Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 20:41

 Festival Apollo : Première samedi !


phpThumb-copie-4.jpg"La Maison", Association à Boucau, organise sa première édition du festival Apollo # 1 qui a pour objectif de créer sur le territoire du Sud-ouest une manifestation culturelle avec ses propositions originales, inédite dans la création actuelle, associant dans un même espace rock, la musique contemporaine, le cinéma et les arts visuels. Ce qui promet un programme aventureux pour tous ! Afin de mieux le découvrir, je suis allé à la rencontre de François Loustau, son directeur artistique, encourageant et prometteur. 

 

APP :François Loustau, vous êtes le directeur artistique de l’association La Maison à Boucau pour le 1er Festival Apollo de musiques actuelles, cinéma et arts visuels. Pourquoi avoir accepté ce challenge ? 

FL : J’avais envie depuis longtemps de créer un festival qui établisse un lien fort avec la création contemporaine. Moi-même je fréquente beaucoup les concerts et festivals. Ca m’a donné l’idée d’inventer quelque chose d’innovant et d’assez ambitieux dans la région. Ce festival, pour lequel je suis aidé financièrement par le service Culturel de la Ville de Boucau, offrira l’occasion de présenter le spectacle avec une excellente qualité acoustique, des formes musicales rares et particulièrement intéressantes, grâce aux qualités de la salle Paul-Vaillant-Couturier. 

APP : Est-ce une première pour vous ? Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans une telle charge ?

FL : Depuis quelques années, je travaille en tant que commissaire d’expositions pour différents projets d’expositions d’art contemporain. J’ai aussi collaboré aux six éditions du Festival Big Up qui se tient aux Ecuries de Baroja à Anglet. Donc ce n’est pas une première pour moi, mais c’est dans la continuité. Le plus délicat et passionnant est de construire une programmation audacieuse, cohérente qui soit en même temps tout à fait accessible au grand public. J’ai à cœur que le public découvre des propositions nouvelles. Par exemple, celui attiré par le rock pourra aussi écouter des musiques plus contemporaines ou découvrir un film méconnu d’un cinéma arménien. On pourra passer du calme, de l’infinie précision de la musique du Collectif O au rock plus sombre, épuré de Michel Cloup. Ainsi on lâche prise avec la musique que l’on a l’habitude d’entendre.

APP : Il y a aujourd’hui un grand nombre de festivals, alors qu’est-ce qui fera la spécialité d’Apollo ? 

FL : Un festival qui entend établir des passerelles entre des formes différentes de musiques actuelles. C’est l’envie de rapprocher le rock de la musique minimale, d’y adjoindre des relations avec le cinéma et les arts visuels.

APP : Quel sera le programme pour ce samedi 24 novembre à la salle Paul Vaillant-Couturier au Boucau ?

FL : Il débutera à 20h avec le ciné-concert « Notre Siècle » qui permettra de découvrir le film de l’arménien Artavazd Pelechian, rarement diffusé, mais qui constitue une référence dans la création contemporaine. Il s’agit d’un montage vif et poétique d’images d’archives autour de l’exploration spatiale du XXème siècle. Le film est accompagné par deux musiques du groupe Fritz The Cat. A 21h30, l’Ensemble O, Collectif de 3 musiciens créé en 2004 par Sylvain Chauveau (glockenspiel et guitare), Stéphane Garin (percussions, field recording) et Joël Merah (guitare) présentera ses compositions mélodiques et minimales à base de percussions et guitares. Ce trio est basé entre Bayonne et Bruxelles. A 22h45, Michel Cloup Duo, figure importante de la scène rock française des années 90 avec les groupes Diabologum et d’Expérience. Son dernier album « Notre Silence » est superbe, sombre et puissant et sur scène cela prend une autre dimension. Une manière particulière de poser sa voix, entre chansons, slam et hip-hop blanc. C’est la première fois qu’il vient dans la région. A 00h, dans la salle de bal, rendez-vous avec les Colombina’s, Sandra Guesta et Larraitz Torres, originaires d’Irun, qui forment un duo à la croisée de la musique pop, de la performance et de l’art contemporain. A voir également une expo photos de Guillaume Anselin, photographe installé depuis peu à Boucau. A noter que l’affiche a été réalisée par grégory Cuquel.

APP : Quelles retombées espérez-vous pour ce festival ?

FL : Celles de la dynamique culturelle de la région. Un festival qui permettra de découvrir des musiciens originaires et résidant dans le Sud ouest, et de s’apercevoir que l’on peut faire naître que des manifestations culturelles contemporaines sur notre territoire. Que ce festival donne une belle visibilité à toutes ces démarches locales résolument modernes. A savoir que le public viendra spécialement de Bordeaux et d’Espagne pour l’occasion. Et ça se passe, ici, à Boucau.

APP : Merci François de vous êtes prêté à mes questions. Que peut-on vous souhaiter pour cette première édition et pour l’avenir ? 

FL : Que le public s’embarque le temps d’une soirée dans cette exploration. Qu’Apollo # 1 évoque aussi l’idée d’aller vers de nouveaux horizons durant des années.

 

 

Festival Apollo # 1 - samedi 24 novembre à 20h - Salle Paul Vaillant-Couturier Boucau 1486800506.JPG

Tarifs : 12 €-de16ans: 8€ Réservation et Info : 06 80 68 80 38 et Fnac, ticketnet.fr

 

Article paru dans 'la Semaine du Pays Basque' du 23 au 30 novembre 2012.


Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories