Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 23:52

La « Nuit du Théâtre » : deux soirées sur les planches.

 

4806 1056326257693 8364065 n crRideau sur la 12ème édition de la Nuit du Théâtre à la Maison de la Vie Citoyenne du Polo Beyris les 6 et 7 juillet dès 17h.

Chaque anné e, l e  temps fort de cette manifestation témoigne de la vitalité et de la richesse des pratique s théâtrales amateurs, avec ses onze pièces programmées par des compagnies de petites formes dramaturgies. Une programmation riche et variée, avec une place laissée à l’humour, aux échanges et aux créations originales. Et les comédiens ne cessent de montrer que la qualité du théâtre amateur est en hausse. Une Nuit du Théâtre conviviale et populaire qui garde toujours sa nouvelle dynamique. Entretien avec le directeur de la MVC de Bayonne.

 

APP : Bonjour Arnaud Guicharrousse. Une petite présentation de toi et des organisateurs de la 12ème édition de la Nuit du Théâtre.

AG : Depuis huit ans, je suis le Directeur de la Maison de la Vie Citoyenne du Polo Beyris. J’avoue qu’au début je ne connaissais pas grand-chose du théâtre. C’est en 2005 que j’ai découvert le concept atypique et convivial de la Nuit du Théâtre, et très vite j’ai été fan lors de ma première participation. Mais je n’en suis pas avec la MVC le grand ordonnateur. Tout le mérite revient à une petite équipe de passionnés de théâtre, regroupés en association, la Fédération des Associations de Théâtre Adour Bayonne (FATAB), créée le 16 mai 2002 à la MVC du Polo Beyris. Il s’agit d’un regroupement d’associations de troupes de théâtre amateur qui a décidé de fédérer ses actions. La Nuit du Théâtre est organisée par Théât’l’Antic et ce, chaque année depuis l’an 2000. C’est le manque cruel de structures qui a été l’élément déclencheur de cette manifestation. En effet, les troupes de théâtre amateur ne sont pas toutes logées à la même enseigne et certaines manquent de locaux pour répéter ou étaient amenées à louer des salles pour travailler. Depuis cette création, les contacts se sont révélés plus faciles. Les compagnies théâtrales en association avec la Nuit du Théâtre sont « Le Rideaux Rouge », « Théât’l’Antic », issue de la MVC de Polo Beyris, « Les Planches en Folie » d’Anglet et « l’Arta Théâtre ». Et chaque année nous pouvons compter sur les bénévoles de la MVC. Sans oublier sans qui la Nuit du Théâtre serait bien sombre, Philippe Fleuri, le régisseur.

APP : Félicitations pour les douze ans de la Nuit du Théâtre. Est-ce chaque année un joyeux anniversaire ?

AG : Toujours. Cette nuit d’été est magique pour les gens du quartier Polo Beyris et bien au-delà. Les bougies sont toujours soufflées comme il se doit par le trou du souffleur… même s’il n’y en a pas au Polo ! (rires).

APP : A-t-elle atteint à douze ans sa maturité ?

AG : Oui, l’organisation est bien rôdée, ainsi que la mise en scène de l’accueil du public toujours réussie. L’ambiance est théâtrale à souhait, même si les trois précédentes éditions manquaient de bénévoles pour assembler les tâches d’organisation et d’accueil du public. La salle du Polo Beyris est toujours aussi magique et elle donne envie de faire la fête au théâtre amateur. 2012, toujours présente pour cette belle aventure, et sa réputation n’est plus à faire. En 2001, nous avons eu l’occasion et le plaisir d’accueillir une troupe de Ploërmel près de Brest. Mais ce sont généralement celles du département qui y participent.

APP : Comment la Nuit du Théâtre a-t-elle vu le jour ?

AG : D’un projet lancé par plusieurs troupes de théâtre amateur en 2000, et ce, grâce à des gens passionnés, engagés et motivés.

Image1-copie-2APP : Quels sont les rendez-vous immanquables pour cette nuit-là ? Et s’il fallait mettre un point en avant pour cette nouvelle édition, hormis la programmation, ce serait lequel ?

AG : Toutes les compagnies méritent l’attention. Les entractes sont assurés par des animations musicales, et cette année côté chanson : Michèle Chevalier, « Les trésors des chansons françaises », et Bertrand Leiris, « Au fil des mots et des notes ».

APP : Quel est le public qui vient voir ces réjouissances théâtrales ?

AG : En premier lieu les voisins proches de la MVC, puis celui venu de toutes les villes du Pays basque, des Landes, du Béarn. Certaines troupes drainent leur propre public. En 2011, il y a eu plus de 200 spectateurs de tous âges.

APP : Quels sont les défis de la MVC pour 2012/2013 ?

AG : Maintenir l’intégralité du projet de la MVC dans tous les Espaces (Enfance, Jeunesse, Famille, RSA…). La crise est là pour nos principaux financeurs, les risques de « rigueur » mot à mode sont présents. Nous souhaitons organiser d’autres manifestations culturelles avec d’autres associations, un week-end western se prépare autour de la danse country fin septembre. Continuer également à mettre notre espace à la disposition des groupes locaux d’artistes. Pérenniser nos soirées de solidarité avec les Restos du Cœur notamment. Et nous sommes toujours à la recherche de personnes prêtes à s’engager bénévolement, pour la sono particulièrement.

APP : Ce que pense Arnaud Guicharrousse de la Nuit du Théâtre ?

AG : Cette nuit contribue à apporter la culture dans un lieu populaire ouvert et à la portée de tous. Le projet de la MVC, qui est aussi le mien : combattre les déserts culturels. Merci à tous les bénévoles qui s’engagent à nos côtés et qui n’ont pas ménagé leur temps et leurs efforts. Merci également aux troupes, au public de soutenir le théâtre amateur et de permettre à la culture issue de tous les territoires de s’exprimer.

 

La Nuit du Théâtre – 6 et 7 juillet dès 17h – MVC Polo Beyris Bayonne (28 av de l’Ursuya) button_twitter.png

Tarifs : 10€ par nuit ou 12€ le billet Pass donnant l’accès libre sur les 2 nuits

Informations et réservations : 06 63 65 12 07

 

Article paru dans ‘la Semaine du Pays Basque’ du 6 au 12 juillet 2012.


Partager cet article

Repost 0
Published by alain-pierre-pereira - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires

L'ECRITURE... MA PASSION

alain-pierre pereira

 

Ma profession de journaliste culturel me permet de faire de belles rencontres artistiques dans diverses disciplines, et mes seules motivations sont spontanéité, probité, et sincérité. Mon but n'est pas de me montrer souple ou indulgent, et encore moins celui d'être virulent ou acrimonieux (sauf dans certains cas). Mes jugements seront rarement dans la négativité. Si je ne suis pas dans l'attrait ou la fascination, je préfère ne pas en parler ; pour la simple raison : le respect du travail apporté. Lucide que "toute création" signifie de mettre son énergie (car tout créateur au prime abord donne ce qu'il a de meilleur). En un mot, la seule raison de ce blog, est de vous faire partager mes coups de cœur, mes enthousiasmes, voire mon admiration et ma tendresse pour les artistes.

Alain-Pierre Pereira.

Sans titre 5

Rechercher

WALL SNICKER

Catégories