Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 23:30

Bignol Swing… Ils sont fous du jazz swing !

 

La même passion pour la musique swing et plus singulièrement le jazz manouche, le Bignol Swing Quartet est toujours présent sur la scène bordelaise du jazz qui, sous l’influence du grand Django Reinhardt, régénère les thèmes des standards célèbres les plus atemporels du répertoire, en nous offrant sur la scène du Caveau des Augustins les 21 et 22 octobre à 21h, leur palette d’eurythmies, reflet d’une époque aventureuse du jazz. Entretien.

bigno-swing.jpg 

APP : Bonjour Mathieu. Quand est né ton quartet et pourquoi ?

ML : En 2005 sous l’élan de Thomas Guilbert et Lionel Solbes et cette volonté conjointe d’interpréter le jazz manouche de Django. Plus tard, Jérémy Teulade et moi-même sommes venus les rejoindre. Auparavant nous étions dans d’autres formations en tant que chanteurs. Depuis s’est symbolisée l’âme du quartet manouche swing des années 30 et 40, fans de Grappelli et admirateurs de crooners.

APP : Quelle est votre formation musicale ?

ML : Lionel dit Yo (guitare/chant) joue de l’accordéon depuis l’âge de 5 ans ! A 11 ans, c’est la guitare. Il intègre le Narvalo Swing. Prof de guitare, il partage son temps entre élèves et concerts. Thomas dit Guibs (guitare/chant) après avoir découvert le jazz prend des cours de guitare dans la tradition Django. Apprécié par son professeur, il s’unit aux groupes Django Lès et La Rue Bignol comme guitariste rythmique. Jeremy dit Dje (guitare/chant) se passionne à 17 ans pour la guitare par un passé musical rock, punk voire hard rock. Hantant les cafés-concerts, il rencontre Yo dont il deviendra l’élève. Moi-même Mathieu dit Matal (contre-basse/chant) je me tourne vers la basse électrique. Intéressé par le jazz, je prends des cours de contrebasse avec Gérard Plana (lui-même contrebassiste) dans le groupe Langage Tango. Julien Bruneteau (flûte traversière) sera là le soir du concert.

APP : Si tu nous parlais de ton album ? Et quelle sera l’ambiance musicale au Caveau des Augustins ?

ML : L’album « A New Kind of Loving » sorti en 2009 regroupe des morceaux de jazz manouche et swing. On y retrouve tout l’esprit et la personnalité du jazz des huit solistes invités, Mirabelle Gillis (violon), Sonia Nedelec (chant), Joseph Ganter (piano), Pierre Gossin (saxo), Adrien de Burosse (trompette), Julien Lameiras (batterie), Alain Ruiz (accordéon) et Camille Artichaud (clarinette). L’ambiance sera clairement jazz/swing, colorée d’humour et de peps.

APP : C’est quoi pour toi la découverte de l’esprit, de la rencontre du jazz manouche swing ? Et quel regard portes-tu sur son phrasé ?

ML : Wouaahh ! Sacrées questions ! (rires). Le jazz manouche, la rencontre magique du grand Django avec le jazz des années 30. Une musique avec ses contraintes de forme, mais aussi ses ouvertures et ses variations. Après bien des années, on l’écoute, on la joue et on l’a fait évoluer en intégrant dans la plus pure tradition des éléments de style « Musiques du monde ». Notre but est d’offrir du jazz/swing plus populaire qu’élitiste. Le phrasé qu’on peut définir comme « façon de jouer la phrase musicale » est assez spécifique en jazz. Il est marqué par le swing qui a une manière particulière d’interpréter le rythme. Bien sûr, il existe d’autres éléments qui permettent d’améliorer celui-ci. C’est important d’avoir un phrasé bien lié et non « piqué » pour swinguer. Nous les guitaristes avons souvent ce problème. On peut remarquer qu’accentuer les notes sur le contre-temps marche mieux qu’avec les notes sur le temps. Pour résumer, le jazz manouche est un courant musical distinctif, un tempo authentiquement français, rendu mondialement célèbre par l’immense notoriété de son créateur Reinhardt.

APP : Pour conclure, que dirais-tu ?

ML : Qu’il m’a été plaisant de répondre à tes questions et de me rendre compte une fois de plus que nous avons beaucoup de chance de pouvoir faire ce métier et de la manière dont nous le respirons. C’est aussi dans l’esprit du jazz, du partage et de l’improvisation que nous nous réjouissons à transmettre à tous les fous de Django et fans de Grappelli qui viendront nous écouter au Caveau des Augustins. Have Swing !!!

 

Le Bignol Swing Quartet – proposé par la Luna Negra – 21 et 22 octobre à 21h au Caveau des Augustins à Bayonne

Tarifs : 9 et 6€

Réservations : 05 59 25 78 05 et www.lunanegra.frlogo caveau

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 14 au 20 octobre 2011.logo luna

Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories