel des émotions. Des comédiens acclimatés l'évoquent avec le mémorable "Faisons un rêve" sur la scène de la Gare du Midi, jeudi 25 novembre à 21h.

La pièce souligne la misogynie allègre envers le beau sexe, mais qui en définitive, traduit une profonde tendresse pour l'éternel féminin. Tout cela n'est que ludisme, du théâtre fait pour le théâtre. Une parabole qui égale le zénith de l’ingénuité et de la spontanéité. Celle qui caresse la vie dans ce qu'elle a de plus patent et de plus heureux. "Faisons un rêve" c'est le trio entre un mari jovial, infidèle et fieffé menteur, mais naïf auguste à souhait. "Elle" volage, épouse défiante, maîtresse avertie d'une authenticité immédiate ! "Lui", fougueux dandy et clown blanc, séducteur adroit et amant maladroit ! C'est un grand tour sur le manège libertin, virtuose des perceptions amoureuses et de la relation de force entre deux êtres du sexe opposé.

Guitry a écrit "Faisons un rêve" lorsqu'il avait la trentaine, en 1916 et qui fut créé sur scène en 1918 et 1921 (reprise au Théâtre de la Madeleine en 1931 avec sa deuxième épouse Yvonne Printemps et par sa troisième Jacqueline Delubac pour le cinéma. Egalement Danielle Darieux, Dominique Blanc, Clotilde Courau et Michèle Laroque pour la télévision. Dans le rôle du mari Raimu, Ticky Holgado, Martin Lamotte et François Berléand pour la télévision. L'amant, par Guitry, Robert Lamoureux et plusieurs fois par Pierre Arditi).

Pierre Arditi a plusieurs fois personnifié "Lui" c'est ce qui lui fait dire "le plaisir de jouer Guitry, c'est de jouer ! Qu'il faut s'amuser en le jouant puisque c'est fait pour ça, et c'est ainsi qu'on amuse les autres en traduisant les mots, les situations, les sentiments. Guitry est l'un des auteurs pour lequel j'ai eu le plus de joie à servir".

Cette pièce est un écrin princier à la mesure d'une performance d'acteur parce que seul sur scène aux deuxième et quatrième acte. C'est là tout l'art d'un monologue, beau partage et vrai bonheur pour ces morceaux de vitalité. Et ça n'est qu'au théâtre que l'on parle seul sans personne pour répliquer. "Faisons un rêve", c'est le théâtre de la vie, la comédie acidulée qui ripe plaisamment sur un toboggan vaudevillesque pour mieux s'en relâcher. Une sortie ou s'extériorisent l'esprit, l'ironie, le charme et la légèreté dans une adroite mise en scène éthérée et soignée. Suprême vertige champagnisé, offert l'espace d'une soirée par de brillants comédiens qui nous invitent à partager un probable rêve !.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 19 au 25 novembre 2010.


Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans THEATRE
commenter cet article
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 22:42

Slava's Snowshow... clown's show et bouquet de plaisirs !

 

Il faut l'avoir vu pour le croire !

slavashow 1Slava's Snowshow où jamais neige de Noël dégèle tant de cœurs. Ce monumental spectacle magnifié et ovationné dans le monde entier s'exécutera sur la Scène nationale sud-aquitain du 17 au 21 novembre.

Son créateur, le grand clown russe Slava Polunin nous fait poser maintes questions : Quelle galaxie ? Où sommes-nous ? Sur un iceberg ? Sur un cumulo-nimbus ? D'étranges créatures arrivées d'aucun lieu nous emportent là où tout est possible, de l'autre côté de nos rêves. illico on pressent le mythique voyage sur la Voie Lactée. Alors on s'abandonne pour la magie opère ! On s'infiltre dans l'activité ludique du clown Slava et de ses Augustes galapiats, vagabonds ébouriffés qui envahissent notre espace et s'approprient nos pensées par leurs feintes et leurs facéties. Slava's Snowshow, c'est la marche incessante dans la bourrasque enneigée qui ne s'achève pas, qui nous propulse dans les tourmentes de l'âme, d'un rêve éveillé d'aucun ne sortira indemne, par que né de la pure exaltation d'un saltimbanque. Nulle histoire, que des émois et des perceptions immergés dans des musiques importunes, classiques et actuelles. Une traversée entre bulles de savon, gros ballons multicolores, toiles d'araignée cyclopéennes, créatures fantasmagoriques. C'est un poème épique dans l'univers irrationnel et baroque d'une cohorte de pitres au nez fardé de rouge tels des vénusiens et enchanteurs venus d'ailleurs. C'est aussi l'habileté d'un clown associée à la poésie d'un macrocosme visuel très original où la plus profonde mélancolie est grandie d'un suprême bonheur. une fois passé dans son écran d'espiègleries, l'art d'un paillasse est comme revécu, ranimé de mile et une attractions contemporaines. Un pasquin vêtu de jaune et chaussé de godillots rouges qui s'exprime sur la peur, le trépas, la destinée, l'amour, le désespoir, le hasard, le temps et tout cela sans une parole proférée. Polunin nous entraîne dans ce kaléidoscope de personnages surprenants, émouvants, curieux, magistraux, jubilatoires. Slava's Snowshow est un cyclone cabalistique et extravagant qui nous laisse pantois. On quitte ce spectacle des étoiles plein les yeux !.

 

Slava's Snowshow - scène nationale bayonne sud-aquitain -

les 17 novembre à 17h et 20h30, 18 novembre à 20h30, 19 novembre à 20h30, 20 novembre à 15h et 20h30, 21 novembre à 15h et 18h30

Plein tarif : 30€ - carte saison : 27€ - carte jeune et enfant : 20€ - places numérotées

Réservations : 05 59 59 07 27 ou snbilletterie@snbsa.fr

 

Les clowns seront à l'hôpital de Bayonne, service pédopsychiatrie pour 25 enfants de 5 à 12 ans, le 19 novembre à 10h45.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 12 au 18 novembre 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans THEATRE
commenter cet article
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 20:59

Mademoiselle... petite sœur d'Irma la douce !

 

mademoiselle 1

 

L'attrait charnel n'est pas un vilain défaut ! Toi, Mademoiselle, petite sœur d'Irma la douce, amante de l'amour monnayé, dans ta vitrine abritée, tu afficheras tentation, érotisme et contemplation. Par les gestualités lascives de ton corps en souplesse, tu te meus telle une caille concédant un duo de volupté sur canapé. Mademoiselle, c'est Agnès Yobrégat qui t'a offert la parole par le verbe, Vincent Brisson, les arabesques et pas de deux, dévoilant ton corps de fille en exhibition, samedi 30 octobre à 20h30, salle Paul Vaillant-Couturier à Boucau. Une Mademoiselle cajolant le regard sous la forme éclatée de fragments d'intimité qui rendront folles de convoitise Vénus ou Aphrodite, où chacun sera libre de saisir ou de laisser filer au passage. Mademoiselle, tu es un spectacle savoureux de spontanéité, d'abandon, concédant ta beauté gestique, ta technique sobre, tes éclairages fondant le ton de chaque tableau qu'expriment le fantasme généreux, humain et expansif de tes créateurs. Gemme soleil, d'amour ou d'étoiles, dotée d'une sensualité paroxystique et de valses sidérants, tu seras célébrée par une troupe qui témoigne de sa vitalité et de son plaisir à se surpasser, d'un délice sans mélange et pour le coup franchement contagieux. C'est la Compagnie Place des Arts qui embaumera d'un parfum de libertinage, ta soirée de première "Mademoiselle" où Julie Calbete soprano, Charlotte Vancoppenolle mezzo soprano, Virginie Benoist, Fabio Lopès danseurs, Agnès Yobrégat comédienne et Rémy Gachis guitariste auront de concert, leurs moments d'émoi !.

 

Mademoiselle - samedi 30 octobre à 20h30 - Salle Paul Vaillant-Couturier à Boucau

Tarifs : 18,15 et 10€

Renseignements et réservations : 05 59 59 07 27 et sur www.snbsa.fr

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 29 octobre au 4 novembre 2010.


Bonjour Pierre-Alain, je tenais à vous remercier pour le superbe article que vous aviez publié dans la semaine du pays basque avant la représentation de Mademoiselle. Il était tout simplement délicieux. Merci. Cordialement, Vincent Brisson.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans THEATRE
commenter cet article
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 20:44

Timbreposte... Encore Debout !

 

timbreposte 1

 

Serge Trinquecoste (chroniqueur sur France Inter chez Daniel Mermet et plus récemment sur Sud- Radio) alias Timbreposte est comédien depuis trois décennies. L'humoriste s'est fait connaître sur FR3 dans l'émission animée par Fabrice "la classe". Il sera sur la scène de la Luna Negra vendredi 22 octobre à 20h30 dans "encore debout !".

C'est l'histoire d'un quinqua qui se retrouve bien malgré lui au chômage. Il a deux possibilités pour éviter le pire : faire le clown ou devenir Président de la République. Ok, le poste est assuré jusqu'en 2012. En attendant les prochaines élections, Timbreposte met en évidence ses colères, son opinion sur le travail, la xénophobie, les méthodes publicitaires actuelles, croquant notre société et donnant un grand coup de balai à l'abattement. À travers une galerie de personnages pleins de doutes, il antiputride tous les défauts et faiblesses avec un humour qui dérape ou qui outrepasse un peu. Son importance à lui est de séduire et d'enjôler un maximum de gens dans un but bassement commercial. Y parviendra-t-il ? L'artiste a une loquacité au vitriol et de l'esprit à revendre, mais maintiendra-t-il son politiquement correct ? Les moindres errements de langage peuvent lui valoir un procès ; donc il doit rester dans le consensuel mou. C'est beau la vie, mais ce qu'elle est angoissante ! Le spectacle de l'homme seul "encore debout" est cadencé finement où la drôlerie frise le n'importe quoi. Bref, c'est un spectacle plein d'interrogations, de communications et de rigolade. Si vous ne connaissez pas Timbreposte, courrez vite vous poster à la Luna Negra.

 

Timbreposte - encore debout - 22 octobre à 20h30

Tarifs : 14 et 10€ - Adhérents : 12 et 8€

Réservations : 05 59 25 78 05.

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 22 au 28 octobre 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans THEATRE
commenter cet article
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 00:22

Visage Retrouvé... néfastes habitudes impubères !

 

"Visage Retrouvé" de Wajdi Mouaward est le voyage initiatique de Wahab, entre candeur originelle et peurs d'un monde adulte. Comédien, danseur, grapheur de la Cie La Nuit Venue révéleront au Théâtre de Bayonne, mardi 12 octobre à 20h30, les affres d'une adolescence mettant en parallèle le déracinement, la quête d'identité culturelle et la vie de l'auteur. Un récit qui nous plonge dans le chaos de la guerre du Liban et qui nous parle d'une clef d'un appartement familial offerte pour les 14 ans de Wahab. A l'intérieur, l'ado ne reconnaît plus sa mère, perruquée blonde, elle d'ordinaire si brune... visage retrouve 1Cinq ans après, l'hôpital l'informe que sa génitrice va mourir. Wahab, étudiant aux Beaux Arts, rassemble les pièces du puzzle de sa vie. "Visage Retrouvé", c'est le regard embrouillé d'un enfant qui dégage le côté schizophrénique de son histoire. Il est submergé par les fatalités qui s'enchaînent et s'abattent depuis que le visage de sa mère s'est égaré dans les labyrinthes de sa mémoire. Alors il fuit. La pièce fait sourdre des symboles puissants et les démons de l'adolescence et instaure une mise au point, un questionnement soutenu, une évolution du passage à l'âge adulte et une mutation. Un rituel qui stigmate le trépas d'une enfance modifiant un certain regard sur le monde ambiant. Le héros tourmenté voit ses fantasmes et ses rêves insouciants liés à son enfance se heurter à la dure vérité de l'existence. Maestria du metteur en scène Gil Lefeuvre qui a respecté entièrement l'oeuvre de l'auteur. Et tout cela nous charrie au cœur de l'émotion.

 

Visage Retrouvé - Théâtre de Bayonne - mardi 12 octobre à 20h30

Tarifs : 18/15/10€

Réservations : 05 59 59 07 27 et billetterie en ligne : www.snbsa.fr

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 8 au 14 octobre 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans THEATRE
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 23:12

Mamy Boomeuse

Maman besogne

Mémé se déride !

 

Où sont passées les jeunettes de mai 68 ? Quelles mamies sont-elles devenues ? Ont-elles encouragé la communication entre les générations en décodant le jargon et les idées des "djeuns" ? Rien de plus simple, rendez-vous samedi 9 octobre à 20h30 à la Luna Negra.

Vous repérerez une soixante-huitarde... non attardée ! L'auteur et l'interprète Claire Vidal est bien dans ses pompes, femme libérée qui repense avec humour, affection et fantaisie la grand-mère attitude dans la droite ligne des "boomeuses". Elle narre avec esprit, affecté de bons sentiments, l'arrivée massive de celles-ci, ces ex-timorées de 68 qui furent perturbées par l'évolution des mœurs et des idéologies et qui nous en croustille une histoire inouïe ! Fini les working-girls de l'époque ! Désormais elles représentent le peps de la mémé qui se déride alors que maman besogne. Une aïeule qui ne fricote pas avec Alzeimer, connaissant les nouvelles technologies en téléphonie. Qui ne renie pas d'avoir été une maman popote et torche-cul-cul. Qui se souvient fièrement avoir épuisé plus d'un homme. Qui s'inspire de souvenirs extravagants pour nous offrir une palette de confessions pétillantes, piquantes et tendres, nous offrant ses conseils non pas sous un chêne comme Saint Louis mais dans sa cuisine ! C'est tout un monde qui prend vie. Mamy Boomeuse, c'est distrayant, ludique, parfois sérieux qui nous fait découvrir le parcours attachant de cette mère-grand exceptionnelle, active et ... jeune d'esprit !.

 

claire vidal 1

 

Mamy Boomeuse - samedi 9 octobre à 20h30 - Luna Negra

Tarifs : 9 et 6€

Réservations : 05 59 25 78 05.logo luna

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 8 au 14 octobre 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans THEATRE
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 21:42

Escarlata Circus... entre délice de chair humaine, flore et cirque frais !


escarlata circus 1

 

Pour sa 21ème saison de représentations et ses 20 ans de présence, la Scène Nationale de Bayonne Sud-Aquitain donnera six représentations d'Escarlata Circus avec "Devoris Causa" du 27 septembre au 2 octobre à 19h30 et 21h, place du Réduit à Bayonne.

Jordi Aspa, son créateur, vous fera découvrir acrobates et dresseurs d'animaux, dans la pure tradition du cirque où se croisent l'esprit et l'extravagance. Un "cirque frais" qui, dans l'espace public, sait aussi bien s'étaler dans des formes inattendues que convier un petit nombre de spectateurs à un moment particulier et festif. "Devoris Causa" s'exprime dans le délice de chair humaine, de la flore avec liberté et naturel. C'est là singulière invitation pour un rituel journalier chargé d'aventures, du goûteux, de pantomimes, de tragédies, d'instants humains entre animal et végétal. Sous leur minuscule chapiteau (50 places), un couple fait voler les couteaux, chanter les aubergines, vous conviant à leur inattendu banquet ! Pénétrez dans cette auberge et laissez-vous porter par ses bouffées d'odeurs agréables qui tournent autour du comestible. C'est aussi la complicité de doués et novateurs manipulateurs d'objets. Une histoire simple de supplice culinaire aigre-doux, cuisant, âpre ou salé, mais également la chronique d'un couple, de l'amour et... de volaille. Une belle assiettée de sapidités, nappée de légèreté et de lyrisme est au menu. Escarlata Circus n'a pas de distance possible : le contact est immédiat. Venez donc goûter à tout, mais gare à l'indigestion !.

 

Escarlata Circus "Devoris Causa" du 27 septembre au 2 octobre 2010 à 19h30 et 21h sous chapiteau Place du Réduit à Bayonne

Tarifs : 24€ à 15€

Réservation : 05 59 59 07 27 ou snbilletterie@snbsa.fr

 

Article paru dans 'la semaine du Pays Basque' du 24 au 30 septembre 2010.

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans THEATRE
commenter cet article

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories