Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 14:06

Mudejar ou l’héritage spirituel de la danse.

 

Le samedi 3 novembre à 20h30, au Jaï Alaï de Saint-Jean-de-Luz, la Scène Nationale de Bayonne Sud Aquitain présentera pour une première française, le spectacle du danseur et chorégraphe Miguel Angel Berna « Mudéjar ».*

Après le succès de son spectacle « Flamenco se ecribe con jota » accueilli triomphalement la saison dernière à la salle Lauga de Bayonne, l’incroyable danseur confirmera son talent de chorégraphe et le haut niveau de sa compagnie avec son spectacle puissant et passionné. Sur fond de mélodies ancestrales, les chorégraphies de « Mudéjar », interprétées avec une précision époustouflante, envoûteront sans nul doute le public !

Entretien avec un danseur chorégraphe d’une grande spiritualité qui nous éclaire sur son parcours et sa démarche artistique très singulière.

 

phpThumb.jpgAPP : Une petite présentation de toi Miguel Angel ?

MAB : Je suis un chorégraphe danseur très engagé dans son travail, et qui cherche à chaque instant à s’améliorer et à se perfectionner avec la farouche volonté d’offrir de la beauté à cette vie.

APP : Parle-nous de ta première et belle rencontre avec la danse…

MAB : Une rencontre qui n’a pas été un hasard, mais une envie. Je me souviens lorsque j’avais huit ans, j’ai dit à ma mère que l’école où j’étais scolarisé allait donner des cours de danse et que moi j’avais ce furieux désir de danser.

APP : Qu’as-tu voulu exprimer à travers ta chorégraphie « Mudéjar » ?

MAB : j’ai cherché dans l’histoire et dans l’art, les différentes cultures de la terre où je suis né. Je crois qu’il est bon de penser à l’universel. L’union nous rend plus forts, tandis que la séparation nous rend faibles.

APP : Pourquoi avoir choisi l’expression du croisement des cultures arabe, chrétienne et juive pour ce ballet ?

MAB : A une certaine époque dans l’histoire de l’humanité, différentes cultures créèrent, et cela malgré les difficultés rencontrées, un art et une belle philosophie de la vie avec un message de paix. C’est cela l’inspiration de « Mudéjar ».

APP : Tu as modernisé la « Jota ». Que penses-tu avoir apporté à cette danse ?

MAB : Il a été apporté tant un univers dansé que musical, qui vient dire que l’on peut voir non seulement un film et noir et blanc, mais également en couleur. Le noir et blanc représente la tradition et les couleurs, l’application de celles-ci à la société, et au moment historique que nous avons-nous-mêmes à vivre.

APP : Quels furent tes modèles durant tes années d’apprentissage de la danse ?

MAB : Je suis un autodidacte, même s’il est vrai que j’ai eu des référents comme Vicente Escudero, Antonio Gades ou Rafael de Cordoba, bien que l’important ne soit pas d’apprendre en imitant, mais par sa propre expérience. Nous avons tous en nous notre divinité, mais dans cette humanité, nous regardons plus vers l’extérieur que vers l’intérieur.

APP : Peut-on connaître tes projets ?

MAB : Mon projet est de savoir ce qu’il y a après cette vie, matérielle et éphémère, et pouvoir le partager avec les autres.

 

Miguel Angel Berna est un danseur chorégraphe qui nous fait battre le cœur, qui nous fouette le sang au rythme des castagnettes et nous méduse par son jeu de jambes. Il donne à son ballet « Mudéjar », ce mélange de syncrétisme, d’ardeur, de non conformisme, frappé par le charme garanti de l’unisson entre les danseurs et le public. Sa chorégraphie nous enlise dans l’ivresse, nourrissant notre âme et notre esprit, envahi par un océan fabuleux et qui nous hisse comme des êtres libres. C’est la passion de la terre et le ciel, la beauté, la convoitise, la volonté. « Mudéjar », c’est l’alliance de l’âme dans un seul et superbe élément : les castagnettes. « Mudéjar », c’est aussi de subsister…

 

Mudéjar – de et avec Miguel Angel Berna – samedi 3 novembre à 20h30 – Jaï Alaï de Saint-Jean-de-Luz 2D7D2AC6-531E-45BD-B225-48AA9717A9CC[3]

Tarifs : 30, 27 et 20€

Informations et réservations : 05 59 59 07 27 et www.snbsa.fr

 

*

Le Mudéjar (mudajjan), c’est le nom donné aux musulmans d’Espagne, devenus sujets des royaumes chrétiens après le XIème siècle, pendant la période de tolérance. Il est aussi un courant artistique très présent à Saragosse, Séville et Tolède, qui mélange l’art musulman, juif et chrétien.

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 2 au 8 novembre 2012.


Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories